Eurosport

Revue de presse - David Beckham (PSG) : "saint" et accessoirement footballeur

Beckham : "saint" et accessoirement footballeur
Par Eurosport

Le 01/02/2013 à 14:08Mis à jour Le 01/02/2013 à 15:05

Aux yeux de la presse internationale, la générosité et le glamour qui entoure Beckham occultent l'aspect sportif du recrutement du Spice Boy au PSG.

"Saint David" est arrivé à Paris. La signature de Becks au PSG a mis la presse britannique dans tous ses états. En procédant à la canonisation express du Spice Boy, le Daily Telegraph donne le ton. Des tabloïds les plus sensationnalistes à la presse respectable, tous saluent la grandeur de David Beckham, ce "héros venu faire don de son salaire à une œuvre de charité" (The Sun). Plus que l'aspect sportif, c'est ce geste du "Golben-boules" à l'attention d'une association caritative qui attire l'attention de tout un pays. Même si le Sun lui suggère de "garder quelques livres de côté pour permettre à son épouse Victoria de claquer son argent dans les magasins parisiens."

Que le quotidien britannique se rassure, l'ex-Spice Girl restera de l'autre côté de la Manche. Le Daily Telegraph préfère s'amuser du choix de Beckham dans un pays où "l'argent est l'ultime tabou, l'aristocratie a été guillotinée et dont le président socialiste a prononcé la fameuse phrase : 'je n'aime pas les riches'." Autant d'éléments qui font dire au Times qu'à l'occasion de ce "dernier Tango à Paris", "Beckham place le football avant son image flamboyante. Il ne veut pas de l'ingrat labeur dans une équipe de milieu de tableau en Angleterre. Il veut encore un autre championnat, encore un autre conte de fée. Et si tout cela ajoute à son côté mystique et à son image, c'est encore mieux."

Bad Boy vs Spice Boy

DR

Twitter

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0