Né à Sarajevo, Osim, qui aurait fêté ses 81 ans le 6 mai, est mort à Graz, en Autriche, selon la télévision nationale bosniaque BHRT. "Osim restera dans les mémoires comme le légendaire 'Strauss de Grbavica' (du nom du quartier de Sarajevo où il a grandi, NDLR), un joueur et entraîneur de haut niveau, mais aussi comme un grand homme et un patriote, doté d'un charisme et de qualités morales uniques", écrit dans une lettre de condoléances Sefik Dzaferovic, président de la présidence collégiale de Bosnie-Herzégovine.

Sept années et trois clubs en France

Dimanche soir, les projecteurs du stade Grbavica, où évolue le FK Zeljeznicar Sarajevo, ont été allumés en son hommage, tandis que des dizaines de supporters affluaient. Les projecteurs devaient rester allumés 81 minutes, en référence à l'anniversaire qu'aurait dû fêter le défunt vendredi. Un portait géant d'Ivica Osim a été projeté sur l'Hôtel de Ville de Sarajevo.
Ligue des champions
Sur le papier, c’est royal
IL Y A 4 HEURES
Milieu de terrain, Osim a débuté sa carrière professionnelle en 1959 au club de Zeljeznicar Sarajevo où il est resté jusqu'en 1970. Il est ensuite parti jouer en France, à Strasbourg (1970-72), Sedan (1972-75), Valenciennes (1975-76) puis une dernière année à Strasbourg. Il compte 16 sélections (et 8 buts) en équipe de Yougoslavie, entre 1964 et 1969

Le sélectionneur du Japon Ivica Osim lors de l'AFC Asia-Africa Challenge Cup en 2006

Crédit: Getty Images

Il s'est ensuite tourné vers une carrière d'entraîneur, débutant comme quand il était joueur à Zeljeznicar Sarajevo, avant d'être nommé sélectionneur de l'équipe nationale de Yougoslavie (1986-92) qu'il a conduite au Mondial 1990 en Italie, éliminée aux tirs au but par l'Argentine de Diego Maradona en quart de finale. Il sera le dernier sélectionneur de la Yougoslavie avant la guerre qui a conduit à l'éclatement du pays.
Osim a ensuite entraîné le Partizan de Belgrade, le Panathinaïkos en Grèce, le Sturm Graz en Autriche et JEF United au Japon, pays dont il est devenu le sélectionneur (2006-07) avant de se retirer en raison d'ennuis de santé.
C'était un stratège du football
L'ancien stratège de la Yougoslavie et actuel sélectionneur de la Serbie, Dragan Stojkovic, qui a joué sous sa direction lors du Mondial 1990, a salué sa mémoire dans un communiqué publié sur le site de la Fédération serbe de football : "C'était un stratège du football, avec une grande intuition, écrivait-il. Il était l'un des noms les plus fameux du football de l'ex-Yougoslavie et c'est ainsi que l'on se souviendra de lui".
Ligue des champions
Populaire, victorieux et adulé : Ancelotti, comme un roi en Italie
IL Y A 4 HEURES
Ligue des champions
Liverpool, l'art de se relever de tout
IL Y A 4 HEURES