L'Italie file déjà vers les huitièmes de finale de l'Euro. Pour sa deuxième rencontre du groupe A, la Nazionale a surclassé la Nati, mercredi à Rome (3-0). Si les Suisses se sont montrés plus valeureux que les Turcs lors du match d'ouverture, les hommes de Roberto Mancini leur ont appliqué le même tarif en se montrant encore impeccables collectivement. Manuel Locatelli a signé un retentissant doublé (26e et 52e) et Ciro Immobile a corsé l'addition (89e). Impuissants offensivement, les Suisses sont en mauvaise posture comme les Turcs, battus par les Gallois un peu plus tôt (2-0).
Euro 2020
"Je voulais en prendre un" : Critiqué, Grealish assure qu'il voulait frapper un tir au but
12/07/2021 À 11:12
Alignés avec le même onze de départ que contre les Gallois, les Suisses ont pourtant voulu prendre les choses en mains et mettre la pression sur leurs adversaires. Cela n'a toutefois duré qu'une dizaine de minutes. Solidement installés dans leur moitié de terrain, les Italiens n'ont pas tremblé du tout et ont même décoché la première flèche avec une tête hors-cadre d'Immobile sur un centre de Spinazzola (10e).

Locatelli au départ et à la conclusion

La Nazionale a continué de miser sur ses sorties de balle rapides et sur son côté gauche mais Insigne a raté le cadre sur sa frappe enroulée (16e). Sur un corner du Napolitain venu de ce côté gauche, Chiellini a même cru ouvrir le score d'une reprise aux six mètres mais son but a été refusé pour une main au préalable (19e). Le capitaine et défenseur central a connu une autre déception dans la foulée en devant céder sa place à Acerbi sur blessure (24e).
Il a vite retrouvé le sourire en voyant Locatelli lancer Berardi d'une transversale en reprise de volée devant le rond central avant de réaliser une longue course axiale pour profiter de la percée de son partenaire de Sassuolo sur la droite et marquer aux six mètres (1-0, 26e). Dépassés face à la maîtrise collective italienne, les Suisses n'ont fait que subir ensuite même si leur portier Sommer a tenu bon face à Immobile (33e et 42e).

La Nazionale sur sa lancée

Après la pause, Vladimir Petkovic a lancé Gavranovic à la place de l'invisible Seferovic et ses hommes ont, de nouveau, fait preuve de hargne et de volonté offensive. Ils ont pourtant encore craqué face aux fluides attaques italiennes et surtout face au bouillant Locatelli qui , servi par Barella, a placé une frappe axiale du gauche imparable (2-0, 52e). Le milieu relayeur de 23 ans a signé son 3e but en 12 sélections.
Shaqiri et les siens ont refusé de renoncer et l'entrant Zuber a enfin sollicité Donnarumma qui a fermé l'angle devant son poteau droit (64e). Ce fut l'unique tir cadré suisse du match (6 au total). Sans avoir besoin de forcer, l'Italie est restée la plus menaçante même si Immobile a raté la cible (74e et 75e). L'avant-centre de la Lazio a fini par trouver le chemin des filets en décochant une belle frappe axiale de 20 mètres à son tour (3-0, 89e). Déjà buteur contre la Turquie (3-0), il confirme ses bonnes dispositions comme la Nazionale qui enchaîne un 29e match sans défaite, un 11e sans prendre de but et se positionne clairement en prétendant.
Euro 2020
"Historique", "Grazie", "Malédiction" : La presse italienne savoure, les médias anglais en enfer
12/07/2021 À 06:59
Euro 2020
Southgate, fier malgré tout : "Mieux que n'importe quelle équipe d'Angleterre depuis plus de 50 ans"
12/07/2021 À 00:30