9e : Florent Malouda

Sa fiche
Malouda, ce sont d'abord des cuisses taillées dans le béton, de la dynamite dans les jambes et une patte gauche divine. S'il a éclaté à Guingamp aux côtés de Didier Drogba, c'est à Lyon qu'il s'est affirmé comme le meilleur ailier gauche du champion de France. Et même son meilleur joueur à l'issue de sa dernière saison, celle de son quatrième titre de champion de France. Malouda avait tout : la vitesse, la vision du jeu, une frappe lourde et des caviars plein les chaussettes. Un bison aux pieds d'or, qui est revenu faire une dernière pige au FC Metz l'an passé. Un dernier acte moyen pour l'international aux 80 sélections, qui ne doit pas gommer son immense carrière. Sans lui, l'OL n'aura pas eu le même éclat au milieu des années 2000.
Ligue 1
Top 100 : de Gignac (19e) à Benzema (10e)
13/08/2015 À 08:57

Florent Malouda (Lyon) - 2005

Crédit: AFP

8e : Grégory Coupet

Sa fiche
Le gardien le plus titré (sept fois) de l'histoire du Championnat de France. Il fut de tous les succès de l'OL et son départ a coïncidé avec la fin du règne lyonnais. Formé à Saint-Etienne, il est devenu un géant à Gerland, ce qui n'est pas le moindre de ses exploits. Jamais remis en cause, il est resté le gardien du temple sans discontinuer durant onze saisons et personne n'avait vu venir son départ pour l'Atlético. Sa force ? La régularité. Jamais un trou d'air, très peu de toiles et des parades à foison. Coupet, qui a  ensuite évolué au PSG, c'était le patron et la force tranquille. Le socle de l'immense domination des Gones.

Grégory Coupet (Lyon) - 2006

Crédit: AFP

7e : Djibril Cissé

Sa fiche
Précocité, efficacité et cheveux peroxydés. L'intenable Djibril Cissé est une figure majeure de la Ligue 1 au 21e siècle. En 2002, pour sa première vraie saison en tant que titulaire à Auxerre, il termine meilleur buteur de l'élite (22 unités). Rebelote deux ans plus tard (26 unités). Entre ses exils en Angleterre puis en Grèce et en Italie, il a pris le temps de porter les couleurs de son club de cœur, l'OM. Après des débuts compliqués, il permet à Marseille de s'offrir le podium en 2008, grâce à un doublé face à Strasbourg lors de la dernière journée et 16 buts en tout. Amateur de grosses cylindrés et d'audacieuses créations capillaires, Cissé n'était pas seulement un attaquant bling-bling et tape à l'œil. Il était surtout un immense buteur puissant, athlétique et explosif qui trouvait les filets quasiment lors d'un match sur deux en championnat (96 buts en 209 matches). C'est prodigieux d'autant que sa moyenne a chuté à Bastia (2 buts en 33 matches). Il lui aura juste manqué un titre en Ligue 1 pour figurer encore plus haut.

Djibril Cissé (AJ Auxerre) - 2003

Crédit: AFP

6e : Mickaël Landreau

Sa fiche
Au 21e siècle, Mickaël Landreau a réussi un exploit unique en Ligue 1 : gagner deux titres de champion de France à dix ans d'intervalle (2001 avec Nantes, 2011 avec Lille). Depuis ses débuts à Nantes en 1996 jusqu'à sa retraite à Bastia, Landreau a raté très peu de rencontres de Ligue 1 et en a surtout cumulé 618. Personne n'a fait mieux dans l'histoire de notre championnat. Voilà pourquoi l'ancien gamin de la Jonelière est un géant, voilà pourquoi il se devait de figurer très haut dans ce classement. Mais Landreau, ce n'est pas qu'un record de longévité, c'est aussi et surtout un portier irréprochable. Hormis un épisode très très moyen à Paris, il a toujours été un dernier rempart précieux. Notamment sur les penalties. Demandez donc à Lubomir Moravcik qui a vu sa tentative stoppée, un soir d'octobre 1996, par un gamin de 17 ans, avec un visage de poupin, un maillot trop grand et qui faisait ses grands débuts en Ligue 1. Un gamin au destin unique et immense.

Mickaël Landreau (FC Nantes) - Saison 2005-2006

Crédit: AFP

5e : Eden Hazard

Sa fiche
Des dribbles insensés, des accélérations foudroyantes, une facilité technique hors du commun : si la Ligue 1 accouche de plusieurs pépites chaque année, celles qui ont le niveau d'Eden Hazard ne courent pas les rues. Il est sans doute le plus gros talent, avec Benzema, a être sorti des équipes de jeunes d'un club français dans les années 2000. En quatre saisons complètes, il a décroché un titre de champion de France, une Coupe de France, deux trophées de meilleur espoir, autant de meilleur joueur, a marqué 36 buts et délivré 34 passes décisives. Tout cela en 147 matches seulement. Hazard est une météorite. Rares sont les joueurs à avoir marqué si jeune et si vite le Championnat de France. Le Belge a logiquement poursuivi sa progression en Angleterre avec la même réussite. Mais la Ligue 1 peut se féliciter de l'avoir fait exploser aux yeux du monde. 

FOOTBALL 2012 Lille - Hazard

Crédit: AFP

Rendez-vous lundi pour découvrir le 4e de notre classement.
Par Maxime DUPUIS et Martin MOSNIER
Ligue 1
Top 100 : de Ribéry (29e) à Thiago Silva (20e)
10/08/2015 À 08:53
Ligue 1
Top 100 : de Frei (39e) à Ronaldinho (30e)
10/08/2015 À 07:10