Le Real Madrid n'a jamais été aussi proche d'un nouveau titre de champion d'Espagne. Ce lundi soir, dans le cadre de la 36e journée de Liga, les Merengue se sont imposés sur la pelouse de Grenade (2-1). A l'Estadio Nuevo Los Carmenes, Ferland Mendy (10e) et Karim Benzema (16e) ont rapidement fait la différence, avant que Darwin Machis (50e) ne réduise la marque. Au classement, les hommes de Zinédine Zidane reprennent quatre longueurs d'avance sur leur dauphin, le FC Barcelone, à seulement deux petites journées de la fin de la saison.
Le film du match
Grenade, qui peut encore croire à la Ligue Europa, était annoncé comme pouvant poser des problèmes au Real Madrid. Pourtant, le premier acte a fait mentir les observateurs. Les Merengue s'en sont remis à deux de leurs Français pour faire la différence, en seulement six petites minutes de jeu. D'abord par l'intermédiaire de Ferland Mendy, d'une sublime frappe puissante sous la barre, pour son tout premier but sous les couleurs madrilènes (10e, 1-0). Puis par un habitué de l'exercice, en la personne de Karim Benzema. Le deuxième meilleur buteur de la Liga, avec désormais 19 réalisations, est lui aussi parvenu à tromper Rui Silva (16e, 2-0).
Liga
Vinicius, sauveur du Real Madrid pour sa 100e : un record et un goût d'inachevé
01/03/2021 À 23:17

Le Real peut remercier Courtois

Jusqu'à la pause, les Madrilènes, qui ont eu d'autres opportunités, notamment grâce à Isco (5e) ou bien encore Karim Benzema (43e), ont semblé bien seuls au monde. Leurs adversaires, malgré une belle tête de Domingos Duarte (36e), ont notamment manqué de rapidité dans leurs transmissions et ont semblé ne pas avoir, tout simplement, de solution.

Ferland Mendy (Real Madrid) après son but à Grenade en Liga le 13 juillet 2020

Crédit: Getty Images

Pourtant, dès le retour des vestiaires, les hommes de Diego Martinez sont revenus avec de biens meilleures intentions, rapidement récompensées grâce à la réduction de l'écart par l'intermédiaire de Darwin Machis, après une perte de balle de Casemiro dans le rond central (50e, 2-1). Par rapport à la première période, le Real Madrid a montré un tout autre visage, bien moins convaincant et même inquiétant, malgré une tentative d'Isco (61e). Le club de la capitale ne doit son salut qu'à son gardien de but Thibaut Courtois mais également à Sergio Ramos, présent sur sa ligne, sauveurs sur une double occasion, d'Antonin puis de Ramon Azeez (85e).
Désormais, il ne manque plus qu'une petite victoire aux protégés de Zinédine Zidane pour enfin toucher le graal, pour la 34e fois de leur histoire, la première depuis 2017. Un exercice qu'ils connaissent parfaitement bien puisqu'ils n'ont connu que des succès depuis la reprise mi-juin, avec désormais neuf victoires en autant de rencontres disputées. Pour espérer voir la passe de dix, il faudra attendre jeudi (21h), avec la réception de Villarreal.
Liga
Ce Real a de la ressource… mais ça ne suffit pas toujours
01/03/2021 À 21:59
Liga
Isco n'a pas encore dit son dernier mot
01/03/2021 À 00:07