Sur le fil, l’OM remporte un match longtemps accroché contre Brest. Discrets en première mi-temps, les Marseillais ont ouvert le score juste avant la pause par Milik (45e). Le Stade Brestois est ensuite revenu sur coup de pied arrêté, par Brassier (71e). Mais l’OM, porté par son banc, a fait la différence en fin de match, comme contre Rennes, par Thauvin (88e) puis Cuisance (90e+2). En attendant le match de Lens demain, les Phocéens sont cinquièmes et reviennent dans la course à l’Europe.
Ligue 1
Longoria : "Ben Arfa ? C'est lui qui a appelé Sampaoli…"
07/07/2021 À 14:33
Timorés en début de match, les Marseillais ont longtemps piétiné face à la très bonne organisation brestoise. Par son approche tactique, Olivier Dall’Oglio a parfaitement bloqué les joueurs de couloir et cela s’est vu, tant l’OM a éprouvé des difficultés dans le jeu. C’est sur un exploit individuel que les Olympiens s’en sont sortis : servi à trente mètres du but par Payet, Milik a défié le jeune Brassier avant de déclencher une frappe du gauche à ras de terre dans le petit filet (45e).

Six joueurs offensifs pour Brest !

Déjà joueurs en première mi-temps, les Brestois se sont encore plus découverts après l’ouverture du score. Mais avec 6 joueurs offensifs sur le terrain suite aux entrées de Cardona et Fadiga, les Bretons ont laissé de nombreux espaces aux attaquants marseillais. Larsonneur a dû s’employer à plusieurs reprises pour éviter que son équipe ne sombre. Et à force de rater des occasions, l’OM a été punie par Brassier, fautif sur le but de Milik mais parfait pour reprendre un coup-franc de Faivre (71e).
Sonnés, les Marseillais ? Pendant un temps, oui. Mais Jorge Sampaoli a plus d’un tour dans son sac et a tenté un coup de poker à 10 minutes de la fin : sortie d’Alvaro et entrée de Luiz Henrique. Un choix payant, puisque le Brésilien s’est montré décisif à deux reprises.

Luis Henrique, le facteur x

D’abord en centrant parfaitement en retrait pour Thauvin (88e). Puis en débordant côté gauche dans le temps additionnel, avant de délivrer un bon centre au second poteau pour la somptueuse volée de Cuisance, lui aussi entré en jeu (90e+3). Déjà buteur contre Rennes mercredi, le joueur prêté par le Bayern a récidivé et parachevé le succès des siens. Un acte qui peut être fondateur par son dénouement, et qui permet aux Marseillais de mettre la pression sur Lens. De leur côté, les Brestois n’ont pas démérité mais ont manqué de tranchant pour éviter une 10e défaite en 15 matches à l’extérieur.
Ligue 1
Le chemin inverse de Dall'Oglio : Brest va engager Der Zakarian
18/06/2021 À 16:22
Ligue 1
Pour Gerson à l'OM, il ne manquerait plus que l'officialisation
05/06/2021 À 15:57