Getty Images

Pour Guingamp, ça sent la descente

Pour Guingamp, ça sent la descente
Par Eurosport

Le 04/05/2019 à 21:53Mis à jour Le 04/05/2019 à 22:07

LIGUE 1 - C'était le match de la peur et, peut-être, celui de la dernière chance pour Guingamp. Mais au Roudourou, les Bretons n'ont jamais trouvé la faille face à Caen (0-0) samedi soir lors de la 35e journée. Guingamp reste scotché à la dernière place, à cinq longueurs des Caennaies, toujours barragistes. Nîmes et Angers se sont imposés à Reims (0-3) et Bordeaux (0-1).

Guingamp - Caen : 0-0

L'En Avant Guingamp se rapproche de la Ligue 2. Tenus en échec chez eux par Caen, un rival direct dans la course au maintien, les Guingampais restent derniers, et comptent toujours cinq points de retard sur la place de barragiste, justement occupée par le Stade Malherbe (18e). En gagnant ce samedi, les Caennais seraient provisoirement revenus à hauteur d'Amiens, 17e. Ils ont pu compter sur la vitesse de Camisir Ninga, entré à la demi-heure de jeu à la place d'Enzo Crivelli, visiblement blessé à une cuisse, pour porter le danger dans le camp adverse, en contre. Mais sans faire preuve d'efficacité. Malik Tchokounté, notamment, a manqué la balle de match à la 79e minute, sur un centre de Ninga.

Ce que l'on en retient : Guingamp n'a pas réussi à se relancer dans la course au maintien. Ce n'est pas terminé, mais cela se complique pour l'EAG. Caen a raté l'occasion de mettre Amiens sous pression mais a évité le pire.

Guingamp - Caen : Baissama Sankoh face à Marcus Thuram.

Guingamp - Caen : Baissama Sankoh face à Marcus Thuram.Getty Images

Reims - Nîmes : 0-3

Le Stade de Reims n'y est plus. Longtemps en course pour l'Europe, les Rémois ont enchaîné un cinquième match sans victoire en Ligue 1. Ce samedi, ils ont été fessés à domicile par Nîmes (0-3). Corrigés par Lille (5-0), le week-end dernier, les Crocos ont cette fois-ci eu le bon rôle. Ils ont ouvert le score par l'intermédiaire de Jordan Ferri, à la 26e minute, puis marqué juste avant (Renaud Ripart, 43e) et juste après la pause (Denis Bouanga, 46e), tuant un match qu'ils ont globalement dominé, face à un adversaire qui a eu plus souvent le ballon mais qui n'a pas su en faire bon usage. Reims perd une place au classement et passe 9e, devancé à la différence de buts par… son bourreau du soir, 8e.

Ce que l'on en retient : Reims et Nîmes n'ont plus grand-chose à jouer en cette fin de saison. Chaque équipe l'a illustré ce soir, dans un style différent.

Bordeaux - Angers : 0-1

Sans faire de bruit, le SCO d’Angers s’est assuré un maintien assez serein. Malgré une seule défaite lors des neufs derniers matches, les joueurs du Maine-et-Loire peinaient à l’emporter ces dernières semaines. Il leur a fallu d’un seul tir cadré à Bordeaux pour y parvenir samedi. Grâce à la onzième réalisation de la saison de Stéphane Bahoken, les hommes de Stéphane Moulin l’ont emporté au Matmut Stadium. Pour le reste, pas grand-chose à signaler, tant les deux équipes n’ont pas proposé du grand spectacle. Les Angevins ont fait le dos rond jusqu’au bout contre des Bordelais en contrôle du ballon mais peu inspirés. (62% de possession, 2 frappes cadrées). Avec un quatrième revers de rang, les Girondins jouent à se donner des frissons Ils ne comptent que 38 points après 35 journées et ont la chance de voir la ligne de flottaison bien basse cette saison.

Ce que l'on en retient : 4e défaite de suite pour les Girondins, c’est ça l’effet Sousa ?

La joie de Stéphane Bahoken (Angers SCO) après son but à Bordeaux en Ligue 1

La joie de Stéphane Bahoken (Angers SCO) après son but à Bordeaux en Ligue 1Eurosport

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0