Onze matches pour sauver une saison. Onze matches pour démontrer qu'il n'est pas une mauvaise affaire. Onze matches pour se retrouver tout simplement. Antoine Griezmann a pour le moment vécu une première saison frustrante au FC Barcelone. Le champion du monde n'a été que l'ombre du formidable attaquant qui a fait les beaux jours de l'Atlético Madrid pendant tant de saisons. Contrarié, il n'a pu être que la pale copie de ce joueur complet qui a guidé la France à un titre de champion de monde. Et ce n'est pas qu'une question de statistiques (8 buts en 26 matches de Liga, 14 en 37 rencontres toutes compétitions). Mais aussi de ressenti.

Incapable de trouver sa place pour ne pas se mettre dans les pas d'un Lionel Messi de plus en plus au cœur du jeu depuis des années, Grizou n'est pas à la hauteur des attentes. Mais cette pause contrainte et forcée par la pandémie du Covid-19 pourrait bien lui avoir été profitable. Pour une question mentale déjà. Sans compétition, Antoine Griezmann a pu couper un peu. Se poser. Histoire de recharger les batteries. Et ça n'a rien d'anodin. "La pause m'a fait du bien, a d'ailleurs reconnu dans une vidéo diffusée sur le site du Barça le leader des Bleus après trois mois d'interruption. J'avais besoin de me reposer. Cela faisait cinq ans que je n'avais pas connu de période si longue sans jouer. J'ai pu profiter de ma famille et je suis au top physiquement et mentalement désormais".

Liga
Fati, première vedette de l’ère Koeman
IL Y A 14 HEURES

Le besoin de couper

Entre les étés passés avec les Bleus où il a été en finale de l'Euro 2016 puis jusqu'au titre mondial en Russie, Griezmann n'a cessé de jouer ces dernières saisons. Avec des coupures très courtes pour digérer tout cela. Épargné par les blessures, il a ainsi accumulé un nombre de matches impressionnants. Cette saison, il n'a ainsi raté qu'une seule rencontre, quand il a été laissé sur le banc contre le FC Séville en octobre dernier. Et c'est une habitude pour le Français, qui a manqué très peu de rencontres depuis cinq saisons et multiplié les apparitions :

  • 59 matches : 48 avec l'Atlético et 11 avec l'équipe de France en 2018-2019
  • 67 matches : 49 avec l'Atlético et 18 avec l'équipe de France en 2017-2018
  • 62 matches : 53 avec l'Atlético et 9 avec l'équipe de France en 2016-2017
  • 70 matches : 54 avec l'Atlético et 16 avec l'équipe de France en 2015-2016

Cette fois, l'ancien de la Real Sociedad, revenu en grande forme à l'entraînement - affûté et prêt à reprendre selon Mundo Deportivo -, a vraiment pu laisser son corps se régénérer et se ressourcer. Et après ses premiers mois compliqués en Catalogne, cela n'a pu que lui faire du bien pour repartir de l'avant et lancer vraiment son aventure chez le Blaugrana. En plus, il y a une donnée technique qui laisse entrevoir des espoirs de retrouver le vrai Griezmann : le retour de Luis Suarez.

Lionel Messi, Antoine Griezmann et Luis Suárez

Crédit: Getty Images

Pourquoi le retour de Suarez peut l'aider

Blessé au genou, l'Uruguayen n'a plus joué depuis le 9 janvier. Mais il a récupéré plus rapidement que prévu. Et la coupure liée à la pandémie lui offre l'opportunité de pouvoir aider le Barça dans ce sprint final. Un retour qui peut changer beaucoup de choses alors que les Catalans sont à la lutte pour le titre avec le Real Madrid et toujours en lice en Ligue des champions. Notamment pour Antoine Griezmann, qui peine tant à se fondre dans le collectif blaugrana.

Avec "El Pistolero", l'attaquant des Bleus va retrouver le flanc gauche de l'attaque. Surtout, il va récupérer un point d'appui dans l'axe, un atout si précieux pour son jeu. "Luis est le numéro 9, le buteur. Il nous a manqué et nous sommes très contents de le voir revenir. Il va beaucoup nous aider", s'est réjoui Griezmann, qui n'a marqué qu'un but et n'a pas délivré la moindre passe décisive en huit matches de Liga depuis la blessure de Suarez. De quoi espérer donc revoir le vrai Griezmann. Celui qui était si précieux à l'Atlético. Pas le joueur frustré et frustrant de ses premiers mois à Barcelone.

Serie A
14 cas de Covid au Genoa, Baldé également positif à la Sampdoria avant son transfert
HIER À 21:25
Liga
Débuts parfaits pour le nouveau Barça de Koeman
27/09/2020 À 20:47