Panoramic

Ligue 1 – Du PSG mais pas seulement : voici notre équipe-type des matches aller

Du PSG mais pas seulement : voici notre équipe-type des matches aller

Le 23/12/2015 à 10:13Mis à jour Le 23/12/2015 à 10:15

De Thiago Silva à Zlatan Ibrahimovic, notre équipe-type de la phase aller du Championnat de France fait sans surprise la part belle au PSG. Mais Angers est aussi à l’honneur. Découvrez le onze que la rédaction a concocté pour vous.

Avec la trêve hivernale, vient le temps des premiers bilans. Nous avons, membres de la rédaction d'Eurosport.fr, sélectionné notre équipe-type de la première partie du championnat. 9 journalistes ont voté. Et sans surprise, notre sélection est dominée par les joueurs du Paris Saint-Germain. Ils sont quatre, seulement quatre serait-on tenté de dire, car on pouvait s’attendre à en voir un peu plus. Etonnant depuis le coup d’envoi de la saison, Angers place trois joueurs. Cinq joueurs ont fait l'unanimité, les quatre Parisiens incontournables et… Cheikh Ndoye.

L1 : Le onze de la première partie de saison

Gardien

  • Ludovic Butelle - Angers (5 *)

Il dirige la deuxième défense du championnat, qui étonne pour son retour dans l'élite. A 32 ans, Ludovic Butelle réalise une belle saison dans le but d'Angers. De quelques votes, l'ancien gardien de Valence a devancé Vincent Enyeama, le portier lillois. Petite surprise, Kevin Trapp n'a pas été cité une seule fois. Trop peu de travail pour le dernier rempart d'un PSG ultra dominateur. Et sûrement des erreurs trop visibles.

* Entre parenthèses, le nombre de fois où le joueur a été cité

Latéral droit

  • Serge Aurier - PSG (9 *)

Sa présence dans ce onze-type n'a souffert d'aucune contestation. Comme ses coéquipiers Ibrahimovic ou encore Thiago Silva, Serge Aurier a été cité par tous les votants. Après une première saison de transition et marquée par les absences (CAN, blessures, suspension), l'Ivoirien s'est imposé comme un titulaire indiscutable dans le couloir droit du PSG, où il n'en finit plus de séduire.

Serge Aurier lors de PSG-OM - 2015

Serge Aurier lors de PSG-OM - 2015Panoramic

Défenseurs centraux

  • Thiago Silva - PSG (9 *)

Là aussi, il n'y a pas eu de débat. Thiago Silva est redevenu le monstre qui en a fait l'un des tous meilleurs défenseurs du monde, si ce n'est le meilleur. En pleine forme, le Brésilien, qui n'est plus appelé en sélection, est intraitable depuis le début de la saison. Forcément, on ne pouvait pas passer à côté de lui.

  • Romain Thomas - Angers (5 *)

La L1 a appris à le connaître. Solide dans les duels et propre dans ses relances, Romain Thomas se montre impeccable pour sa découverte de la L1. Cerise sur le gâteau : ce grand gabarit d'1,93m a ajouté deux buts à son tableau de chasse en frappant de la tête contre Bordeaux (1-1) et à Marseille (1-2). Une belle surprise.

Romain Thomas (à gauche), le défenseur d'Angers, auteur du but égalisateur face à Bordeaux.

Romain Thomas (à gauche), le défenseur d'Angers, auteur du but égalisateur face à Bordeaux.AFP

Latéral gauche

  • Djibril Sidibe - Lille (5 *)

Lors du début de saison plus que poussif du LOSC, il a été l'un des rares Lillois à sortir la tête du lot. A 23 ans, il poursuit sa progression et impressionne par son potentiel athlétique. Il a en plus ajouté trois buts et une passe décisive. De quoi lui permettre d'être retenu dans ce onze, profitant sûrement aussi du fait que Maxwell et Layvin Kurzawa se partagent le gâteau au PSG.

Milieux

  • Lassana Diarra- Marseille (8 *)

Dès ses premiers pas avec le maillot marseillais sur le dos, Lass Diarra a démontré qu'il était un ton au-dessus en L1. Sa présence stabilise l'OM, où il brille par son rendement dans l'entrejeu. Malgré des mois sans jouer avant sa signature à Marseille, il s'est rendu incontournable.

  • Cheikh Ndoye - Angers (9 *)

Au milieu de terrain, il en impose. Au côté de Thomas Mangani, il dynamite le jeu angevin par ses percées et sa puissance. Le milieu international sénégalais de 29 ans est tout simplement le meilleur buteur du SCO avec 5 buts.

  • Angel Di Maria - PSG (9 *)

Il n'a pas toujours été étincelant. Mais la L1 ne compte pas beaucoup de joueurs de ce talent. Et ça s'est vu. Son sens de la passe, sa vision du jeu, sa technique ou encore sa capacité à éliminer lui ont permis d'être déjà décisif et de présenter de solides statistiques : 6 buts et 9 passes décisives en 14 matches. Oui, il ne joue pas dans la même cour, comme la plupart des Parisiens d'ailleurs.

Angel Di Maria célèbre un but lors de Caen-PSG, le 19 décembre 2015.

Angel Di Maria célèbre un but lors de Caen-PSG, le 19 décembre 2015.Panoramic

  • Hatem Ben Arfa - Nice (5 *)

On parle un peu moins de lui depuis quelques semaines. Sa première partie de saison n'en reste pas moins bluffante. Avec ses dribbles, Ben Arfa a fait des ravages dans les défenses de L1. Avec 7 buts et 2 passes décisives, il s'est imposé comme l'une attraction de cette L1 2015-2016.

Attaquants

  • Zlatan Ibrahimovic - PSG (9 *)

15 buts et 6 passes décisives. Le tout en 14 matches. Zlatan Ibrahimovic règne sur la L1. Même à 34 ans et quand il n'est pas à 100%, Ibra est au-dessus dans ce championnat de France. Et là, il a retrouvé ses jambes. C'est dire à quel point il se balade.

L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic contre Nice le 4 décembre 2015

L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic contre Nice le 4 décembre 2015AFP

  • Benjamin Moukandjo - Lorient (3 *)

Entre lui et Andy Delort, ça s'est joué à un rien. Mais Benjamin Moukandjo a finalement gagné sa place dans notre équipe-type. L'attaquant camerounais de 27 ans a certes un peu levé le pied depuis quatre matches. Mais avec 11 buts au compteur, il confirme enfin l'immense potentiel qu'on lui prête depuis des années.

Le banc

Au milieu de terrain, les trois cadres de l'entrejeu parisien ont eu des votes : Thiago Motta, Marco Verratti ou encore Blaise Matuidi. Ils font figure de remplaçants de luxe. Solide avec Caen, Andy Delort a raté de peu le onze. En défense, le constant Loïc Perrin (Saint-Etienne) a été doublé d'un rien par Romain Thomas alors que Samuel Umtiti (Lyon) et Damien Da Silva (Caen) ont été nommés une fois. Pour l’animation offensive, Sofiane Boufal (Lille) et Julien Féret (Caen) ont reçu une citation chacun.

0
0