EFE

Cristiano Ronaldo et son insondable tristesse

Cristiano Ronaldo et son insondable tristesse
Par Eurosport

Le 02/09/2012 à 23:50Mis à jour Le 03/09/2012 à 00:49

"Je suis triste pour un motif professionnel, c'est pour cela que je ne fête pas mes buts" a lâché Ronaldo, énigmatique, dimanche soir.

A Madrid, on a parfois la victoire sinistre. Même s’il a remporté sa première victoire cette saison contre Grenade (3-0), le champion d’Espagne boude. Mourinho a toujours la tête des mauvais jours. "Gagner, ça ne suffit pas. Il faut jouer beaucoup mieux que ça" a-t-il tonné après le match. Mais c’est surtout Cristiano Ronaldo qui a eu un coup de blues spectaculaire dimanche dans la zone mixte de Santiago-Bernabeu, en lâchant une phrase qui a mis le feu aux rédactions madrilènes.

"Je suis triste pour un motif professionnel, c'est pour cela que je ne fête pas mes buts", a affirmé l'homme aux 150 buts en Liga à l'issue du match contre Grenade (victoire des Merengue 3-0). "Les gens ici savent pourquoi, mais je ne peux pas le dire" a précisé le Portugais. Tous les "soupçons" portent naturellement sur l’attribution à Andres Iniesta du titre de joueur européen de l’année, jeudi, par l’UEFA. Mais Ronaldo, malgré sa mine ouvertement déconfite lors de la cérémonie, nie tout rapport. "Ce qui s'est passé avec Iniesta n'a rien à voir. Je ne vais plus parler de cela et me concentrer uniquement sur mes matches de sélection avec le Portugal. Des choses plus importantes", a déclaré CR7.

Des envies de départ ?

Son intégrité physique est-elle en cause ? Que Ronaldo fasse référence à son stage à venir en sélection semble indiquer que non. Toujours est-il que, touché à la jambe gauche, le Portugais a dû être remplacé par Gonzalo Higuain à la 65e minute contre Grenade, une blessure sur lequel le club n’a pas communiqué. Pourtant Ronaldo s’est de nouveau montré décisif pour le Real Madrid en inscrivant son premier but - et doublé- de la saison en championnat (26e et 54e), un apport précieux dans la mesure où le collectif du Real a semblé en sommeil.

Sur le plan "professionnel", la star du Real avait toute les raisons d'être comblée dimanche, son équipe étant sujette à une certaine Ronaldo-dépendance. Pour construire ses attaques, le Real Madrid a privilégié le côté gauche de son international portugais qui a moins dézoné qu'à l'accoutumée. Le Ballon d'Or 2008 s'est même montré plus discipliné et plus concerné par le travail défensif. Mais Ronaldo a trouvé un moyen de rendre la trêve internationale plus épicée que prévu à Madrid. Selon la Cadena Ser, il aurait même fait part à Florentino Perez de ses envies de départ...

0
0