Rivaux sur la pelouse, le PSG et l'OM s'allient en coulisses ! La nouvelle a de quoi surprendre et il faut presque se pincer pour le croire mais les deux clubs ont décidé de s'accorder sur un boycott de Canal+. Marseillais et Parisiens ne parleront plus "devant les caméras de la chaîne jusqu'au 30 mai", date du dernier match de la saison, expliquent-ils dans des communiqués identiques. Pour eux, il s'agit d'éviter que les cas Payet et Ibrahimovic se reproduisent. Les deux joueurs ont été sanctionnés sur la base d'images captées par Canal+ à la fin des matches.
Voir le tweet
Parfois, l'union fait la force. Dans une opération de communication savamment orchestrée, les deux clubs ont lâché l'annonce du boycott exactement au même moment. Publiés sur leur site respectif, leurs communiqués sont mot-à-mot les mêmes, excepté pour le nom du club qui varie selon qu'on aille sur le portail du PSG ou de l'OM. Pour les deux ennemis du foot français, il s'agit "de préserver l’intérêt et la régularité du championnat à sept journées de son terme" et d'un sprint final qui s'annonce passionnant.
Ligue 1
Le Paris SG "déplore l'acharnement" contre Ibrahimovic
10/04/2015 À 12:00
Voir le tweet

Ils ne veulent pas "prendre le risque de s’exposer à de nouvelles sanctions"

Exit donc les caméras d'un des principaux diffuseurs de la Ligue 1. La mesure s'appliquera : "quels que soient les lieux et les circonstances (interviews, conférences de presse etc.) à leurs joueurs et leurs staffs professionnels soumis à une forte pression engendrée par les enjeux de fin de saison." Pour les deux équipes, il s'agit désormais de ne plus rien dire devant les nombreuses caméras de Canal+ puisqu'il existe "la possibilité d’un jugement a posteriori après la diffusion d’images retenues comme preuves à charge par les juges de notre football."
Il s'agit d'une mesure de prudence prise par les dirigeants, échaudés par les sanctions à l'encontre de Dimitri Payet et de Zlatan Ibrahimovic. Les deux hommes ont été suspendus pour respectivement deux matches et quatre matches après des insultes proférées à l'encontre des arbitres. Des propos qui seraient peut-être restés sans suite sans la présence des caméras de télévision. Pour ne pas renouveler la mésaventure, le PSG et l'OM ont fait le choix d'un silence radio… qui risque de faire beaucoup jaser.
Ligue 1
L'OM recrute l'international japonais Hiroki Sakai
23/06/2016 À 16:01
Ligue 1
Le top 10 des gestes "zlatanesques" en Ligue 1
14/05/2016 À 07:33