C'est un couple indissociable. Guy Roux sur le banc, Jean-Claude Hamel aux manettes. Deux hommes qui ont signé l'un des plus authentiques exploits du sport français : mener un club anonyme, l'Association de la Jeunesse Auxerroise de la Division d'Honneur jusqu'au titre de champion de France et aux quarts de finale de la Ligue des champions. Ce mardi, l'AJA pleure son président, Jean-Claude Hamel. C'est le club bourguignon qui a annoncé son décès à l'âge de 90 ans dont 42 passés à la tête de son club de toujours.

Football
Quand le football est bien une affaire de vie ou de mort
IL Y A 3 HEURES

C'est une histoire folle. Folle et unique dans l'histoire du football professionnel français. Quand Hamel prend les commandes de l'AJA après en avoir porté le maillot, le club ferraille en Division d'Honneur. Lui, fils d’un concessionnaire de voitures et de camions Berliet, dirigeait alors un garage de poids lourds. Son club grimpera les échelons un à un sous sa présidence et va finir par rendre l'impossible possible jusqu'à ce doublé Coupe-championnat en 1996.

Fin négociateur

Le petit club bourguignon, au sommet du foot français, une aventure singulière qui porte la marque du président Hamel. Passionné et discret, il laissait les feux de la rampe à Guy Roux. Hamel s'occupait, dans l'ombre, des contrats en fin négociateur pour tenter de faire durer le plus longtemps possible ce miracle permanent qu'était l'AJA. Il a géré de main de maître et en bon père de famille l'AJA pour en faire une des places fortes du football français. Jean-Claude Hamel avait quitté la présidence du club icaunais en 2009 tout en restant quelques années au conseil d'administration. Mais il reste à jamais le président historique de l'AJA.

Liga
Vinicius, sauveur pour sa 100e : un record et un goût d'inachevé
IL Y A 3 HEURES
Premier League
Everton domine Southampton et reste bien placé dans la course à l'Europe
IL Y A 5 HEURES