Rothen vers le bras de fer

Rothen vers le bras de fer
Par Eurosport

Le 22/09/2010 à 23:52Mis à jour Le 23/09/2010 à 00:08

La position de Jérôme Rothen se durcit : écarté en CFA, le milieu gauche du PSG, grassement rémunéré pour évoluer en marge du groupe pro, envisage de faire jouer (ses) droits sur le terrain juridique. Il fait comprendre qu’il ne supportera pas sa situation jusqu’à l’ouverture du marché d’hiver.

Mis à l'écart du groupe professionnel du Paris Saint-Germain depuis le début de la saison, Jérôme Rothen nage en eaux troubles. Pour ne pas dire dans l'Achéron. Si le Français ne sait pas de quoi sera fait son avenir, il a conscience, depuis quelques temps déjà, que son présent n'est plus au PSG. Ce mercredi, l'ancien Monégasque a confié à nos confrères de France 3 qu’il était prêt à aller au clash avec ses dirigeants si sa situation n'évoluait pas. Vite... "M'évincer, aujourd'hui, du groupe professionnel n'est pas seulement une décision sportive, évalue-t-il. Je ne suis pas passé d'un joueur majeur il y a un an et demi à la plus grosse m... de l'effectif. Il y a un juste milieu, non ?", s'interroge-t-il. Est-il prêt à aller au clash ? Au début du mois, il déclarait ne pas vouloir en arriver là. La donne a changé. "Ce qui est sûr, c'est que je n'irai pas comme ça jusqu'au mois de décembre. Je ferai en sorte de faire jouer mes droits : je suis professionnel et je veux m'entraîner avec l'effectif pro. " Rothen ne serait pas le premier placardisé à faire constater par huissier que le club ne remplit pas toutes les obligations à son égard.

"O n est perdant tous les deux "

"Derrière, il y a eu la sortie de mon livre. Je pense qu'à ce moment-là, j'ai été très mal conseillé. Après, c'est moi qui ai signé avec cette maison d'édition. On ne m'a pas mis le couteau sous la gorge pour l'écrire. Je savais que ça allait faire parler quand j'évoque Zizou, William Gallas ou encore mon clash avec Guy Lacombe, même si, en tout, ça ne devait pas dépasser les dix phrases", rajoute-t-il. Aujourd'hui, Rothen se sait bloqué, même s'il refuse de raccrocher : "Je n'ai jamais pensé arrêter ma carrière. Cela me manquerait trop. Cela me manque déjà trop aujourd'hui." La semaine dernière, Rothen a rencontré celui qui devrait être son coach, Antoine Kombouaré : "Ça a duré deux minutes. Il m'a dit qu'il ne comptait pas sur moi cette année, comme il me l'avait déjà dit le 1er juillet dernier. Il m'avait clairement fait comprendre que, sportivement, je ne l'intéressais pas". Qui, de Rothen ou du PSG, va gagner ce bras-de-fer ? Interrogé, le joueur répond : "Pour l'instant, on est perdant tous les deux..."

0
0