HUGOLLORIS, en quoi ce stage en Tunisie est-il important pour l'OL?
H.L. : Le cadre est idéal pour réussir cette mini-préparation et, surtout, pour remobiliser le groupe. Nous sommes conscients de ce qui ne va pas, nous sommes là pour essayer de renverser la tendance et pour repartir sur une bonne dynamique.
Avez-vous l'impression qu'un nouvel élan est en train de naître dans votre groupe?
Ligue 1
Lifting à Lyon et Marseille?
03/01/2010 À 13:15
H.L. : Notre groupe a toujours bien vécu. Il faut retrouver une certaine dynamique afin d'enchaîner des bons résultats, et de se créer ensuite des objectifs.
Profitez-vous de ce stage pour discuter entre vous?
H.L. : Ce qui se passe dans le vestiaire doit rester dans le vestiaire, qu'il y ait ou non des discussions. Nous n'avons pas à nous justifier. À nous d'en faire beaucoup plus sur le terrain, nous en sommes tous conscients. Il y a des challenges intéressants à relever, tant au niveau des coupes que du championnat. Mais, pour cela, il faut retrouver un plan de jeu très solide.
Ces derniers temps, par manque de confiance, nous perdions trop vite le ballon, nous avions du mal à créer du jeu et nous manquions de fluidité.
Êtes-vous devenu l'un des leaders de l'OL?
H.L. : Il y a différentes sortes de leaders. Par mon caractère et par ma nature, je suis davantage un leader de terrain. Je ne vais pas me prendre pour un autre et parler dans le vestiaire, ça n'a jamais été mon cas. Ça le sera peut-être dans le futur, mais avec beaucoup plus d'expérience. Je reste à ma place et j'essaie de donner le maximum pour mon équipe.
L'OL va débuter 2010 par deux rencontres de coupes, ces compétitions sont-elles devenues plus importantes étant donné vos treize points de retard en championnat?
H.L. : Il y a tellement d'aléas dans les coupes… C'est sûr qu'elles peuvent rendre la saison plus riche. Être compétitifs dans les coupes peut permettre de concerner tout le groupe et de créer une bonne dynamique pour voir les choses en grand.
À titre personnel, comment abordez-vous cette année 2010? Le championnat, les coupes, le Real Madrid en Ligue des Champions et, bien sûr, la perspective de disputer la Coupe du Monde…
H.L. : Je l'aborde tranquillement, étape par étape. Une saison est très longue, il y a trop de paramètres à gérer pour se projeter six mois dans le futur. Dans un premier temps, j'espère vraiment que la donne va changer et que l'OL va retrouver un beau visage.
Quelle importance a le match amical de mercredi soir contre le Club Africain, à Radès?
H.L. : Ce match vient clôturer le stage, c'est intéressant. Nous savons que le Club Africain est une très bonne équipe, mais nous ne connaissons pas trop le foot africain. Il y aura du monde au stade, ce sera certainement un beau spectacle auquel participera sans doute tout notre groupe.
Ligue 1
Lyon en questions
30/12/2009 À 11:27
Ligue 1
Diabaté titulaire
19/12/2010 À 15:27