AFP

Arsenal et Wenger aux anges et dans les livres d'histoire

Arsenal et Wenger aux anges et dans les livres d'histoire

Le 30/05/2015 à 20:23Mis à jour Le 30/05/2015 à 21:02

Au terme d'une finale à sens unique face à Aston Villa (4-0), Arsenal a remporté la 12e Coupe d'Angleterre de son histoire. Les Gunners sont désormais les plus titrés dans l'histoire de la compétition, un succès devant Manchester United. Arsène Wenger, lui, décroche son sixième trophée et rejoint George Ramsay, ancien manager des Villans.

Arsenal tient son record. Opposés à Aston Villa en finale de la FA Cup samedi à Wembley, les Gunners ont écrasé les Villans 4-0 pour s'adjuger leur douzième sacre dans la compétition, le deuxième consécutif. Le club londonien est désormais seul en tête au palmarès devant Manchester United (11 victoires). Pour Aston Villa, c'est une quatrième défaite en finale dans la plus vieille des compétitions du football mondial après 1892, 1924 et 2000. Arsène Wenger, lui, décroche son sixième titre et égale George Ramsay, ancien manager des Villans.

Ce douzième titre, Arsenal est allé le chercher au galop. Les Gunners ont pris le contrôle du match dès le coup d'envoi avec le duo Cazorla-Özil à la manœuvre. Mais ils ont mis du temps à trouver la faille face à des joueurs d'Aston Villa débordés mais courageux. Given a sorti d'une manchette une tentative de la tête de Koscielny (15e) et Richardson a joué les pompiers devant sa ligne sur une frappe de Walcott (24e).

Giroud y va de son but

Aligné à la pointe de l'attaque à la place de Giroud, Walcott a fini par concrétiser la domination des hommes d'Arsène Wenger. À la retombée d'un centre de Monreal repoussé par la défense des Villans, l'international anglais a trouvé la faille d'une frappe sous la barre (1-0, 40e). Un avantage au score mérité pour les Gunners. Ils l'ont fait fructifier dès le retour des vestiaires. Servi sur la droite du terrain, Alexis Sanchez a repiqué dans l'axe avant d'envoyer une frappe surpuissante des 25 mètres qui s'est "aidée" de la transversale d'un Given impuissant (2-0, 49e).

Avec le break en poche, Arsenal ne s'est pas arrêté pour autant. Sanchez, Cazorla et Walcott sont passés près d'alourdir la note. Mertesacker, lui, n'a pas raté sa tentative. À la retombée d'un corner de Cazorla, l'Allemand a décroisé sa tête pour trouver le petit filet opposé (3-0, 62e). Un écart décisif pour les Gunners, qui ont ajouté un quatrième but par Giroud dans les arrêts de jeu (4-0, 90+3). Comme l'an dernier, Arsène Wenger termine la saison sur un titre. Ce n'est toujours pas la Premier League. Mais personne ne fait la fine bouche : la Cup reste la Cup.

0
0