Sur le papier, les deux équipes se quittent sur un nul. Mais Arsenal, réduit à 10 dès la 24e minute et l’expulsion de Xhaka, est le vainqueur moral de cette demi-finale aller de League Cup (0-0). Solidaires derrière, audacieux par séquences, les hommes de Mikel Arteta ont héroïquement arraché un 0-0 aux allures de victoire face à des Reds à court d’idées. Tout se jouera jeudi prochain (20h45) lors du match retour de la demi-finale retour.
Le film du match

Arsenal héroïque en défense

Premier League
City a un nouveau dauphin : Liverpool s'amuse pour gagner une place
HIER À 15:54
Le jeu léché des Gunners était loué depuis plusieurs semaines, porté par la jeunesse triomphante de Saka, Martinelli ou encore Odegaard. Mais, ce soir, ils ont fait preuve de qualités bien différentes pour tenir bon face à Liverpool. Abandonnés par Xhaka en raison d’une faute naïve du Suisse sur Jota en position de dernier défenseur (24e), les coéquipiers d’Alexandre Lacazette ont pris exemple sur leur capitaine. Le Français, pas avare d’efforts, a montré la marche à suivre, en particulier dans les mauvais moments.
Car Arsenal a longtemps fait le dos rond, arc-bouté devant les cages de Ramsdale avant la pause. Si le passage d’une défense à 4 à une défense à 5 après la sortie de Xhaka est à mettre au crédit d’Arteta, l’héroïsme de ses joueurs a fait le reste. Avec un seul milieu de terrain de métier sur le terrain, à savoir Lokonga. En deuxième période, les Canonniers ne se sont d’ailleurs pas cantonnés à défendre et ont parfois apporté le danger dans la défense des Reds. Il a par exemple fallu une bonne sortie d’Alisson pour enlever le ballon des pieds de Saka (72e).

Alexander-Arnold et Martinelli

Crédit: Getty Images

Une seule frappe cadrée pour Liverpool

En face, Liverpool a semblé payer les absences de Mohamed Salah et Sadio Mané, partis à la CAN. Minamino, aussi rapide soit-il, n’a pas montré la même adresse que les deux joueurs africains. Pire, il a gâché la plus grosse occasion des Reds en toute fin de rencontre, pourtant seul face aux cages (90e).
Une occasion symptomatique de tout ce qui n’a pas marché pour les hommes de Jürgen Klopp ce jeudi : de l’imprécision, une once de suffisance en supériorité numérique. Les entrées encourageantes des jeunes Jones et Williams n'ont pas suffi à renverser la vapeur d’un match que Liverpool ne méritait pas de gagner. Il aura fallu attendre la frappe du premier nommé dans le temps additionnel (90e+2) pour assister à la première tentative cadrée des Reds. A charge pour la troupe de Jordan Henderson de montrer d’autres qualités jeudi prochain à l’Emirates Stadium lors du match retour. Portés par un public londonien retrouvé cette saison, les Gunners ont, eux, toutes les raisons de rêver à une finale contre Chelsea à Wembley.
Premier League
Cas de Covid, blessures et CAN : le derby du nord de Londres reporté à son tour !
15/01/2022 À 14:42
The Emirates FA Cup
La surprise : Arsenal éliminé par Nottingham Forest !
09/01/2022 À 19:09