Eurosport

Adrien Silva, Gelson Martins, Rony Lopes, Jardim : Ces Portugais qui ont remis Monaco à flot

Ces Portugais qui ont remis Monaco à flot

Le 01/03/2019 à 23:25Mis à jour Le 02/03/2019 à 19:01

LIGUE 1 - Monaco s'est totalement relancé depuis le début du mois de février, à l'image de sa victoire convaincante face à Lyon (2-0) la semaine passée. D'Adrien Silva à Leonardo Jardim en passant par Gelson Martins et Rony Lopes, les Portugais sont loin d'être étrangers au renouveau monégasque.

Adrien Silva, le régulateur

Ce n'est certainement pas celui qui fait le plus de bruit, mais il a un rôle clé dans le renouveau de Monaco. L'ASM souffrait terriblement au milieu depuis les départs conjugués de Fabinho, Joaõ Moutinho et Thomas Lemar l'été dernier. Avec Adrien Silva, arrivé en prêt de Leicester dans le cadre d'un échange avec Youri Tielemans, la formation monégasque a enfin trouvé le joueur capable d'équilibrer son entrejeu. Le Portugais, né à Angoulême, a quasiment redonné de la consistance au coeur du jeu monégasque à lui tout seul par la qualité de son placement et de sa relance. Et si la défense de l'ASM paraît moins exposée, il y est pour beaucoup.

Adrien Silva effectue un travail de l'ombre mais diablement efficace. Son match face à Lyon (2-0) résume cet apport, tant dans le pressing que dans le replacement, selon la nécessité de gérer les temps forts ou les temps faibles. Il a très rapidement trouvé ses automatismes avec Cesc Fabregas et le duo qu'il forme avec l'Espagnol est à la base du renouveau monégasque. Avec eux, l'ASM a retrouvé la capacité à contrôler le jeu au milieu. Y parvenir face à une équipe comme l'OL, en difficulté pour sortir le ballon à Louis-II alors que c'est l'un de ses points forts, n'a rien d'anodin.

  • Le chiffre qui parle : 2

Adrien Silva est titulaire depuis deux matches, pour deux victoires et zéro but encaissé. Jamais Monaco n'avait enchaîné deux succès sans prendre de but jusque-là.

Vidéo - 26e j. - Adrien Silva heureux de travailler à nouveau avec Jardim

01:27

Gelson Martins, le dynamiteur

C'est la bonne pioche du mercato d'hiver pour Monaco. Et peut-être la meilleure recrue hivernale de Ligue 1. Prêté sans option d'achat par l'Atlético de Madrid, Gelson Martins a réussi des débuts tonitruants sous les couleurs monégasques. Si cela se voit autant, c'est aussi parce que l'ASM manquait d'un joueur capable de faire des différences en vitesse ou en dribble pour dynamiter la défense adverse. Le Portugais a ce talent et il fait un bien fou à l'attaque du club de la Principauté dans le jeu.

Mais surtout dans les résultats. Car Gelson Martins a surtout réussi le tour de force de devenir immédiatement décisif au sein de sa nouvelle équipe. Il en est déjà à trois buts en championnat, trois réalisations qui ont à chaque fois permis à l'ASM d'ouvrir la marque face à Montpellier (2-2), Nantes (1-0) et Lyon (2-0). Des buts importants donc, auxquels il faut ajouter une passe décisive face à Toulouse (2-1) et deux face à Guingamp en Coupe de la Ligue (2-2, 6-7 t.a.b.). Gelson Martins a ainsi été décisif à chaque rencontre qu'il a disputée jusqu'ici avec Monaco. Son impact est monumental.

  • Le chiffre qui parle : 70

Gelson Martins a été directement impliqué sur six buts (3 buts et 3 passes décisives) en cinq matches toutes compétitions confondues. Il est décisif toutes les 70 minutes.

Rony Lopes, l'accélérateur

Les premiers pas particulièrement réussis de Gelson Martins sur le Rocher ne sont pas la seule explication du renouveau de l'attaque monégasque. Il y a aussi le retour de Rony Lopes. Monaco a cruellement souffert de l'absence sur blessure de son feu-follet portugais durant la quasi-totalité de la première moitié d'exercice, alors qu'il sortait de la meilleure saison de sa carrière avec 17 buts et 12 passes décisives en 50 matches toutes compétitions confondues. Mais l'ancien Lillois a été rattrapé par ces pépins physiques auxquels il a trop souvent été sujet ces dernières années.

Revenu en janvier après avoir été écarté des terrains durant plus de trois mois, Rony Lopes a réellement retrouvé son rythme depuis le début du mois de février. Et surtout sa faculté à donner de la vitesse au jeu monégasque par ses percussions et sa qualité technique, mais aussi son adresse dans la zone de vérité. Son but venu ponctuer sa prestation la plus aboutie de la saison face à Lyon en est la plus belle preuve.

  • Le chiffre qui parle : 2

Passeur décisif contre Nantes (1-0) et buteur contre Lyon (2-0), Rony Lopes a été impliqué sur un but dans deux matches consécutifs pour la première fois cette saison.

Vidéo - 27e j. - Jardim satisfait de Rony Lopes et Gelson Martins

01:57

Leonardo Jardim, le docteur

Le technicien portugais avait largement prouvé ses capacités à bâtir une équipe compétitive durant son premier mandat à Monaco. Il avait le temps pour faire progresser des joueurs souvent recrutés très jeunes et les rendre performants au très haut niveau. Jardim n'était pas dans le même contexte quand il a été rappelé sur le banc monégasque pour succéder à Thierry Henry à la fin du mois de janvier. Relégable, l'ASM était dans une situation d'urgence avec un besoin de points immédiats. Il a su s'y adapter. Et changer totalement l'attitude des Monégasques.

Jardim a hérité d'un groupe en plein doute, et dont la capacité à afficher la combativité essentielle pour mener à bien une lutte pour le maintien posait clairement question. L'entraîneur portugais a su lui redonner confiance, même s'il a clairement bénéficié d'un recrutement massif cet hiver et du retour de nombreux blessés du début de saison. Encore fallait-il que cela se traduise sur le terrain. Là aussi, Jardim a fait les bons choix, dans le choix de la stratégie et celui des hommes, pour que l'ASM ressemble désormais davantage à un candidat à l'Europe qu'à une équipe de bas de tableau.

  • Le chiffre qui parle : 4

Monaco reste sur quatre matches consécutifs sans défaite en championnat, dont trois victoires. L'ASM n'avait jamais réussi un tel enchaînement cette saison.

Leonardo Jardim après la victoire de Monaco sur Toulouse en Ligue 1 le 2 février 2019

Leonardo Jardim après la victoire de Monaco sur Toulouse en Ligue 1 le 2 février 2019Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0