Dix-sept minutes pour rêver et savourer. Ce que l'on retiendra de cet ennuyeux Bordeaux-Marseille, outre son résultat, c'est bien l'entrée en jeu de Fabrice Apruzesse en fin de rencontre. En remplaçant Mathieu Valbuena à la 73e minute, l'attaquant marseillais (étonnement préféré à Raspentino), équipé du règlementaire numéro 33 sur le dos, a disputé ses premières minutes de jeu en Ligue 1 à tout juste... 27 ans. Drôle de première pour ce néophyte, au statut amateur, proche de la trentaine, et que rien ne prédestinait à jouer un jour chez les professionnels. Dans son cas, c'est le facteur combiné effectif limité-blessures, en l'occurrence celles de Gignac et Rémy, au sein de l'OM qui l'a amené à faire son entrée dans le groupe professionnel. Une histoire comme il n'en existe pas ou plus. Surtout que l'intéressé sortait d'une saison inaboutie avec son ancien club... à cause d'une fracture du péroné (quatre mois d'absence).
Pour la petite histoire, ce sympathique nouveau visage, recruté cet été, était simplement destiné à encadrer les Minots de la réserve marseillaise qui évolue actuellement en CFA 2 (5e division). Le site officiel du club olympien nous apprenait d'ailleurs samedi soir que l'attaquant, très prolifique durant son parcours amateur, sortait d'une saison pleine avec l'équipe du Consolat Marseille (13 buts marqués en CFA avec le statut de deuxième meilleur buteur). Sa réputation locale a convaincu l'OM, dont la réserve restait sur une saison compliquée en CFA 2, de l'enrôler avec comme mission principale de : "Marquer des buts". A en croire un article du quotidien La Provence, de la plume de Jérémy Tordjman, une première tentative de transfert avait même échoué l'hiver dernier. Pour l'autre petite histoire de la soirée, celui qui est chauffeur-livreur au quotidien, évoluait encore récemment avec un certain... Ahmed Yahiaoui, ancien grand espoir du club marseillais de la génération 87, celle de Samir Nasri.
Barton : "Tu es attaquant, c'est ça ?"
Ligue 1
Le choc Harit comme motivation : "On avait à cœur de le faire pour lui"
13/11/2022 À 23:25
Franck Passi, son entraîneur à Marseille, vantait ses qualités de joueur du dimanche matin. "Il a un profil qu'on ne possède pas chez nous. Il est puissant, fort mentalement et adroit devant la cage", affirmait-il dans La Provence. Ce physique robuste (1,70m pour 75 kilos), Apruzesse l'a mis à contribution pendant près de vingt minutes sur la pelouse de Chaban-Delmas, histoire de faire connaissance avec le très haut niveau au moins une fois. Pas de surprise, l'avant-centre, qui s'est évidemment donné corps et âme, a couru dans le vide pendant le laps de temps qui lui a été imparti (1 passe tentée et réussie et 4 ballons touchés). Le pas était certes un peu lourd et maladroit. A son crédit, on retiendra toutefois un pressing intense mais caduque ainsi qu'une aide plus que bienvenue dans le secteur défensif (avec un carton jaune à la clé). Son entrée en jeu ne fera pas date techniquement parlant mais dans l'esprit ce fut irréprochable.

FOOTBALL 2012 Bordeaux-Marseille (Apruzesse)

Crédit: AFP

Ce fut une drôle de semaine pour Apruzesse, surnommé "Chou" au quotidien, qui n'a découvert les entraînements du groupe pro qu'au mois de septembre dernier. De retour avec le groupe d'Elie Baup cette semaine, l'attaquant a pu faire connaissance avec un certain... Joey Barton. Médiafoot Marseille nous rapportait, vendredi, cette conversation en pleine séance de coups francs, parfait symbole de la vie quotidienne du club olympien. "Tu es attaquant, c'est ça ?" puis "27 ans ? C'est vrai ?", lui a adressé le bad boy anglais, ignorant évidemment la bonne fortune à venir de sa nouvelle connaissance. Fabrice Apruzesse, 27 ans, 17 minutes en Ligue 1, joueur local des quartiers Nord de Marseille il y encore quelques mois, a donc réalisé, ce dimanche 18 novembre 2012, le rêve de milliers de footballeurs amateurs. Côtoyer les grands et toucher en quelque sorte les étoiles.
Ligue 1
Les Monégasques sont en colère : "L'arbitre était pour Marseille"
13/11/2022 À 22:46
Ligue 1
90e+8 : Et l'OM est allé chercher la victoire
13/11/2022 À 21:44