Kasper Dolberg est chez lui à Amsterdam, et il nous l’a bien fait savoir ! L’attaquant de l’OGC Nice a été un des grands hommes de l’équipe nationale du Danemark ce samedi, qui a totalement fait exploser le Pays de Galles à la Johan Cruyff ArenA ce samedi en huitièmes de finale de l’Euro 2020 (4-0).
La Danish Dynamite n’a jamais aussi bien porté son nom. Le plan de jeu totalement abouti des hommes de Kasper Hjulmand n’a laissé aucune chance aux coéquipiers de Gareth Bale, rapidement dépassés dans tous les compartiments du jeu. Le vainqueur de la rencontre Pays-Bas - République Tchèque (qui se déroulera ce dimanche à 18h), prochain adversaires des Danois, est prévenu.
Euro 2020
Southgate : "Je suis tellement fier…"
07/07/2021 À 23:39

Doublé de Dolberg

Depuis la tragédie évitée à Christian Eriksen lors de leur premier match contre la Finlande, les Danois évoluent avec un vrai supplément d’âme. On l’avait aperçu lors de leur première période face à la Belgique, on l’avait bien intégré avec leur écrasante victoire contre la Russie et leur prestation du jour à Amsterdam en est la pleine confirmation.
Les Gallois ont bien essayé d’impulser un pressing intéressant dans les premières minutes, mais la domination technique danoise s’est vite révélée bien trop évidente, bien trop écrasante. Kasper Dolberg, l’attaquant des Aiglons, a été le premier à nous le montrer, avec une superbe frappe placée du droit depuis l’extérieur de la surface de réparation (23e). Avant de signer un doublé dès le retour des vestiaires, après un centre d’un autre ancien de Ligue 1, Martin Braithwaite, repoussé dans ses pieds de manière très hasardeuse par Neco Williams (48e). Un joli retour dans l’antre de l’Ajax pour l’attaquant danois, alors qu’il vivait sa première titularisation dans ce Championnat d’Europe des Nations.

Coaching gagnant et apothéose collective

Dépassés techniquement et auteurs de plusieurs fautes grossières (Joe Rodon, le jeune défenseur de Tottenham aura vraisemblablement besoin d’analyser sa discutable prestation en profondeur), les Gallois se sont totalement écroulés en seconde période, incapables de reprendre le ballon à leurs adversaires en plus d’être dominés dans les duels. De plus, là où les changements de Rob Page n’ont pu réveiller son équipe, Kasper Hjulmand a de nouveau eu tout bon, puisque deux de ses remplaçants, le meneur de jeu Mathias Jensen et l’attaquant Andreas Cornelius ont été décisifs.
Le numéro 24 danois a d’abord trouvé le poteau (65e) avant d’être passeur décisif sur la superbe réalisation de Joakim Mæhle (88e), l’ancien Bordelais Cornelius servant Braithwaite pour l’apothéose, le quatrième but danois (90e+4). Le Danemark affrontera le vainqueur de Pays-Bas – République Tchèque (qui se joue ce dimanche à 18h), samedi prochain à Bakou et celui-ci est franchement averti : la seule autre fois où le Danemark n’a pas été sorti dès sa première rencontre à élimination directe dans l’histoire de l’Euro, il a remporté la compétition.
Euro 2020
La nuit anglaise aura duré 55 ans
07/07/2021 À 23:32
Euro 2020
L'antisèche : Exorcisés !
07/07/2021 À 22:24