Reuters

Rémy ne veut pas partir

Rémy : "Hors de question de partir"
Par Eurosport

Le 16/01/2012 à 01:06Mis à jour Le 16/01/2012 à 01:18

Auteur d'un doublé face à Lille (2-0), dimanche, Loïc Rémy se sent bien à l'OM. Supervisé par le manager de Tottenham, l'attaquant assure qu’il va rester à Marseille jusqu’à la fin de la saison. "Il est hors de question de partir maintenant. J’ai encore beaucoup à prouver", explique-t-il.

LOIC REMY, c’est le match parfait pour vous ?

L.R. : Non, car on est toujours perfectible. C’est une rencontre réussie. On s’est appliqué et on a mis la manière. On aurait pu se mettre à l’abri plus rapidement en première mi-temps. Car on a réussi à se créer pas mal d’occasions. Mais en seconde période, on a réussi à être plus réaliste. On est très content de l’état d’esprit affiché en ce moment. Et ça paie au niveau des résultats. C’est tout bénéfice pour nous.

Vous avez douté lorsque vous avez perdu vos deux duels en première période ?

L.R. : Je rate une occasion alors que Mathieu m’avait donné un très bon ballon. Je m’en veux un peu car je pensais mieux la négocier. Car on n’est pas à l’abri de prendre un but de Lille. C’est une équipe qui joue en contre. Elle nous a posé pas mal de problèmes. Il y a eu un gros soulagement dans l’équipe lorsque l’on a marqué.

Harry Redknapp était dans les tribunes. Sa présence ne vous a pas perturbé ?

L.R. : Non, car c’est Jean-Philippe Sabo qui me l’a appris. Il m’a dit de faire attention car Redknapp était là. Ce n’était pas du tout un poids supplémentaire. Je n’y ai pas pensé avant et pendant la rencontre. C’est bien car ça montre que des équipes s’intéressent à moi.

Pourriez-vous quitter l’OM lors du mercato ?

L.R. : Pour moi, c’est tout vu. On a déjà parlé de ça avec le président et le staff. Il est hors de question de partir maintenant. On se posera des questions après. C’est un manque de respect de parler de mercato par rapport aux supporters. J’ai encore beaucoup à prouver ici. On verra le moment venu et lorsque je serai prêt.

L’OM montre un visage très séduisant depuis le début de l’année. Comment l’expliquez-vous ?

L.R. : Au niveau technique, on est beaucoup plus appliqué. On arrive à se créer pas mal de situations. Le ballon tourne bien d’un côté à l’autre. On fait courir davantage l’adversaire. Sur le terrain on prend énormément de plaisir. Je dirais que le match de Paris a été le déclic. Cette rencontre avait une grande importance. On montre depuis un tout autre visage. C’est de bon augure pour la suite. Car on joue contre des concurrents directs au titre au mois de janvier. Il ne faut donc pas penser que tout est fait.

On sent l’OM monter en puissance. Est-ce également votre avis ?

L.R. : C’est une tout autre équipe. Maintenant, les équipes nous craignent quand elles viennent ici. Ce n’était pas le cas en tout début de saison. Les adversaires pensaient venir faire un résultat à Marseille, voire même gagner. Là, ce n’est plus le cas.

Vous avez marqué votre premier but sur une passe de Mathieu Valbuena. Votre duo est-il l’une des clés de la réussite actuelle de l’OM ?

L.R. : On s’entend bien en dehors et sur le terrain. C’est toujours une joie quand il marque et inversement. Mais il n’y a pas que nous. On est un groupe.

Votre doublé vous permet aussi de remonter au classement des buteurs…

L.R. : J’augmente mes stats avec ces deux buts marqués. C’est bien. Je fais gagner mon équipe. C’est ce que l’on me demande avant tout.

Vous avez aussi pris beaucoup de coups. Avez-vous eu peur après le choc avec Rozenhal ?

L.R. : Il me retombe sur le genou. Sur le coup, j’ai eu très très mal. Mais je tiens à rassurer tout le monde, ce n’est pas grave du tout. En plus, j’ai une semaine complète pour me requinquer.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0