Getty Images

Ronaldo, l'autre chef d'œuvre de Zidane

Ronaldo, l'autre chef d'œuvre de Zidane

Le 19/03/2018 à 17:51Mis à jour Le 19/03/2018 à 19:08

LIGA – Le quadruplé de Cristiano Ronaldo l'a encore démontré ce weekend : Zinedine Zidane est devenu un expert dans l'art de gérer sa star. Sa science du management permet au Portugais d'être redoutable au bon moment. Et d'impressionner encore du haut de ses 33 ans alors qu'il a connu une période plus compliquée en début de saison.

Il y a l'art de la guerre. Et l'art du coaching. Dans quelques années, Zinedine Zidane en sera peut-être bien la référence. L'entraîneur du Real Madrid ne s'inspire pas de la philosophie chinoise. En tout cas, il ne l'a jamais avoué publiquement. Mais en termes de stratégie et de coaching, Zizou est devenu un maître. Surtout quand on regarde sa gestion du cas Cristiano Ronaldo. Un chef d'œuvre de management. Peut-être la plus belle merveille de Zidane dans son costume d'entraîneur.

On exagère ? Pas forcément. Quand on regarde les saisons madrilènes - les deux dernières notamment -, un constat saute aux yeux : Zinedine Zidane gère sa star d'une main de maître. Il la protège. La caresse dans le sens du poil. Mais sait aussi l'économiser. Au fil des mois et alors que les années commencent à passer, c'est tout sauf anodin. L'ancien meneur de jeu de génie parvient à utiliser son aura et sa force de persuasion pour conserver sa capacité à manager au mieux son attaquant de 33 ans, dont la réputation de stakhanoviste du football n'est pourtant plus à démontrer. Il sait quand le reposer. Et quand le lancer dans l'arène pour qu'il soit au sommet.

Zinedine Zidane et Cristiano Ronaldo (Real Madrid)

Zinedine Zidane et Cristiano Ronaldo (Real Madrid)Getty Images

L'important n'est pas d'être au sommet à l'automne...

Ce n'est pourtant pas une évidence. Demandez à tout entraîneur. Imposer à un joueur de se reposer n'est pas toujours facile. Alors imaginez, quand il s'agit d'un mort de faim comme CR7 avide de jouer chaque minute pour améliorer ses statistiques dans sa lutte à distance avec Lionel Messi. C'est un vrai casse-tête. On parle quand même d'un quintuple Ballon d'Or. Le genre de profil apte à passer au-dessus d'une institution. Et d'un coach, même au Real Madrid. Mais avec Zidane, c'est une autre histoire.

Le Marseillais parvient à gérer son atout numéro 1. Avec brio. Il arrive à le reposer sur certains matches ou certaines compétitions. Et il en tire le meilleur. Au meilleur des moments. Ce n'est ainsi pas un hasard si CR7 affole les statistiques à cette période de l'année. S'il en est à 21 buts en 11 rencontres depuis le 21 janvier dernier. C'est bien connu, l'important n'est en effet pas d'être au sommet à l'automne. Mais bien durant le printemps. Un adage bien connu des amateurs des Coupes d'Europe. Un adage qui a déjà fait le succès de Ronaldo la saison passée.

C'est au printemps que le Portugais est allé chercher son dernier Ballon d'Or. Et après un début de saison compliqué, l'ancien Mancunien remet ça durant cet exercice. La Liga est jouée ? Certes. La Copa del Rey, une épreuve que Ronaldo a regardée des tribunes, échappera pour la quatrième année de suite au Real ? Ce n'est pas digne de la Maison Blanche. Mais si le Real termine cette année en trombe pour conserver encore son bien en Ligue des champions où Ronaldo accumule les buts comme on enfile des perles, personne n'aura rien à dire. Et Ronaldo sera encore un candidat au Ballon d'Or. Il pourra alors encore remercier Zidane, l'expert ès coaching.

0
0