À force, les mots commencent à manquer. Car ce que fait Zinedine Zidane depuis le 4 janvier 2016, date de son arrivée à la tête du Real, est clairement hors-norme. En étant sacré champion ce dimanche avec le club madrilène, ZZ a permis au club espagnol le plus titré de l’histoire de renouer avec son glorieux passé.
Et, lorsqu’il s’agit de regarder dans le rétroviseur, force est de constater que le sans-faute est quasi-total. Vainqueur de la C1 la saison passée, le Real est encore en finale et peut s’offrir un doublé qu’il n’a plus fait depuis… 59 ans. Mais ce n’est pas tout : une Liga de haut vol, une Coupe du Monde des Clubs et une Supercoupe d’Europe sont venues garnir les armoires de la Casa Blanca.
Liga
Cinq ans après, le Real est à nouveau roi d'Espagne
21/05/2017 À 17:49
Mais pas de quoi faire sortir Zizou de sa tranquillité habituelle : "On ne dirait pas, mais à l'intérieur je suis très heureux d'être champion de la Liga espagnole. Ce sont 38 journées et c'est le plus difficile. Pour moi, la Liga espagnole, c'est la plus belle. Gagner ici, de cette manière, avec ce groupe, je suis ravi" a-t-il expliqué avant de se faire porter par ses joueurs.

Zidane : "Le plus beau jour de ma carrière"

Celui qui essaie de mener le bateau
En gagnant le titre en tant que joueur (2003) et entraîneur du Real, Zizou est surtout parvenu à rejoindre un club fermé où se côtoient Miguel Muñoz, Luis Molowny, Jorge Valdano, Vicente Del Bosque et Bernd Schuster.
Surtout, ce titre porte clairement sa patte. Plutôt rassurant pour un coach dont le procès en illégitimité a duré plus de mois que pour d’autres. Véritable point d’appui de ses joueurs, pacificateur d’un vestiaire de stars, Zizou a su assumer ses choix, faire de la rotation l’une des forces du Real et même s’adapter tactiquement aux absences longues durées, comme celle de Gareth Bale. Et, après le sacre, ZZ est revenu en détail sur ce championnat si particulier : "Cela a été un championnat laborieux, nous avons connu des moments difficiles mais c'est normal. Nous savons que la Liga, c'est notre quotidien. Gagner la Liga, c'est très important, et encore plus pour le Real, parce que c'est le meilleur club du monde. Il fallait revenir avec ce trophée."
"Je suis celui qui entraîne cette équipe, celui qui essaie de mener le bateau" avait modestement avancé l’ancien Ballon d’Or avant le titre. Disons qu’avec lui, le bateau Real n’est pas prêt de couler.

Zinédine Zidane du Real Madrid

Crédit: AFP

Football
Zidane, regard d’Algérie
23/06/2022 À 14:56
Football
De Zinédine à Zidane, éloge de la patience
22/06/2022 À 21:49