Getty Images

Avant Montpellier - Caen : Andy Delort – Gaëtan Laborde, le coup de la panne

Delort - Laborde, le coup de la panne

Le 27/01/2019 à 00:04

LIGUE 1 - A l'image de leur équipe, les attaquants montpelliérains Andy Delort et Gaëtan Laborde sont en panne totale ces dernières semaines. Le duo faisait pourtant figure de belle surprise de la première moitié de saison, avant de sérieusement baisser pied. La réception de Caen, à la peine en 2019, est l'occasion idéale d'enclencher à nouveau la marche avant.

Le tube de l'automne a fait long feu. Le Montpellier de Michel Der Zakarian est sérieusement rentré dans le rang, désormais à quatre points de la quatrième place. Si la Paillade reste dans le wagon pour l'Europe, elle le doit aussi à la densité du championnat autour de la 5e place, où trois points séparent l'actuel détenteur de ce rang Strasbourg et Nîmes (10e). Sa récente apathie offensive n'y est pas non plus étrangère. Le tandem Andy Delort – Gaëtan Laborde, si précieux en première partie de saison, a ainsi clairement baissé de régime. Cette mauvaise passe et les résultats collectifs qui vont avec en disent long sur l'importance des deux hommes pour les ambitions héraultaises.

Cinq matches, trois nuls, deux défaites, deux buts inscrits. Le bilan du MHSC depuis le 1er décembre est famélique. Loin en tout cas d'un parcours de prétendants aux places d'honneur en fin de saison. Les Montpelliérains ont beau avoir accroché un match nul de Rennes le week-end passé, ce ne fut pas sans trembler avec deux poteaux pour Hatem Ben Arfa. Devant, hormis une frappe de Florent Mollet également sur le montant, les visiteurs n'ont pas montré grand-chose. Ils venaient pourtant de récupérer leur duo fort du début de saison, Delort - Laborde, improbable tandem parmi les plus prolifiques de Ligue 1 durant les quatre premiers mois de compétition. A eux deux, ce sont 14 buts inscrits (7 chacun), Laborde battant même après 15 journées son meilleur total de réalisations sur une saison en carrière. La belle affaire… qui n'a pas passé l'hiver.

Caen, victime idéale ?

Le match dimanche à la Mosson contre Caen pourrait leur permettre de retrouver la réussite qui les fuit cruellement. Face à une équipe normande en difficulté ces dernières semaines et pas toujours convaincante défensivement, Montpellier s'offre une affiche toute désignée pour se relancer, ses attaquants avec. C'est d'ailleurs contre ces mêmes Caennais que Delort avait ouvert son compteur buts lors de la septième journée. L'ancien Toulousain avait par la suite marqué lors de cinq matches de rang. Il aura d'autant plus à cœur de se montrer que ses retrouvailles avec son ancien club en début de saison ne s'étaient pas vraiment passées idéalement.

"Face à ces clubs (NDLR : Caen et Toulouse), je me suis fait siffler par les supporters avant même le début de la rencontre, expliquait Delort sur le site du MHSC. Du moment où on ne me respecte pas, même si je respecte le club et ses dirigeants, je ne vais pas respecter les supporters en ne célébrant pas mes buts. Je préfèrerais être acclamé dans ces stades plutôt que sifflé mais si je venais à marquer contre un club comme l’AC Ajaccio, je sais que je ne célèbrerai pas. J’ai de bons souvenirs dans tous mes clubs mais à présent, c’est comme ça et je n’ai pas de regrets. Puis on a vu que quand je me suis fait siffler, ça a fonctionné donc on va dire que ça m’en touche une sans faire bouger l’autre (rires)." Le club héraultais espère sans doute que Delort a encore la mémoire vive et une douce envie de revanche.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0