Panoramic

Hantz écarté par Montpellier, Gasset et Printant à la rescousse

Montpellier écarte Hantz et rappelle Gasset et Printant

Le 30/01/2017 à 15:14Mis à jour Le 30/01/2017 à 15:47

LIGUE 1 - Dans un communiqué, Montpellier informe que Frédéric Hantz et son adjoint Arnaud Cormier sont mis à pied à titre conservatoire avec maintien de leur rémunération. Le MHSC ajoute qu'il a demandé "à deux anciens du club, messieurs Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant, particulièrement qualifiés, d'accepter de faire une sorte d'état des lieux de la situation sportive".

Frédéric Hantz n'aura pas résisté à ce qu'il appelait lui-même "une phase de turbulence" avec ses dirigeants. L'entraîneur de Montpellier a été mis à pied "à titre conservatoire" ce lundi, indique un communiqué du MHSC. Hantz paie les mauvais résultats de Montpellier (15e à un point de la zone rouge) mais aussi ses déclarations à l'encontre de Louis Nicollin, il y a deux semaines. Tancé par son président ("Je suis en colère contre mon entraîneur (...), on n'a pas les moyens de le licencier mais c'est à lui de faire son boulot"), Hantz avait répondu en se disant "choqué et très touché", indiquant que ces propos relevaient pour lui d'une "rupture".

Ce lundi, c'est le MHSC qui a acté la rupture formelle entre les deux parties. Le club "a pris la mesure de la gravité de la situation du club", précise le communiqué, et a notifié "une mise à pied conservatoire, avec maintien de la rémunération" à Hantz et à son adjoint, Arnaud Cormier. Une forme de limogeage sans licenciement (et donc sans indemnités), un an - quasiment jour pour jour - après l'arrivée de Hantz, déjà dans un contexte de brouille entre l'ancien entraîneur (Rolland Courbis) et son président. Toujours au rayon des subtilités juridiques, le MHSC n'affirme pas avoir recruté de nouveaux entraîneurs mais deux hommes chargés "de faire une sorte d'état des lieux de la situation sportive".

Laurent Nicollin et Frédéric Hantz

Laurent Nicollin et Frédéric HantzAFP

Gasset et Printant, deux anciens de retour

Comme souvent à Montpellier, Nicollin père et fils ont fait le choix d'une solution maison pour sortir de la crise. Ce sont deux "anciens" du club, comme le précise le communiqué du club, qui reprendront les rênes de l'équipe première : Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant. Natif de la cité héraultaise, le premier a fait toute sa carrière de joueur au MHSC, avant de prendre les rênes de son équipe première en 1998, pour une saison. Près de 20 ans plus tard, voilà Gasset de retour au bercail, après une carrière riche qui l'a vu passer sur les bancs de touche de l'équipe de France et du PSG, aux côtés de Laurent Blanc dont il était le fidèle adjoint jusqu'au mois de juin dernier.

A ses côtés, Ghislain Printant, récent diplômé du BEPF, présente les mêmes caractéristiques : né à Montpellier et ancien joueur du club, il n'a pas entraîné son équipe première mais ses gardiens professionnels dès 1989, ses jeunes du centre de formation puis son équipe réserve jusqu'à 2010. Le voilà de retour à La Paillade, après une expérience longue de quatorze mois à la tête du SC Bastia (en Ligue 1). Deux fidèles, deux bosseurs et deux "grandes gueules" : pour relever son club, Nicollin a décidément fait du Nicollin.

Ghislain Printant à Bastia en 2015

Ghislain Printant à Bastia en 2015Panoramic

0
0