AFP

OGC Nice: Neal Maupay, la pépite des Aiglons

Le Maupay show
Par Eurosport

Le 16/12/2012 à 01:13Mis à jour Le 16/12/2012 à 14:01

Décisif en toute fin de match contre Evian (3-2), Neal Maupay est devenu à seulement 16 ans, quatre mois et un jour le deuxième plus jeune buteur de l'histoire.

C'est simple, Neal Maupay est en avance sur tout. Jusqu'ici, il n'avait gratté que quatre apparitions (pour un total de 58 minutes) en Ligue 1. Pour sa cinquième sous le maillot azuréen, le natif de Versailles a justifié la confiance de Claude Puel, son entraîneur. En arrachant, dans les ultimes secondes, le but de la victoire contre Evian (3-2), le petit buteur (1,72m) a rajouté une ligne à son CV -déjà bien fourni- devenant ainsi le deuxième buteur le plus précoce de l'histoire de Division 1 et Ligue 1 confondues (16 ans, 4 mois et 1 jour), derrière un certain Laurent Roussey, pour une semaine, et devant Mbaye Niang, de quelques jours. Habituel pour lui.

Car, en arpentant pour la première fois les pelouses de France, le 14 septembre contre Brest (2-4), le pur produit du centre de formation de l'OGCN n'avait que 16 ans et 32 jours. Il devenait déjà le plus jeune Aiglon à débuter chez les professionnels, se payant même le luxe de ranger aux oubliettes l'emblématique Daniel Bravo (17 ans). Et ce n'est pas tout : l'année passée déjà, il participait -à quinze ans seulement- à la finale de la Gambardella remportée par Nice (2-1) devant Saint-Etienne

Puel le protège 

Depuis, titulaire en CFA2, Maupay confirme match après match (il y a marqué une dizaine de buts). Et s'immisce de plus en plus souvent au sein du groupe professionnel niçois. "Si je le fais jouer, ce n'est pas pour qu'on dise qu'il a 16 ans, mais parce qu'il le mérite", assurait récemment Claude Puel dans les colonnes du Parisien. Hors de question, toutefois, de griller la nouvelle pépite de l'OGCN.

"Neal Maupay ? C'était Alexy (Bosetti, 19 ans) contre Montpellier, Neal (Maupay) ce soir. C'est bien pour eux et pour nous, s'est félicité le coach niçois. Ils doivent maintenant franchir des paliers avec humilité, rester concentrés sur leur sujet. Ce qu'ils réalisent est superbe mais je veux qu'ils gardent en tête les efforts à faire." Car Maupay -élève en terminale STG- est jeune et il a encore une marge progression énorme. Conscient des qualités du joueur, les dirigeants azuréens -Jean-Pierre Rivère en tête- l'ont déjà verrouillé... pour éviter de se le voir chiper par la concurrence. A eux désormais de boucler la boucle, en lui signant rapidement un contrat professionnel.

0
0