Getty Images

Disparition de l'avion de Sala : décision jeudi sur une éventuelle reprise des recherches

Disparition de l'avion de Sala : décision jeudi sur une éventuelle reprise des recherches
Par Eurosport

Le 23/01/2019 à 15:32Mis à jour Le 23/01/2019 à 20:19

Les recherches pour retrouver l'avion avec lequel Emiliano Sala devait traverser la Manche lundi ont repris sans succès mercredi. Elles sont à nouveau interrompues par la nuit et la police décidera jeudi matin d'une éventuelle poursuite.

  • La séance d'entraînement sera ouverte au public demain matin
  • Les recherches sont suspendues pour ce soir, une décision sera prise demain matin pour savoir si elles reprendront

La police de Guernesey a décidé d'arrêter les recherches en raison de la nuit, et elle reste sans nouvelles. "Une décision quant à la poursuite des recherches sera prise demain matin", précise le compte Twitter de la police.

"Après une recherche intensive utilisant plusieurs avions et un bateau de sauvetage au cours des neuf dernières heures, nous n'avons trouvé aucune trace de l'avion manquant. La lumière s’estompant, la recherche sera bientôt suspendue pour la nuit. Une décision quant à l'opportunité de recommencer les recherches sera prise tôt demain matin", précise ainsi le communiqué.

  • L'identité du pilote est connue

La police de Guernesey a annoncé via son compte Twitter l’identité du pilote. Celui-ci est bien David Ibbotson.

  • Un commandant d'un des appareils de recherche explique l’évolution de la situation

Par l’intermédiaire d’une courte vidéo, le commandant d’un des appareils de recherche, Jason Hobbs, celui qui avait localisé des débris autour des Casquets, a évoqué la situation au micro de la BBC. Dans ce court extrait, il explique avoir sollicité un navire de pêche français pour identifier les débris localisés. Mais une fois arrivés sur zone, ceux-ci étaient difficilement identifiables.

  • "Je suis un peu rouillé avec le système d'atterrissage aux instruments"

Grâce à la fonction "cheked in" de Facebook, la presse britannique a pu retranscrire les mots du pilote, David Ibbotson, quand ce dernier avait convoyé Sala entre Cardiff et Nantes samedi, soit le jour où l'attaquant a signé son contrat en faveur du club gallois, rapporte 20 Minutes.

"Je n'ai pas été trop mauvais en arrivant, mais je suis un peu rouillé avec le système d'atterrissage aux instruments. Je suis actuellement en France."

  • Le nom du pilote connu ?

Inconnu jusqu'alors, le nom du pilote de l'avion disparu aurait filtré. Selon les informations de Presse Ocean, il s'agirait de David Ibbotson, un homme de 60 ans vivant du côté de Leeds. Si 20 Minutes a démenti dans un premier temps cette information, le média l'a finalement confirmé ce mercredi après-midi. 20 Minutes a d'ailleurs contacté un club de parachutisme où Ibbotson avait ses habitudes, et a eu ainsi confirmation "qu'il s'agissait bien de lui". Via son profil Facebook et compte Youtube, on peut apeut apercevoir Ibbotson piloter plusieurs appareils.

L'avion disparu appartenait pourtant à Willie McKay, un agent omniprésent dans le monde du football et impliqué dans le transfert de Sala à Cardiff. Le FC Nantes l'a confirmé au média. Reste à comprendre ce que faisait David Ibbotson aux commandes de l'avion...

  • Toujours aucune trace à 14h30

Mise à jour de la police de Guernesey à 13h30 (14h30 hf), qui confirme qu'il n'y a toujours "aucune trace" de l'avion disparu. "Les recherches sont en cours et la décision de continuer sera prise plus tard dans la journée", précise le communiqué.

  • "Leurs chances de survie sont très minces"

David Barker, capitaine du port et chef des garde-côtes de Guernesey, a été interrogé par l'AFP ce mercredi. Pessimiste, il ne compte toutefois pas baisser les bras et compte bien retrouver les passagers vivants. "Etant donné la température de l'eau et les conditions météorologiques, la nuit dernière ayant été très agitée, leurs chances de survie sont très minces... Mais nous ne négligeons rien. Nous sommes déterminés à trouver ces deux hommes vivants", a-t-il assuré.

  • Cardiff pas à l'origine du déplacement de Sala

Mehmet Dalman, le président de Cardiff, a assuré ne pas être à l'origine de l'organisation du déplacement d'Emiliano Sala. "Nous avons parlé avec le joueur et nous lui avons demandé s'il voulait que nous prenions des dispositions pour son vol qui, très franchement, aurait été un vol commercial. Il a refusé et pris ses propres dispositions. Je ne peux pas vous dire qui a organisé le vol car je ne le sais pas à ce stade, mais ce n'est certainement pas Cardiff City", peut-on lire dans un communiqué cité par le Wales Online.

  • Mise à jour de la police de Guernesey

Nouvelle mise à jour de la situation via un tweet de la police de Guernesey à 11h30 (12h30 hf) : "Il y a actuellement trois avions et un hélicoptère dans les airs. Nous examinons également les images satellite et les données de téléphone mobile pour voir si elles peuvent être utiles à la recherche. Jusqu'à présent, rien ne peut être attribué à l'avion manquant"

  • Le peuple nantais rend hommage à Sala

Mardi soir, comme demandé par le FC Nantes, les supporters des Canaris se sont retrouvés autour de la place Royale pour rendre hommage à Emiliano Sala. Très choqués, ces derniers parlent d'un joueur aux grandes qualités humaines, très proche des gens qui venaient au stade pour le soutenir.

Vidéo - L'hommage des supporters nantais à Emiliano Sala

01:51
  • Quatre options pour la police de Guernesey

La police de Guernesey vient à nouveau de communiquer à 9h30 (10h30 hf) et envisage quatre options :

- L'option privilégiée est celle de la recherche d'un canot de sauvetage dont la police sait qu'il était présent à bord.

- L'avion a amerri ailleurs mais n'a pas pris contact.

- L'avion a amerri sur l'eau, ses occupants ont été récupérés par un navire qui passe mais ne sont pas entrés en contact depuis.

- L'avion s'est abîmé en mer.

  • L'ancienne petite amie de Sala "n'arrive pas à croire à cet accident"

C'est par un long message publé sur Instagram que Berénice Shkair, l'ex petite amie d'Emiliano Sala, a réagi à la nouvelle de la disparition de son avion. Très touchée, cette dernière "prie" les secours de continuer à le chercher. "Je n'arrive pas à croire à cet accident ni à la suspension des recherches à cause du temps. Je n'arrête pas de penser que tu es sain et sauf quelque part et que tu vas bien. Je regrette tellement de ne pas t'avoir dit tout ce qu'il y avait dans mon coeur. Ceux qui me connaissent savent que mes yeux brillent quand je parle de toi. J'ai le coeur brisé, je n'arrive pas à accepter ce qui arrive", écrit-elle dans des propos traduits par 20 Minutes.

  • Confusion autour du pilote

Qui conduisant le Piper PA-46 Malibu dans lequel est monté Emiliano Sala ? Si le nom de Dave Henderson, un pilote expérimenté, était annoncé, ce dernier ne serait finalement pas monté à bord. Le tout alors qu'il avait bien passé les contrôles pour embarquer. Selon Ouest-France, c'est un autre pilote qui a pris les commandes de l'avion. La raison reste encore inconnue.

  • La presse européenne sous le choc

La disparition de l'avion transportant Emiliano Sala émeut les principaux quotidiens sportifs européens ce mercredi. En Angleterre, la nouvelle fait la Une de toute la presse. "Prières pour Sala", titre par exemple le Guardian, alors que le Daily Express parle du "dernier au revoir" du joueur. Le tout accompagné de son dernier tweet et sa photo avec ses anciens coéquipiers du FC Nantes, lui qui était venu les saluer lundi.

"La disparition d'un guerrier", peut-on lire en Une de L'Equipe. En Italie, on parle de véritable "drame". "Mancini, le sélectionneur de l'Italie, voulait le convoquer avec la Nazionale", explique le Corriere dello Sport à propos de l'attaquant italo-argentin.

  • Les recherches ont repris

La police de Guernesey a annoncé via son compte Twitter, à 7h30 (8h30 hf), la reprise des recherches : "Deux avions sont en train de décoller et effectueront des recherches dans une zone ciblée qui, à notre avis, est la plus susceptible de retrouver quelque chose, après examen des marées et de la météo depuis leur disparition. Les zones côtières autour d’Aurigny ainsi que les rochers et les îles hors-sol seront également explorés par les avions".

  • Des débris retrouvés

Mardi, la police de Guernesey annonçait avoir retrouvé "un certain nombre d’objets flottants dans l’eau", sans pour autant les avoir identifiés. John Fitzgerald, chef des opérations de la Channel Islands Air Search et impliqué dans le dispositif de secours, en a dit un peu plus ce mercredi matin. "Les notes du directeur de recherches indiquent avoir trouvé un coussin, un objet orange vif à côté d’une boîte de couleur terne et de nombreux objets blancs d’eau flottant le long d’un morceau de métal blanc légèrement courbé", a-t-il expliqué.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0