Getty Images

Montpellier: Nordi Mukiele, le défenseur qui monte

Mukiele, le défenseur qui monte
Par AFP

Le 03/03/2018 à 12:24Mis à jour Le 04/03/2018 à 00:09

LIGUE 1 - A 20 ans, Nordi Mukiele est le symbole d'une équipe de Montpellier qui surprend agréablement cette saison. Le natif de Montreuil mpourrait bien être un joueur à suivre de très près ces prochains mois.

Jeune talent au coeur de l'hermétique défense héraultaise, entouré de joueurs chevronnés, le Montpelliérain Nordi Mukiele grimpe un à un les étages pour être un titulaire indiscutable. Même s'il reste sous le contrôle attentif de son entraineur pour éviter qu'il ne se disperse. Un peu plus d'un an après son transfert de Laval (L2) pour 1,5 million d'euros et alors que Montpellier rencontre Lyon dimanche (17h00) lors de 28e journée de Ligue 1, cet international Espoir, âgé de 20 ans, vit un apprentissage accéléré mais flirte avec la facilité.

"Je connais mes qualités, je savais que je pouvais jouer à ce niveau, mais je ne m'attendais pas à ce que tout arrive aussi vite", savoure Mukiele, éternel sourire aux lèvres. "J'ai débuté très tôt le football, en suivant mon père, mais je ne m'attendais pas à devenir professionnel", précise-t-il. Originaire de Montreuil, dans la banlieue parisienne, Mukiele, né de parents franco-congolais, rejoint très tôt les rangs du Paris FC, guidé par son père et mentor.

A quinze ans, il file au centre de formation de Laval, où il débute à l'âge de 17 ans en Ligue 2 et trace sa route sur une trajectoire toujours ascendante. "Mon passage à Laval m'a obligé à me débrouiller seul. Et Stéphane Moreau, le responsable du centre de formation, m'a recadré quand j'avais l'impression d'être arrivé", salue-t-il.

Sûr de ses qualités, porté par son potentiel athlétique (1,85 m, 74 kg), ce défenseur polyvalent, capable d'évoluer en milieu défensif, gagne sa place dès son arrivée à Montpellier à l'hiver 2017. Comme latéral droit lors de la seconde moitié de saison sous les ordres de Jean-Louis Gasset, puis comme arrière central sous l'autorité de Michel Der Zakarian. "Son avenir se situe probablement dans l'axe même s'il peut dépanner sur un côté. Il est bon dans le domaine aérien, dans les duels et il va vite. Le seul bémol vient de sa concentration", nuance l'actuel technicien montpelliérain.

Nordi Mukiele face à Faitout Maouassa lors de Montpellier-Rennes - 2017

Nordi Mukiele face à Faitout Maouassa lors de Montpellier-Rennes - 2017Getty Images

Courtisé par plusieurs clubs

Tout va vite, presque trop vite pour Nordi Mukiele, dont la désinvolture agace parfois le rigoriste entraîneur. "Il peut encore mieux travailler à l'entraînement. Comme c'est un gamin, il a encore la tête en l'air. Il a toujours le temps, alors que tout passe très vite", insiste Der Zakarian, qui l'avait écarté lors des matches devant Paris et Monaco après un début de saison raté. "Comme je déteste être remplaçant, cela m'a fait encore grandir", sourit l'international Espoir. Sensible à cet avertissement, il n'a plus quitté sa place dans l'axe droit d'une défense à cinq, où sa vitesse, sa détente et sa relance s'avèrent un complément idéal au vétéran Vitorino Hilton, à Pedro Mendes ou Daniel Congré.

"J'aime bien ce gamin car il a du caractère", confiait au printemps dernier Gasset. "C'est un jeune joueur attentif aux critiques", note un membre du staff technique. Pour corriger ses défauts, il visionne chacun de ses matchs et s'inspire du défenseur du Real Madrid Sergio Ramos, "qui est peut-être le meilleur arrière central au monde".

Aujourd'hui, Mukiele, courtisé au dernier mercato par Benfica Lisbonne, suscite l'intérêt de plusieurs clubs français (Marseille, Lyon), ou étrangers (Roma, Hambourg), mais poursuit sa route. "C'est flatteur. Mais, pour l'instant, avec mes parents, on ne parle pas d'un départ de Montpellier, où j'ai signé un contrat longue durée (jusqu'en 2022, ndlr). Je veux encore progresser et le président m'a fait comprendre que j'étais là pour quelques saisons", souffle-t-il.

Une qualification en Europa League, que vise Montpellier classé à la 5e place, pourrait prolonger sa progression naturelle. "Notre ambition est de finir à la 5e place et d'être la meilleure défense du championnat. Je suis satisfait de notre début de saison, du mien aussi. Je veux si possible marquer mon premier but avec Montpellier. J'espère que ce ne sera pas un but banal, mais un but qui compte" ose-t-il.

0
0