Football
Eredivisie

Van de Beek évidemment mais aussi Boadu et Koopmeiners : quels candidats à l’exil au mercato ?

Partager avec
Copier
Partager cet article

Donny van de Beek of Ajax celebrates the victory during the Dutch Eredivisie match between VVVvVenlo - Ajax at the Seacon Stadium - De Koel on August 17, 2019 in Venlo Netherlands

Crédits Getty Images

ParJohann Crochet
28/03/2020 à 23:17 | Mis à jour 29/03/2020 à 21:15

EREDIVISIE - Comme toute terre d’exil dans le monde du football, les Pays-Bas s’attendent à un nouvel exode lors du prochain mercato. Le championnat néerlandais exporte très bien ses jeunes talents et la réputation des clubs locaux dans la formation de ses futurs espoirs n’est plus à faire. Tour d’horizon des joueurs qui pourraient faire l’actualité dans les prochaines semaines.

Qui seront les successeurs de Matthijs de Ligt, Frenkie de Jong, Hirving Lozano et Steven Bergwijn, tous partis ces derniers mois dans des formations huppées des quatre grands championnats européens après avoir fait le bonheur de formations néerlandaises ? Comme chaque année, l’Eredivisie guettera le mercato d’été avec anxiété sportive et joie financière et verra beaucoup de ses meilleurs joueurs s’envoler vers de nouvelles destinations.

De nombreux profils intéresseront là encore ces formations européennes en quête d’excellence. Eurosport a sélectionné sept joueurs amenés à être très courtisés dans quelques semaines, en écartant volontairement des joueurs de l’Ajax et du PSV (deux formations pouvant résister à d’éventuelles grosses offres) dont la saison en cours est leur première au plus haut niveau, comme Ryan Gravenberch, Sergino Dest ou encore Mohamed Ihattaren.

Eredivisie

"Scandaleux" : après l'arrêt du championnat, la révolte aux Pays-Bas pourrait être contagieuse

27/04/2020 À 05:24

Donny van de Beek

Son profil technique : L’international néerlandais peut évoluer en relayeur dans un milieu à trois mais aussi comme milieu avancé derrière un attaquant, dans un poste de numéro 10 modernisé et loin des standards historiques à ce poste. Ses capacités à se projeter aux abords de la surface, à se déplacer entre les lignes et à se retrouver face au gardien adverse en font un formidable atout pour n’importe quel grand club. Capable de répéter les efforts à haute intensité, il apporte aussi sa contribution défensive lorsque son équipe n’a pas le ballon. Un excellent état d’esprit et désormais une référence avec déjà beaucoup d’expérience à travers ses trois saisons pleines, en championnat et en coupes d’Europe.

Donny van de Beek

Crédits Getty Images

Ses performances cette saison : On avait quitté une Ajax flamboyante en mai dernier, on la retrouve désorientée et décevante cette saison. De Ligt, De Jong et Schøne ont été mal remplacés, le mercato est raté et Erik ten Hag n’a pas su inverser la courbe lorsque les difficultés sont apparues. Donny van de Beek, repositionné la plupart du temps dans un milieu à deux qui ne lui sied guère, parvient encore à tirer son épingle du jeu avec 10 buts et 8 passes décisives toutes compétitions confondues, mais ses prestations sont bien moins éclatantes que la saison passée.

La faute à ce repositionnement forcé, en raison d’une concurrence défaillante (Edson Alvarez et Razvan Marin) à ce poste. L’interrogation majeure demeure dans sa capacité à s’adapter à divers schémas, lui qui a brillé la saison passée au sein d’un système bien particulier qui exaltait ses qualités.

Sa valeur marchande : Elle est estimée entre 40 et 60 millions d’euros. L’Ajax n’est pas forcément réputée pour très bien vendre ses joyaux et la doublette De Jong-De Ligt demeure une exception dans son histoire.

Myron Boadu

Son profil technique : Il est sans doute l’un des adolescents parmi les plus prisés d’Europe. Cela fait déjà plusieurs années que son nom est sur toutes les lèvres aux Pays-Bas et Mino Raiola ne s’y est pas trompé en le faisant signer dans son écurie. Même ses graves blessures au genou en août 2017 puis au pied en septembre 2018 n’ont pas freiné sa progression. Puissant, rapide, intelligent dans ses déplacements et efficace devant le but, Myron Boadu cumule beaucoup de qualités essentielles pour un attaquant en 2020.

Myron Boadu of AZ Alkmaar battles for possession with Nemanja Matic of Manchester United during the UEFA Europa League group L match between AZ Alkmaar and Manchester United at ADO Den Haag on October 03, 2019 in The Hague, Netherlands.

Crédits Getty Images

Malgré ce profil qui aurait pu en faire un numéro 9 assez déconnecté du jeu, attendant les offrandes, celui qui vient de fêter ses 19 ans est également à l’aise dans les combinaisons avec ses coéquipiers. Un exemple parmi d’autres : sur la pelouse de Zwolle début décembre, il avait offert un caviar à Oussama Idrissi, après avoir reçu le ballon dos au but aux 20 mètres, dépassé son adversaire sur son contrôle orienté, résisté à l’épaule avec le ballon sur son mauvais pied avant de délivrer une passe décisive au Marocain.

Ses performances cette saison : Auteur de 23 buts et 8 passes décisives toutes compétitions de club et de sélection confondues, Myron Boadu est sur des bases élevées. Aligné en pointe du trident qu’il compose avec Oussama Idrissi et Calvin Stengs, deux autres joueurs attirés par le but, il a grandement participé à la très belle saison d’Alkmaar à la fois en Eredivisie (2e) et en Europa League (1/16e de finale contre LASK Linz), avant la suspension due au Coronavirus. Buteur lors de sa première sélection avec les A néerlandais (contre l’Estonie), il a également mis deux pions à l’Ajax cette saison (un à l’aller, un au retour), deux autres contre le PSV et un contre le Feyenoord.

Sa valeur marchande : Elle est difficile à estimer aujourd’hui mais deux facteurs entreront en compte en cas de départ : son très jeune âge ainsi que son agent, Mino Raiola, réputé pour être dur en affaire. On devrait partir sur une base de 30 millions d’euros.

Steven Berghuis

Son profil technique : Il n’est pas le plus connu du grand public dans cette liste. Révélé, comme tant d’autres à l’AZ, il a vécu une mauvaise expérience à Watford, confirmant ainsi que le grand écart entre l’Eredivisie et la Premier League n’est pas simple à maîtriser lorsque l’on n’est pas une star absolue du championnat néerlandais avec un talent majeur et déjà une expérience du haut niveau. Vincent Janssen, Alireza Jahanbakhsh et Jurgen Locadia peuvent également en témoigner.

Revenu au Feyenoord, Steven Berghuis a vite retrouvé ses marques. Positionné sur l’aile droite, il est un ailier-buteur très utile dans la phase de finition, grâce à une superbe frappe du pied gauche capable de trouver tous les angles de tir. Vraiment décisif dans le dernier tiers adverse, il participe moins au jeu qu’un Hakim Ziyech mais est plus attiré par le but que le Marocain. Son pied gauche très soyeux lui permet d’être également très dangereux sur coups de pied arrêtés ainsi que lorsqu’il centre ou qu’il dribble son adversaire direct, souvent avec l’extérieur de la chaussure.

Steven Berghuis of Feyenoord, Orkun Kokcu of Feyenoord during the Dutch Eredivisie match between Heracles Almelo and Feyenoord Rotterdam at Erve Asito stadium on January 25, 2020 in Almelo, The Netherland

Crédits Getty Images

Ses performances cette saison : Sans la suspension du championnat, il est certain qu’il aurait bouclé sa 3e saison consécutive en double-double avec au moins dix buts et dix passes décisives (22-8 en 2019/20, 13-14 en 2018/19 et 22-11 en 2017/18). Toujours présent dans le Top 10 des statistiques avancées dans le dernier tiers du terrain (buts, passes décisives, passes clés, passes dans le dos de la défense...), Berghuis réalise une très belle saison et a longtemps porté le club sur ses épaules, avant le renouveau consécutif à l’arrivée de Dick Advocaat à sa tête fin octobre.

La question du manque de reconnaissance se pose sans qu’une hypothèse concrète émerge réellement. Est-ce dû à son âge (28 ans) dans un pays qui célèbre la jeunesse triomphante ? A son style d’ailier de rupture ? A son club et à ses prestations peu enthousiasmantes sur la scène européenne ?

Sa valeur marchande : Elle est estimée aux alentours de 20-25 millions d’euros. Mais contrairement à beaucoup de joueurs de cette liste, il risque d’avoir moins d’offres de clubs du top 20 européen.

Nicolas Tagliafico

Son profil technique : Rapidement devenu un chouchou de la Johan Cruyff Arena, le latéral gauche argentin conserve une belle cote d’amour à Amsterdam. Dans une équipe propre et gentille, sa grinta et son agressivité ont rapidement séduit le staff, ses coéquipiers, les supporters et les observateurs. Latéral très tonique et offensif, il brille par sa capacité à vouloir récupérer le ballon très rapidement pour redonner du temps et des munitions à ses partenaires.

Tagliafico

Crédits Getty Images

Il est également redoutable quand il repique dans l’axe aux 16 mètres pour proposer une solution dans le dos de son adversaire direct, avant d’enchaîner par un centre fort devant le but. Il est par ailleurs très à l’aise dans le jeu aérien malgré sa taille toute relative (1,72m), avec notamment trois buts sur une action de corner cette saison. Il a inscrit 12 buts et délivré 12 passes décisives depuis janvier 2018 à Amsterdam.

Ses performances cette saison : Il est apparu en difficultés en tout début de saison lorsque Ten Hag a inséré Lisandro Martinez, un autre argentin du même gabarit, en défense centrale, axe gauche. Un trop plein de grinta, un manque de couverture et de réflexion tactique (ce qu’offre Daley Blind) et une trop grande faculté à se jeter chez les deux joueurs ont ouvert des boulevards aux adversaires. Plus à l’aise avec le retour de Blind en charnière. Avec la longue blessure de David Neres, on a trop peu vu les dédoublements et les combinaisons de la saison passée. Il reste néanmoins une valeur sûre de cette équipe et devrait pouvoir s’imposer sans trop de difficultés dans un club de plus grande envergure dans les quatre grands championnats européens.

Sa valeur marchande : Elle est estimée entre 30 et 40 millions d’euros. Il commence à cumuler une belle expérience européenne à 27 ans.

Teun Koopmeiners

Son profil technique : Capitaine de l’AZ, le milieu de terrain de 22 ans est promis à un très bel avenir. Il est déjà un leader de l’équipe d’Alkmaar et dirige sans problème les joueurs plus expérimentés que lui. Il s’est affirmé dans un rôle de milieu de terrain défensif en pointe basse d’une ligne à trois. Avec le jeu face à lui et sa capacité à se sortir de la pression quand il reçoit le ballon de ses défenseurs, il fait apprécier sa qualité technique dans le jeu court et le jeu long.

S’il peut encore améliorer sa prise de décision dans certaines situations chaudes, il est une très bonne première rampe de lancement dans la construction en orientant bien le jeu. Dernier élément, pas forcément indispensable mais très appréciable dans un effectif, il est l’un des meilleurs tireurs de penalty d’Europe avec 18 buts en 19 tentatives depuis le début de sa carrière avec l’AZ. 16 de ses 18 buts (!) cette saison, l’ont été sur cette phase de jeu, toutes compétitions de club et de sélection confondues.

Teun Koopmeiners (AZ Alkmaar)

Crédits Getty Images

Ses performances cette saison : Koopmeiners aura profité de la saison 2019/2020 pour étoffer encore un peu plus son bagage technique et situationnel. "Dans chaque désavantage, il y a un avantage", répétait en boucle Johan Cruyff. L’AZ en sait quelque chose. Avec les longues blessures de Ron Vlaar et Pantelis Hatzidiakos, le milieu de terrain s’est retrouvé en défense centrale en février et mars. De quoi progresser dans sa compréhension du jeu. L’AZ a pu bénéficier d’un joueur avec une vraie qualité de jeu long à ce poste. Si Frenkie de Jong brillait à ce poste avec l’Ajax (quand il y était aligné) par sa qualité de percussion et de dribble, Koopmeiners est plus dans la distribution jeu court/jeu long, à l’image de Daley Blind.

Sa valeur marchande : Encore très jeune tout en cumulant talent et leadership, Koopmeiners est un profil particulièrement intéressant. Sa valeur est estimée à environ 20 millions d’euros. Les possibles enchères pourraient faire monter l’addition.

Denzel Dumfries

Son profil technique : Le latéral droit du PSV est très athlétique et offre une grosse densité physique dans les duels, tout en étant capable de mener de front les courses offensives. S’il n’est pas maladroit balle au pied, sa capacité à centrer devant le but offre beaucoup de possibilités à ses coéquipiers qui arrivent lancés. Très bon contre-attaquant grâce à sa puissance et sa pointe de vitesse, il affiche néanmoins quelques lacunes sur le pur plan défensif, avec un placement pas toujours impeccable dans la ligne à quatre derrière. Il conviendra sans doute à un certain type de championnats comme la Premier League. Ses projections dans les half-spaces sont au départ de nombreuses actions offensives. Il est également intéressant sur coup de pied arrêté grâce à son jeu aérien (1m90).

Joshua Kimmich au duel avec Denzel Dumfries

Crédits Eurosport

Ses performances cette saison : Dans une équipe du PSV en grande difficulté, aussi bien avec Mark van Bommel qu’avec Ernest Faber, son successeur, Denzel Dumfries est à l’image de ses coéquipiers. Ils lâchent les chevaux sur les phases offensives mais se retrouvent en grand danger à la perte du ballon. Auteur de 8 buts toutes compétitions confondues, grâce à sa faculté à se projeter sur son côté droit, sa qualité de contrôle en pleine course et de dribble (50% réussis) ainsi que sa détente sèche sur le jeu aérien, Dumfries a fait le tour en Eredivisie et a besoin d’un nouveau challenge pour continuer sa progression.

Sa valeur marchande : Elle est estimée sur une base de 15 millions d’euros. Le profil plait beaucoup aux clubs anglais.

Calvin Stengs

Son profil technique : A l’instar de Myron Boadu, l’ailier néerlandais a lui aussi connu une grosse blessure ces derniers mois. Victime d’une rupture du ligament croisé en août 2017, il n’est réapparu sur les terrains qu’en octobre de l’année suivante. Cela n’a pas empêché Calvin Stengs de reprendre le fil de sa progression. Gaucher et aligné sur l’aile droite, il est dans la mode des joueurs offensifs de côté en faux-pied. S’il peut encore éliminer quelques touches de balle et accélérer sa prise de décision, il est un attaquant très complet, capable de marquer et faire marquer. Avec sa palette de dribble complète, sa capacité à accélérer et à vite se retourner, il sait aussi faire jouer les autres et possède un profil assez créatif.

Calvin Stengs (AZ Alkmaar) et James Holland (LASK Linz)

Crédits Getty Images

Ses performances cette saison : Auteur de 13 buts et 11 passes décisives cette saison, Stengs se distingue dans de nombreuses catégories de statistiques avancées. Il est, avec Hakim Ziyech, le joueur ayant réalisé le plus de "through passes" en Eredivisie, ces passes dans l’espace libre derrière la ligne défensive, autorisant le coéquipier à défier le gardien adverse. Il est également largement en tête des "smart passes"* devant Tadic et Ziyech. Il est dans le Top 5 du championnat néerlandais sur le volume de courses offensives, à travers les "progressive runs"**. Il s’agit de plusieurs marqueurs de sa capacité à accélérer le jeu par ses courses ou par des passes calibrées dans l’espace.

Sa valeur marchande : Jeune, décisif, aussi bien passeur que buteur, Calvin Stengs coche de nombreuses cases dans le rôle d’ailier. L’AZ sait qu’elle a un véritable trésor avec Stengs, Boadu, Koopmeiners et d’autres. La valeur marchande de l’ailier se situe autour de 25 millions d’euros.

* Smart passes : Plus qu’une simple passe, pas si facile à réaliser. Il doit y avoir une idée dans cette passe, quelque chose de créatif, comme casser une ligne et donner un avantage au coéquipier qui reçoit la passe (le mettre en bonne position pour faire progresser le jeu / attaquer). La passe doit être entre 2-3 adversaires. (statistique de la plateforme Wyscout).

** Une course de 30 mètres ou plus, qui commence dans sa propre moitié de terrain et se termine dans la moitié adverse ou une course de 10 mètres qui commence et finit dans la moitié adverse.

Eredivisie

Le championnat néerlandais ne reprendra pas : le classement reste figé et l'Ajax n'est pas champion

24/04/2020 À 15:54
Eredivisie

Les Pays-Bas se rapprochent d'un arrêt définitif de la saison

21/04/2020 À 20:12
Dans le même sujet
FootballEredivisie
Partager avec
Copier
Partager cet article
Pariez sur le Football avec Winamax
SV Darmstadt 98
1
2.15
SpVgg Greuther Fürth
Incheon United FC
Pohang Steelers
Ukraine
Switzerland
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313

Dernières infos

Liga

Le patron de la Liga espère reprendre le jeudi 11 juin par le derby sévillan

IL Y A 6 HEURES

Vidéos récentes

Football

27e j. - Le Bayern en mode rouleau compresseur contre Francfort

00:01:23

Les plus lus

Transferts

Manchester United a peut-être trouvé son Mohamed Salah...

IL Y A 13 HEURES
Voir plus