Le Barça tient sa première recrue de l'hiver. Selon les informations des médias anglais (Sky Sports), espagnols (Cadena SER) et des journalistes spécialisés, Fabrizio Romano entre autres, le club catalan a trouvé un accord avec Manchester City pour le transfert de Ferran Torres. L'attaquant polyvalent, international espagnol, va débarquer dès le mois de janvier et effectuer son retour en Liga un an et demi après son départ de Valence.
Actuellement en grande difficulté sur le plan économique après la désastreuse gestion Bartomeu, le Barça va débourser la somme de 55 millions d'euros, plus 10 en bonus, pour récupérer le joueur de 21 ans. Celui-ci avait été acheté 23 millions d'euros, plus bonus, à Valence par le club anglais en août 2020. Son club formateur devrait, lui, récupérer 10% de la vente fixe.
Pour effectuer un tel achat, alors que tout indiquait qu'il n'était pas en capacité de le faire, le Barça a vu une demande de prêt être acceptée par une banque. Torres, qui peut occuper tous les postes en attaque, viendra renforcer un secteur offensif appauvri après le départ de Lionel Messi, la retraite forcée de Sergio Aguero et les problèmes physiques d'Ansu Fati. Cette saison, le FCB a marqué 29 buts en Liga, ce qui fait de lui la quatrième meilleure attaque. Mais en Ligue des champions, les carences offensives ont coûté, entre autres, une élimination prématurée.
Ligue des champions
Comment Guardiola a perdu la bataille du coaching
05/05/2022 À 14:08

Ferran voulait jouer, le Barça avait besoin de lui

Pourquoi Ferran Torres quitte-t-il déjà City, alors que d'autres ont pris leur mal en patience ? A cause de son temps de jeu principalement. Utilisé seulement à quatre reprises par Pep Guardiola cette saison avant sa blessure au pied, l'ancien joueur du VCF souhaitait être plus important au sein de l'attaque des Cityzens, un rôle que ne pouvait lui offrir son entraîneur qui doit composer avec un choix de riche.
Très confiant en lui, l'attaquant voulait aussi être un leader de projet. C'est d'ailleurs ce qu'il avait demandé à Valence au moment de vouloir prolonger son contrat il y a deux ans. Sauf que Valence n'était pas en mesure de lui donner ce rôle, ni le salaire qui va avec, pas plus que le brassard de capitaine. En sélection, Luis Enrique a, lui, fait le pari de le mettre titulaire.
Ce transfert est le premier gros coup de Mateu Alemany, le directeur sportif en charge de l'équipe première au FC Barcelone. C'est le Majorquin qui avait permis à Ferran de rejoindre l'équipe A de Valence sous l'ère Marcelino en janvier 2019, avant de s'attaquer au dossier de sa prolongation. Chose qu'il ne termina jamais après sa mise à l'écart par Peter Lim, le propriétaire du club espagnol à l'automne 2019.
Outre Alemany, le board de Manchester City (Txiki Begiristain, Ferra Soriano) n'est autre que l'ancien board du Barça sous l'ère Joan Laporta I, un détail qui a permis des négociations fluides et rapides. Ce transfert, au final, il arrange toutes les parties.
https://i.eurosport.com/2021/10/10/3234753.jpg
Premier League
Derrière l’immense tacticien, un grand manager : la théorie des cycles, façon Guardiola
14/01/2022 À 15:55
Premier League
Passer Noël en tête, l'assurance du titre pour City ?
25/12/2021 À 19:55