AFP

Ligue 1 2015-2016 - Ces stats à connaître absolument pour bien attaquer la saison

Ces stats à connaître absolument pour bien attaquer la saison

Le 06/08/2015 à 08:32Mis à jour Le 06/08/2015 à 15:59

LIGUE 1 – Avant que la nouvelle saison ne débute, il y a ces chiffres à côté desquels vous ne pouvez pas passer si vous voulez briller en société. Des plus historiques aux plus anecdotiques, ils rythmeront forcément les dix prochains mois. Alors suivez le guide.

4e titre pour le PSG ?

Favori à sa propre succession, le PSG visera un quatrième titre de champion de France consécutif. Une performance réussie par seulement trois clubs dans l'histoire de la Ligue 1 : Saint-Etienne (1966-1970), Marseille (1988-1992) et, bien évidemment, Lyon (2002-2008). Avec son septuplé au cœur des années 2000, l'OL a affolé les chiffres et de quoi voir venir sereinement. Son record tiendra jusqu'en 2020. Au moins.

Et un 10e pour l'OM ?

Il est toujours bon de le rappeler : Saint-Etienne détient le record de titres de champion de France, avec dix unités. Son dernier remonte à 1982. Destitué de son sacre en 1993 par l'affaire OM-VA, Marseille est revenu sur ses talons, en affichant désormais neuf couronnes nationales au compteur. Le club phocéen attend depuis 2010 sa "Decima". Et pourquoi pas cette saison ?

14 victoires consécutives avec Bordeaux

Le PSG a engrangé neuf victoires de suite pour boucler la saison dernière. Cette série le rapproche du record de succès consécutifs en Ligue 1, appartenant au Bordeaux de… Laurent Blanc (14 entre mars et août 2009). Il manque ainsi cinq victoires aux Parisiens pour égaler la performance des Girondins, qu'ils recevront d'ailleurs au Parc des Princes lors de la cinquième journée. S'il venait à être reçu cinq sur cinq lors de son entame de championnat, le club de la capitale aurait fait une bonne partie du chemin vers un autre record : celui du nombre de succès pour débuter la saison. Il est la propriété de l'Olympique lillois, avec huit lors de la saison 1936/1937.

Laurent Blanc (PSG) célèbre le titre de Paris - 16/05/2015

Laurent Blanc (PSG) célèbre le titre de Paris - 16/05/2015AFP

17 points

C'est un record qu'on ne souhaite à personne de battre cette saison. En 1988-1989, Lens avait fini le championnat avec dix-sept unités au compteur, le plus petit total de l'histoire de l'élite française.

12 défaites consécutives

Un autre record à éviter à tout prix: celui du nombre de revers consécutifs. Le CA Paris (en 1933-1934) et Grenoble (en 2009-2010) le partagent avec douze défaites d'affilée. Il n'est pas toujours bon d'écrire son nom dans le livre des records.

38 ans pour le plus âgé

De retour en L1, Benjamin Nivet en profite pour s'emparer d'un record. Avec ses 38 printemps, qu'il a fêtés le 2 janvier dernier, l'inusable meneur troyen est le joueur le plus âgé actuellement inscrit auprès de la LFP dans un club de l'élite. Il chipe ce titre honorifique à Vitorino Hilton, battu pour quelques mois seulement : le défenseur brésilien de Montpellier célébrera ses 38 ans le 13 septembre.

66 saisons pour l'OM

Marseille va entrer dans l'histoire du championnat. Avec une 66e saison parmi l'élite, l'OM va égaler Sochaux, leader de ce classement, qui évolue en L2 depuis l'été 2014.

44 saisons en L1

Le PSG s'approche, lui, d'un autre record : celui du nombre de saisons consécutives au plus haut niveau national. Nantes le détient avec 44 exercices de rang, tandis que Paris entamera son 42e vendredi, à Lille. A noter que le club de la capitale n'a jamais quitté l'élite depuis son accession à cet échelon, en 1974.

74e club en L1

Il n'y a qu'un petit nouveau en L1 cette saison, c'est le GFC Ajaccio. Le Gazélec deviendra ainsi le 74e club de l'histoire à évoluer dans l'élite, le troisième représentant corse (après Bastia et l'AC Ajaccio). Aucun novice n'avait découvert ce niveau de la compétition depuis Dijon et l'Evian-TGFC, en 2011-2012. Deux clubs qui sont redescendus à l'étage inférieur depuis.

Les joueurs du Gazélec à la sortie du stade Ange-Casanova

Les joueurs du Gazélec à la sortie du stade Ange-CasanovaPanoramic

75 buts pour Ibra

Avec les départs successifs d'André-Pierre Gignac, Djibril Cissé et Mevlüt Erding cet été, Zlatan Ibrahimovic a hérité du statut de meilleur buteur actuellement en activité en L1 (75 réalisations en 91 matches). L'attaquant du PSG devance deux hommes qui feront leur grand retour dans l'élite cette saison : Grégory Pujol (GFC Ajaccio, 71) et Jimmy Briand (Guingamp, 55). La grosse cote ? Que le premier cité pointe devant Ibra en mai prochain. On n'y mettrait pas notre main à couper.

190 matches pour Mandanda

C'est simple, Steve Mandanda n'a manqué aucun match de L1 sur les cinq dernières saisons. C'est unique et cela fait un total 190 rencontres consécutives pour le gardien marseillais, série en cours. La dernière fois qu'il a raté une rencontre, c'était la dernière journée de la saison 2009/2010 contre Grenoble (2-0), après avoir été expulsé à Lille la semaine précédente. Plus la série durera, mieux Mandanda et l'OM se porteront.

95 kg pour le plus lourd

Zlatan Ibrahimovic ne pèse pas seulement lourd dans les statistiques. Accusant 95 kg sur la balance, à en croire la LFP, la star suédoise est le joueur le plus lourd de L1. Le plus léger évolue depuis cette saison à Monaco et se nomme Thomas Lemar (58 kg). Que l'ancien Caennais se rassure, il a peu de chances de croiser le Parisien dans un duel : Lemar évolue, lui aussi, aux avant-postes.

2,03 m pour le plus grand

Lacina Traoré foulera-t-il les pelouses françaises cette saison ? Rien n'est moins sûr. Toujours est-il que l'attaquant ivoirien de Monaco est, sur le papier, le joueur le plus grand de notre championnat, avec ses 2,03 m. Selon sa fiche LFP, il domine de 41 centimètres son exact opposé, le Troyen Quentin Othon (1,62m). Les voir se serrer la main avant le Troyes-Monaco du 19 décembre serait forcément savoureux.

Lacina Traoré (AS Monaco) tente de prendre un ballon de la tête devant Bayal Sall (ASSE)

Lacina Traoré (AS Monaco) tente de prendre un ballon de la tête devant Bayal Sall (ASSE)Panoramic

471 matches disputés

Au moment d'entamer sa 16e saison consécutive en L1 (un record pour un joueur y évoluant cette saison), Sylvain Armand en est à 471 matches disputés parmi l'élite. Cela fait de lui le joueur encore en activité le plus capé en première division. Le défenseur rennais, passé par Nantes et le PSG, a besoin de 26 rencontres pour débarquer dans le Top 20 sur toute l'histoire du championnat. Une saison complète permettrait même au Stéphanois de naissance de s'installer au 13e rang, aux côtés de Patrice Rio.

539 matches sur le banc

Les terrains de L1 n'ont plus de secret pour Claude Puel. L'entraîneur de Nice a dirigé 539 matches sur un banc de l'élite dans sa carrière, le meilleur total d'un coach officiant cette saison dans l'élite, devant Rolland Courbis (493). S'il finit la saison comme coach de l'OGCN, il se placera à hauteur de Joël Muller au septième rang des entraîneurs les plus assidus en L1, avec 577 matches au compteur. Puel sortirait au passage du Top 10 le seul entraîneur français champion du monde : Aimé Jacquet.

Claude Puel (Nice) face au PSG en Ligue 1 2014-2015

Claude Puel (Nice) face au PSG en Ligue 1 2014-2015Panoramic

7 749 jours plus tard

Angers n'en pouvait plus d'attendre. 7 749 jours après son dernier match dans l'élite, le SCO va la retrouver samedi lors d'un déplacement à Montpellier. Son ultime apparition datait du 21 mai 1994 contre Sochaux (1-2). Les Angevins voient le bout du tunnel. Il était temps.

8 453 000 spectateurs

La L1 a établi un nouveau record la saison passée : celui du nombre de spectateurs sur l'ensemble des 380 matches. Un total de 8 453 000 spectateurs y avaient assisté. Un chiffre qui pourrait encore gonfler en 2015/2016, avec le Grand Stade de Bordeaux, inauguré en toute fin de saison dernière, et celui des Lumières à Lyon, qui ouvrira ses portes dans le courant de l'hiver. Avec l'élan précédant l'Euro 2016, il ne serait pas étonnant de voir une nouvelle marque de référence établie à l'issue de la saison.

0
0