L’épilogue idéal d’une saison harassante pour le Barça. Pour leur dernière sortie en Liga, devant le public du Camp Nou, les Catalans ont déroulé pour atomiser Malaga (4-1). Les Andalous ont pris la foudre dans le premier quart d’heure, encaissant trois buts signés David Villa (3e), Cesc Fabregas (14e) et Martin Montoya (16e). Andrés Iniesta (52e) a encore alourdi l’addition au retour des vestiaires avant que Pedro Morales (56e) ne sauve l’honneur des Boquerones pour la dernière de Manuel Pellegrini sur le banc de Malaga. Certains de finir à la septième place, les Andalous sont désormais suspendus à la décision du TAS le 4 juin prochain pour savoir s'ils seront autorisés à disputer la Ligue Europa la saison prochaine. Avec cette 32e victoire en championnat, les hommes de Tito Vilanova, déjà assurés du titre depuis trois semaines, atteignent eux la barre mythique des cent points

Ils égalent ainsi le record établi par le Real Madrid la saison passée. Ils terminent la Liga avec quinze points d'avance sur les Merengue, un écart unique entre le champion et son dauphin dans l'histoire du championnat d'Espagne. Les Barcelonais ont vécu une soirée parfaite de bout en bout, Eric Abidal entrant en jeu pour le dernier quart d’heure sous une standing ovation émouvante à l’occasion de son ultime apparition avec les Blaugrana. L’hommage au défenseur français s’est ensuite poursuivi après la rencontre, consacrée à offrir une belle sortie au numéro 22. Au coup de sifflet final, tous les joueurs de l’effectif ont enfilé un tee-shirt où il était inscrit "Merci Abidal". Ils ont offert à leur partenaire un maillot floqué à son nom.

Les adieux d'Abidal

Accompagné de sa femme, de ses filles et de son cousin Gérard, qui lui a donné son rein pour le sauver l’année dernière, Abidal a ensuite livré quelques mots aux supporters catalans. "J’ai vécu six années exceptionnelles, a souligné l’ancien Lyonnais, Lillois et Mongéasque, qui pourrait revenir en Ligue 1 la saison prochaine. Merci aux dirigeants, aux entraîneurs, aux médecins et à mes coéquipiers. Merci à tous. Je n’oublierai pas c’est grâce à eux que je suis encore là, en bonne santé. Je vous garderai toujours dans mon cœur. Vive le Barça, vive la Catalogne !" Une haie d’honneur s’est alors dressée devant Abidal pour le raccompagner jusqu’aux vestiaires, après que le groupe l’ait porté en triomphe dans le rond central.

Avant cet intense moment d’émotion, qui a mouillé les yeux des 80 000 spectateurs du Camp Nou, les Catalans avaient produit une nouvelle prestation dont ils ont le secret. Ils ont sonné Malaga d’entrée de jeu, prenant rapidement le large au score. Ils ont surtout pu compter sur un Iniesta à nouveau étincelant, à l’origine des deux premiers buts avant de marquer en solitaire le quatrième, d’une frappe parfaitement enroulée et venue se loger dans la lucarne de Willy Caballero. Pour ce qui était peut-être sa dernière apparition avec le Barça, son nom circulant avec insistance en Premier League, Villa a marqué. Il a été remplacé dans les vingt dernières minutes par Alexis Sanchez, un autre attaquant en instance de départ. Lui aussi candidat à un transfert, Fabregas s’est également illustré par un but. Comme quoi, c’était vraiment la soirée des futurs ex au Camp Nou ce samedi.
Euro 2020
Gosens, l'homme qui change le visage de l'Allemagne… et rebat les cartes du mercato
HIER À 08:48
Liga
Le voilà exaucé : Depay signe officiellement au Barça
19/06/2021 À 16:56
Transferts
Depay s'annonce à demi-mot au Barça : "Encore un peu de patience et l'information viendra"
16/06/2021 À 14:43