Aliadière, c'est le moment

Aliadière, c'est le moment
Par Eurosport

Le 17/08/2012 à 19:10Mis à jour Le 18/08/2012 à 16:53

A 29 ans, Jérémie Aliadière, buteur contre le PSG et épargné par les pépins cet été, espère que cette saison sera la sienne avant de retrouver Montpellier, samedi pour la deuxième journée de Ligue 1 (20h00).

Enfin ! Jérémie Aliadière a effectué une préparation estivale sans pépin physique. Cela peut sembler anodin. Mais pour l'ancien attaquant d'Arsenal, c'est une petite révolution. Chaque été depuis quatre ans, il avait vu ses débuts de saison ralentis par des blessures, plus ou moins graves. Cet été, il a été épargné par le sort. "Cela fait énormément de bien! Je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement. Je me dis que c'est mon année", se réjouit le natif de Rambouillet, qui retrouve Montpellier samedi.

Lorient l'espère de tout coeur. La saison passée, les Merlus n'avaient pu profiter des atouts de leur attaquant que pendant 18 petits matches de L1. La faute à une succession de blessures et à cinq mois d'absence où son impact avait cruellement manqué aux Lorientais. Mais il espère pouvoir parler de ces problèmes au passé : "On attend beaucoup de moi et j'attends beaucoup de moi aussi. J'ai envie de montrer le maximum de ce que je sais faire", glisse le Merlu. Lorient a déjà eu un aperçu de ce que cela pourrait donner.

Il est attendu en pointe

Face au PSG la semaine passée, Jérémie Aliadière a été très en vue. Visiblement en forme, il a mené la vie dure aux défenseurs parisiens et s'est même offert un beau but (2-2). "Cela fait plaisir de marquer dès le premier match. Surtout quand on te dit que tu vas jouer plus en pointe. En étant ainsi repositionné par rapport à l'an passé (sa première saison avec Lorient, ndlr), ma responsabilité de mettre des buts est encore plus importante". Car Christian Gourcuff compte l'aligner en pointe dans le 4-4-2 morbihannais, aux côtés de la recrue Alain Traoré.

L'association est prometteuse entre deux joueurs aux qualités indéniables mais est encore en rodage : "On a beaucoup travaillé ensemble aux entraînements pour trouver les automatismes. Il a fallu que je cerne le joueur, son style de jeu. Dès qu'il a le ballon, il essaie de me trouver, on cherche à jouer assez rapprochés. Quand chacun connaît son rôle, c'est simple", lâche cependant celui qui est passé par Arsenal, West Ham ou encore Middlesbrough avant de découvrir la L1. A 29 ans, il espère bien y signer une saison aboutie. Les facteurs semblent réunis. Enfin.

0
0