Football

Juninho, élu meilleur tireur de coup franc de l'Histoire

Partager avec
Copier
Partager cet article

Juninho heureux lors du sacre de l'OL en Ligue 1, en mai 2006

Crédits Getty Images

ParEurosport
03/04/2020 à 21:43 | Mis à jour 04/04/2020 à 07:04

Vous avez élu Juninho. Grâce à vos votes, l'ancien milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais a remporté notre tournoi du "meilleur tireur de coup franc de l'Histoire". Ce n'est évidemment pas une surprise. Mais ce n'est pas qu’une question de chiffres non plus.

Il était le grandissime favori. Et vous l’avez mené vers la victoire. Grâce à vos votes, Juninho a remporté notre tournoi du "meilleur tireur de coup franc de l’Histoire". En finale, l'ancien milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais a battu un autre spécialiste de l'ère moderne, David Beckham. Avec de la marge : il y a eu environ 17000 voix d'écart entre les deux références, sur un total d'environ 26000 votes.

Sur l'ensemble de sa carrière, le Brésilien a inscrit 77 buts sur coup franc direct, dont 44 avec l'OL. A coup sûr, ce n'est pourtant pas tout ce qui a fait pencher la balance en sa faveur. Après tout, Beckham en a totalise lui aussi un joli nombre (65). Et Zico, crédité de 101 réalisations – un record - sur cette phase de jeu, a été éliminé dès le premier tour par Steven Gerrard.

Bundesliga

Sancho, une reprise en mode diesel

IL Y A 10 HEURES
  • Voici le Top 10 des meilleurs tireurs de coup franc de l'Histoire, d'après vos votes

Si vous avez largement plébiscité Juninho à chaque tour (van Hooijdonk, Gerrard, Maradona et Platini n'ont pas fait le poids), c'est peut-être parce que l'actuel directeur sportif de Lyon dégageait une aisance absolument unique dans l'exercice.

Plus marquant que les autres

"Avant son arrivée à l'OL, on faisait souvent des séances de coup franc après l'entraînement, nous confiait récemment Patrick Müller, ancien défenseur des Gones. Mais après, j’ai vite compris que ça ne servait plus à rien parce que c’était lui qui allait les frapper dorénavant."

"Juni" avait appréhendé comme aucun autre les ballons du début du XXIe siècle, parfois critiqués pour leur légèreté et leurs trajectoires illisibles. En mêlant puissance et précision, il était capable de marquer de plus de 40 mètres, comme il l'avait fait à Ajaccio en 2006, ou dans un angle fermé, comme face au Barça trois ans plus tard. Visiblement, ces deux souvenirs – et tous les autres – ont marqué un grand nombre d'entre vous.

Juninho (Lyon) s'apprête à tirer un coup franc face au PSG, au Parc des Princes, le 16 avril 2006

Crédits Getty Images

Football

Barcelone - Le message de Messi avant la reprise : face au but, c'est toujours aussi chirurgical !

IL Y A 10 HEURES
Football

De 5 à 1 : Notre top des plus grands espoirs du foot mondial

IL Y A 10 HEURES
Dans le même sujet
Football
Partager avec
Copier
Partager cet article
Pariez sur le Football avec Winamax
PAOK Thessaloniki
1
2.30
Olympiacos Piraeus
Incheon United FC
Pohang Steelers
Juventus Turin
AC Milan
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313

Dernières infos

Bundesliga

Sancho, une reprise en mode diesel

IL Y A 10 HEURES

Vidéos récentes

Football

Barcelone - Le message de Messi avant la reprise : face au but, c'est toujours aussi chirurgical !

00:00:17

Les plus lus

Sports mécaniques

"La signature d'Alonso risquerait de provoquer une révolution chez Renault"

IL Y A 17 HEURES
Voir plus