"On est plus costauds"

Toulalan : "On est plus costauds que le PSG"
Par Eurosport

Le 19/05/2011 à 16:32Mis à jour Le 19/05/2011 à 16:50

C'est peu de dire que l'Olympique Lyonnais a accueilli avec soulagement la défaite du Paris Saint Germain hier soir à Bordeaux (1-0). Pour Jérémy Toulalan, Lyon a maintenant la possibilité d'assurer "le minimum" en arrachant la troisième place. "On ne peut pas faire mieux" reconnaît-il.

JÉRÉMY TOULALAN, comment avez-vous vécu la défaite de Paris hier à Bordeaux?

J.T. : J'ai regardé les vingt dernières minutes. Il ne faut pas se le cacher, c'est un bon résultat pour nous. Maintenant, tout reste jouable et nous allons devoir attendre jusqu'au bout. Bizarrement, par rapport à l'an dernier, je trouve que nous avons encore plus de pression alors que nous avons notre destin entre nos mains. Ce ne sera pas facile samedi contre Caen d'autant plus que le contexte sera un peu spécial.

Faites-vous allusion au rassemblement des supporters prévu samedi à 18h30 devant le siège de l'OL pour réclamer le départ de Claude Puel?

J.T. : Ce ne sera pas évident même si nous sommes habitués depuis un petit moment… Encore une fois, il n'y a pas que le coach car c'est trop facile de repousser la faute sur lui. Il y a aussi les joueurs : individuellement, à un moment donné, chacun d'entre nous n'a pas été à la hauteur. Si le coach se fait critiquer, c'est aussi un peu de notre faute même s'il a également des responsabilités.

Qui de Lyon ou de Paris vous semble le plus costaud pour arracher cette troisième place lors des deux dernières journées?

J.T. : Nous avons déjà prouvé que nous avions du mental : nous avons toujours bien fini les saisons et nous avons l'expérience des matches à enjeux. Cette année, même si nous n'avons pas été très performants dans le jeu, il ne faut pas oublier que nous étions dix-huitièmes en début de saison et que nous sommes aujourd'hui dans le trio de tête. Je pense qu'il n'y a pas beaucoup d'équipes qui auraient pu le faire donc j'estime que nous sommes mentalement plus costauds qu'eux.

Est-ce une saison usante qui est sur le point de s'achever pour l'OL?

J.T. : Je confirme! (sourire). Maintenant, même si cette saison n'est pas excellente, nous assurerions le minimum en terminant à la troisième place. Ce qui ne veut pas dire que nous aurions réussi une belle année car il n'y aura pas de titre à l'arrivée. Aujourd'hui, on ne peut pas faire mieux et il faut malheureusement s'en contenter. Beaucoup de choses ont été difficiles durant cet exercice notamment l'après Coupe du Monde : beaucoup de joueurs d'expérience – dont je fais partie – n'ont pas été à la hauteur.

Que pensez-vous de Lille, en passe d'être sacré champion de France?

J.T. : C'était certainement eux les meilleurs dans le jeu. Quand on voit cette équipe, on constate qu'il y a vraiment onze titulaires. C'est peut-être la différence avec les autres formations : à Lille, on sait qui joue à droite, qui joue à gauche… Ils ont aussi eu la chance de ne pas avoir eu beaucoup de blessés.

Que vous inspire le probable doublé du LOSC?

J.T. : Excepté le fait que je sois content car ils ont un bon gardien que j'apprécie (Mickaël Landreau), ça fait mal. Ça fait mal de les voir soulever la Coupe, de les voir sans doute réussir le doublé. Ça me rappelle quelques souvenirs : quand je suis arrivé à Lyon, nous avons été champions en 2007 avant de réussir le doublé l'année suivante. Inconsciemment, cela avait été sans doute banalisé et on se rend compte aujourd'hui que ce sont des moments exceptionnels. On aimerait les revivre.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0