Trois mois après l’arrêt du championnat, la Liga a repris ses droits, ce jeudi, avec le derby de Séville. Un match agréable à suivre, malgré le contexte sanitaire et le huis clos, qui a vu la victoire du FC Séville devant le Betis au stade Sanchez Pizjuan (2-0). Un succès qui s’est dessiné au cours de la deuxième période. Principalement grâce à un homme, l’ancien Marseillais Lucas Ocampos. Avec un but et une passe décisive, il permet ainsi à son club de conforter sa troisième place au classement. Ses premiers poursuivants, la Real Sociedad et Getafe, sont provisoirement à quatre longueurs.

Fekir décevant, Ocampos brillant

Serie A
14 cas de Covid au Genoa, Baldé également positif à la Sampdoria avant son transfert
HIER À 21:25

Dès le départ, les hommes de Julen Lopetegui ont pris le match par le bon bout. Volontaires, ils ont imprimé leur rythme et mis sous pression leurs adversaires, qui n’ont quasiment pas pu inquiéter Vaclik. Nabil Fekir, positionné sur le côté droit la majeure partie de la rencontre, n’a pas eu l’impact nécessaire pour porter le jeu du Betis. Au contraire de Lucas Ocampos, très bon durant les 70 minutes qu’il a passé sur le terrain.

L’ancien Marseillais a été dans tous les bons coups du FC Séville. Un tir sur la transversale (10e), une frappe lourde à 25 mètres (45e+2). Avant d’ouvrir le score sur un penalty un brin généreux (1-0, 56e). Son cinquième but lors de ses cinq derniers matches de championnat. Mais l’ailier argentin ne s’est pas arrêté là. Car, d’une déviation du pied inspirée au premier poteau, il a permis à Fernando de doubler la mise sur corner (2-0, 62e). Deux buts en six minutes, le Betis n’a jamais pu s’en remettre.

Liga
Avec le Real, le VAR fait (toujours) polémique
27/09/2020 À 10:09
Liga
Ça n'a pas été simple, mais le Real est lancé
26/09/2020 À 20:57