Une minute de folie après 116 de souffrance. Grâce à un but de Quaresma dans les toutes dernières minutes de la prolongation (1-0, 117e), le Portugal s’est offert son ticket pour les quarts de finale. Vainqueurs sans brio d’une Croatie sans imagination, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo affronteront la Pologne le 30 juin prochain à Marseille pour une place dans le dernier carré. Pour les joueurs au damier, le coup d'arrêt est terrible. Et inattendu.

Ligue des Nations
Le 3-5-2 est-il fait pour les Bleus ?
09/09/2020 À 16:17

Mais que cette soirée fut longue à se décanter. Alors que ce Portugal-Croatie était annoncé comme l’un des premiers sommets de cet Euro, les deux équipes ont offert un spectacle affligeant, indigne d'un Championnat d'Europe. Une preuve ? Jusqu’à la 115e minute, aucune frappe n’avait attrapé le cadre. Sans rythme ni imagination, la séduisante Croatie a laissé place à une équipe fade qui n’a jamais su accélérer. En face, le Portugal a lutté avec ses armes et s’en sort avec une nouvelle qualification en quarts de finale, la sixième de suite.

Un désert offensif

On a longtemps pensé que cela allait venir. Mais ce ne fut jamais le cas. En première période, seules une tête de Pepe (25e) et une frappe de Perisic (29e) sont venues réveiller un stade Bollaert qui ne demandait qu’à exploser. Et la seconde période n’a pas rehaussé le niveau. Si l’entrée de Renato Sanches, élu homme du match, a apporté un peu de vie au milieu de terrain, cela n’a rien changé au cours de la rencontre. A retenir de cette seconde période : un pointu de Sanches, justement, passé à dix mètres du but croate (57e) et une tête trop croisée de Vida (61e). Zéro tir cadré en 90 minutes : du jamais vu depuis 1980 en grande compétition.

L'entame de la prolongation n’a pas réellement changé le cours du match même si Vida a encore raté le coche sur corner après une glissade de Rui Patricio (112e). Et puis, tout s’est accéléré. A vitesse grand V, même.

Un finish de folie

C’est d’abord Perisic qui a semé la panique dans la défense portugaise en centrant juste devant le but sans que personne ne puisse reprendre son offrande (116e). Dans la foulée, c’est le même Perisic qui a pensé ouvrir le score mais sa tête a été détournée sur son montant par Rui Patricio (117e).

La suite, c’est un scénario que seul le sport sait engendrer. Le ballon est récupéré par Renato Sanches qui accélère, sert Nani. D’un pointu raté, ce dernier donne une balle de but à Cristiano Ronaldo, transparent ce samedi. Sa frappe sèche, la première cadrée du match, est bien repoussée par Danjiel Subasic... sur Ricardo Quaresma qui traînait là pour pousser le ballon au fond des filets (1-0, 118e). Un but venu de nulle part et le scalp de la Croatie. Drôle de soirée qui fait le bonheur des Portugais.

Ligue des Nations
L'antisèche : Le système a changé, pas les Bleus
08/09/2020 À 21:51
Ligue des Nations
Les notes : Martial carbure, Griezmann rassure
08/09/2020 À 21:11