Panoramic

L'antisèche : Avant de s'enflammer pour l'OM, on attendra dimanche prochain et la venue de l'OL

L'antisèche : Avant de s'enflammer pour l'OM, on attendra dimanche prochain

Le 14/09/2015 à 00:08Mis à jour Le 14/09/2015 à 00:40

L'OM a cartonné face à Bastia (4-1), dimanche lors de la 5e journée de Ligue 1. Les Marseillais ont-ils lancé leur saison pour de bon ? Rendez-vous dans une semaine...

Le jeu : Bastia était venu sans sa grinta

Le scénario du match a été clair comme de l'eau de roche. L'OM a pris Bastia à la gorge, qui n'a rien fait pour desserrer l'étreinte olympienne. Dimanche soir, ça allait trop vite pour les Corses. Marseille, avec Lucas Silva titulaire, a développé son jeu made in Vélodrome sous Michel : possession, allant et justesse. Cet OM s'est montré séduisant, notamment sur les côtés où les dédoublements entre les milieux offensifs (Alessandrini, Cabella) et les latéraux (Mendy et Manquillo) ont fait merveille. Marseille était très au-dessus des Corses, venus sur le continent sans leur grinta habituelle.

Les joueurs : Alessandrini a mis le feu

Romain Alessandrini ne s'en est pas caché : le départ de Marcelo Bielsa ne lui a pas déchiré le cœur. Il l'a plutôt libéré. Dimanche, l'ancien Rennais a livré sa meilleure performance avec le maillot blanc sur les épaules. Un doublé, son premier en L1, et ses provocations ballon au pied étaient de trop pour Bastia. Rémy Cabella, son alter ego, a été un peu moins en vue, mais monte petit à petit en puissance. Benjamin Mendy et Javier Manquillo n'ont pas manqué de peps sur les côtés. Quant à Lassana Diarra, son influence est toujours aussi précieuse. Et Bastia dans tout ça ? Franchement ?

Romain Alessandrini lors de OM-Bastia

Romain Alessandrini lors de OM-BastiaAFP

Ce qui aurait pu tout changer

Si les Bastiais avaient regardé Marseille - Troyes, ils n'auraient peut-être pas été surpris sur l'ouverture du score olympienne de Benjamin Mendy. La combinaison avait fonctionné à merveille face à l'ESTAC. L'OM a refait le coup, avec une légère modification (le relais de Diarra entre le tireur du corner et le frappeur). Il n'empêche : Benjamin Mendy était libre de ses mouvements à l'entrée de la surface.

La stat : 10

Comme le nombre de buts inscrits par l'OM lors de ses deux dernières sorties au Vélodrome. Cela permet à Marseille, qui n'a pas marqué un seul autre but, de devenir la meilleure attaque du Championnat de France. Une réalisation devant le PSG, Rennes et Reims, les trois premiers de Ligue 1.

La décla : Michel (Olympique de Marseille)

" Qu'est-ce que j'ai aimé ? Tout."

Le tweet qui résume le début de saison de l’OM

La question : Cette fois, c'est la bonne ?

Marseille a déjà fait le coup. Souvenez-vous, c'était juste avant la trêve. Une entame explosive face à Troyes (6-0) suivi d'un crash à Guingamp (2-0). Patatras. L'OM va-t-il (enfin) enchaîner ? On vous dira ça dans sept jours alors que les Phocéens s'apprêtent à entamer leur première semaine européenne de l'année. Soyons honnêtes, ce n'est pas du côté de Groningue que l'on attend Marseille au tournant, c'est dimanche prochain, même heure, même endroit, que l'on aura une idée plus précise de ce que l'OM a vraiment dans le ventre. Et pour cause, Michel et ses hommes ont rendez-vous avec l'OL et Mathieu Valbuena.

Ce premier choc de la saison pour l'OM en dira plus des possibilités et de la viabilité de cette équipe qui alterne le très bon et le mauvais. Le fait que cet OM-OL se déroule au Vélodrome n'est évidemment pas pour déplaire aux Marseillais, qui y sont à l’aise et en confiance comme nulle part ailleurs depuis que Michel a pris les rênes de l’équipe première. Marseille n'est peut-être qu'à 90 minutes du décollage. Mais pour le moment, il est encore en bout de piste.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0