AFP

La pépite Brahimi

La pépite Brahimi
Par Eurosport

Le 11/02/2011 à 14:51Mis à jour Le 11/02/2011 à 23:29

Yacine Brahimi brille depuis le début l’année 2011 avec Rennes, qui affronte Nice dimanche. Michel Der Zakarian et Patrick Rampillon, deux observateurs privilégiés de son début de carrière, nous éclairent sur le jeune milieu du Stade Rennais, façonné en Ligue 2 et à l'état d'esprit "irréprochable".

EN PLEINE LUMIERE

Yacine Brahimi a commencé l’année 2011 du bon pied. Après un début de saison prometteur marqué par quatre titularisations et un but lors des quatre premières journées de L1, le jeune milieu de terrain offensif des Rouge et Noir a connu un passage à vide. Il est revenu sous les feux des projecteurs cette année. Profitant de la blessure de Sylvain Marveaux, il s'est installé sur le côté gauche du Stade Rennais. Et n'en finit plus d'impressionner. Percutant, il accélère le jeu des Bretons avec ses qualités techniques et de vitesse ou encore avec ses passes. Il se montre en plus décisif. Auteur de son premier doublé en Ligue 1 face à Arles-Avignon (4-0) le 15 janvier dernier, il s'est bien repris après avoir raté un penalty en Coupe de France contre Reims (3-4 a.p.) en étant l'unique buteur face au PSG (1-0) la semaine passée.

LA L2 A "ETE UN BON TREMPLIN POUR LUI"

Si le meneur de poche s'est fait sa place cette saison à Rennes, son prêt à Clermont la saison passée y est pour beaucoup. Pendant un an, Brahimi, qui n'avait pas encore eu sa chance en L1 en Bretagne mais était demandé par des clubs européens, a fait ses gammes en L2 sous la coupe de Michel Der Zakarian. "Il était venu pour goûter au haut niveau. Il a fait une très bonne saison", rappelle l'entraîneur de Clermont où Brahimi a brillé avec 8 buts et 2 passes décisives en 32 matches. "Beaucoup de jeunes devraient s'inspirer de ce qu'il a fait, nous confie Der Zakarian. C'est une bonne étape. Certains joueurs passent de la CFA à la L1, lui a dû démontrer qu'il était capable de le faire. Cela a été un bon tremplin pour lui."

Patrick Rampillon, le directeur du centre de formation du Stade Rennais, est sur la même longueur d'ondes. "A 19 ou 20 ans, soit comme Yann M'Vila, le joueur rentre tout de suite dans le groupe pro et s'installe, soit il doit être prêté car à cet âge, refaire une ou une troisième saison en CFA, ce n'est pas formateur, nous explique Rampillon. Comme pour Moussa Sow à Sedan ou encore comme cette année avec Vincent Pajot à Boulogne-sur-Mer, la formation et la progression du joueur passent par le niveau de compétition. Et là, c'était le cas de Brahimi." Frédéric Antonetti, qui a récupéré un joueur plus mature, ne s'en plaint pas...

"UN SUPERBE ETAT D'ESPRIT "

LE MEME STYLE QUE HAZARD

Yacine Brahimi semble se construire un bel avenir. Pour Antonetti, il sera même le "futur meneur de jeu de Rennes". Séduit par les qualités individuelles et collectives du milieu capable de "se mettre au service du collectif", Michel Der Zakarian est tout aussi élogieux. "Il a des prédispositions identiques à celles d'Eden Hazard, avoue-t-il. Ils sont tous les deux capables d'éliminer dans un mouchoir de poche n'importe qui. Ils vont très vite, possèdent un coup de rein ravageur, et une qualité de passe et de frappe rare."

D'après Der Zakarian, "s'il continue de travailler comme ça, à se renforcer et à garder la tête fraiche, il peut aller loin." Patrick Rampillon est plus mesuré mais  savoure sa progression et en veut plus. "Je fais des efforts pour le faire venir de Paris car je pensais qu'il avait le potentiel pour aller là-haut mais je n'ai jamais de certitude, glisse le patron du meilleur centre de formation français. Je suis content mais je serai encore plus content quand il marquera encore plus de buts et sera toujours titulaire dans une équipe qui jouera l'Europe." Rennes espère bien sûr être celle là. Car si le club breton est conscient de posséder une pépite, il compte en profiter dès cette saison pour oublier Marveaux et rester dans le haut du tableau.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0