AFP

Une mauvaise note pour finir

Une mauvaise note pour finir
Par Eurosport

Le 21/08/2011 à 01:51Mis à jour Le 21/08/2011 à 08:42

Les Bleuets terminent au pied du podium lors du Mondial des moins de 20 ans. Samedi, l'équipe de France a été battue par le Mexique (3-1), lors de la petite finale. Les coéquipiers d'Antoine Griezmann avaient pourtant ouvert le score en début de match mais ont manqué leur deuxième période.

MEXIQUE - FRANCE : 3-1
Buts : Davila (12e), Enriquez (49e) et Rivera (71e) pour le Mexique - Lacazette (8e) pour la France

Les Bleuets n'avaient plus de ressources pour cet ultime match du Mondial colombien. Après la déception de la demi-finale perdue devant le Portugal (0-2), ils n'ont pas su trouver l'énergie nécessaire pour tenir tête aux Mexicains et leur laissent la médaille de bronze (1-3). Les choses avaient pourtant très bien commencé avec l'ouverture du score rapide signée Lacazette, pour la première fois titulaire et auteur de son cinquième but dans la compétition d'une tête sur un centre de son coéquipier lyonnais Kolodziejczak (0-1, 8e).

Sauf que sur la pelouse trempée Bogota, le gardien français Ligali s'est loupé sur une frappe lointaine à ras de terre signée de l'excellent Davila qui a tout de suite remis les deux équipes à égalité (1-1, 12e). Face à des Mexicains très offensifs, les Bleuets ont pu placer de bons contres en première période en passant sur les côtés mais Lacazette a obtenu un avertissement pour simulation plutôt que le penalty qui s'imposait (23e). Si le sélectionneur français Francis Smerecki est longtemps resté sur ses positions en maintenant ses titulaires habituels, son homologue mexicain Juan Carlos Chavez a lancé deux joueurs frais à la reprise. Bien lui en a pris puisque quelques minutes après son entrée, Valencia a remis de la tête vers son capitaine Enriquez, qui seul au second poteau, a pu facilement donner l'avantage aux siens (2-1, 49e).

Sonnés par ce but, dépassés devant la volonté adverse et trop fatigués pour résister au talent de Davila, les Bleuets ont baissé la tête. Les entrées tardives de Kakuta, Reale et Bakambu (72e) n'ont pas pu gommer le manque de liant et d'inspiration du secteur offensif. Ni effacer le manque d'expérience et la fébrilité de la défense soulignés par le but de Rivera sur corner (3-1, 71e). Pour percer chez les professionnels, les Bleuets devront oublier leurs deux dernières rencontres et se souvenir surtout de leur parcours historique qui les a menés dans le dernier carré de la compétition pour la première fois.

0
0