Poussif, l’Atlético Madrid est parvenu à se défaire de l’Espanyol Barcelone ce dimanche (2-1) lors de la 4e journée du Championnat d’Espagne. Titulaire avec le n°8 pour son retour, Antoine Griezmann s'est montré discret, et a été remplacé à l’heure de jeu. Les Colchoneros ont profité d’une fin de match houleuse, après que Monsieur Juan Munuera eut accordé 10 minutes de temps additionnel (injustifiées). Le champion en titre prend provisoirement la tête de la Liga avec 10 points.
Le film du match
L’Espanyol Barcelone peut s'en plaindre. Après une première période vive, les hommes de Vicente Moreno ont ouvert le score par l’intermédiaire de Raul de Tomas à la 40e, sur un service d’Adrian Embarba, brillant dans son couloir gauche. Déstabilisés par les changements effectués par El Cholo au sortir du vestiaire, les Pericos ont résisté aux offensives de Geoffrey Kondogbia (49e) et Thomas Lemar (51e, 55e), avant de ne céder qu’à la 79e minute, après l’exploit individuel de Yannick Carrasco (1-1).
Liga
Merci Suarez !
IL Y A 14 HEURES
Le match a basculé lorsque l’arbitre assistant a dressé son panneau annonçant dix minutes de temps additionnel. Le ton est monté, aussi bien sur la pelouse que dans les tribunes, laissant les acteurs de la partie dans l’incompréhension. Auteur d’une entrée remarquable, Thomas Lemar, lui, ne s'est pas posé de questions : il est venu fusiller Diego Lopez au bout du temps additionnel (1-2, 90+10), d’une frappe limpide.

Griezmann timide

Une victoire à la sauce Rojiblanco, qui permet à Diego Simeone d’empocher les trois points, mais pas de se rassurer. L’Atlético Madrid offre toujours un jeu terne comparé à la saison dernière. La ligne défensive, point fort habituel des Madrilènes, se montre fébrile, et se sauve souvent par l’intermédiaire de Jan Oblak, dernier rempart imperturbable (Embarba 3e, 4e ; Darder 16e ; puis Raul de Tomas 18e).
En attaque, le trio Correa-Griezmann-Suarez a fait acte de présence. Épuisé à l’heure de jeu, le Français est sorti après des débuts brouillons, et seulement une frappe de loin, partie en direction des tribunes du RCDE Stadium à la 33e. Correa, impliqué sur la totalité des buts des Colchoneros depuis le début de saison, a laissé sa place à la 45e. Luis Suarez, sorti tardivement à la 73e minute s’est lui aussi montré fantomatique. Une victoire certes, mais sans panache pour l’Atlético ce dimanche.
Ligue des champions
"Il était évidemment en colère" : Simeone a filé sans lui serrer la main, Klopp ne lui en veut pas
19/10/2021 À 23:02
Ligue des champions
Doublé et expulsion pour Griezmann, victoire de Liverpool, VAR : Soirée de dingue à Madrid
19/10/2021 À 20:57