Eurosport

Ligue 1 - Nice doit muscler son attaque pour s'éviter une saison très longue

Nice doit muscler son attaque pour s'éviter une saison très longue

Le 12/08/2018 à 18:15

Ligue 1 – Impuissants, les Aiglons et leur nouvel entraîneur Patrick Vieira ont concédé une surprenante défaite contre le promu Reims lors de la première journée de championnat (0-1). Le Gym a perdu plusieurs éléments cet été et manque sérieusement de repères.

La pieuvre a du pain sur la planche. De retour dans le championnat de France en tant que nouvel entraîneur de l'OGC Nice, Patrick Vieira a déchanté pour ses débuts en Ligue 1. Son équipe s'est inclinée à domicile devant Reims lors de la première journée samedi soir (0-1). Plus que ce revers surprise et cette entame ratée, c'est l'impression d'impuissance offensive laissée par les Aiglons qui pose question. D'autant que le mercato estival offre pour le moment peu de garanties.

Nice a tenté de nombreux paris ces dernières années et a souvent eu le nez creux. L'audace du Gym a régulièrement été récompensée et a permis de compenser quelques faiblesses en défense ou poste de gardien. Face à Reims, ces carences ont été mis en évidence dès la 2e minute quand Doumbia a trompé Yoan Cardinale de 20 mètres après être facilement passé sur la gauche. "Ce but a rendu les choses beaucoup plus difficiles, a regretté Patrick Vieira après la rencontre. Un tel but d'entrée, c'est décevant. J'ai été surpris. Pourquoi Cardinale ? Je n'ai pas envie d'expliquer mes choix. J'en ferai d'autres la semaine prochaine".

Impuissance offensive

Après cette ouverture du score rapidement concédée, les Niçois disposaient tout de même de beaucoup de temps pour réagir et c'est ce qu'ils ont fait en affichant 70% de possession de balle pour obtenir 10 corners et décocher pas moins de 19 tirs. Le problème c'est qu'ils n'en ont cadré qu'un seul. "On a créé des opportunités, surtout en deuxième mi-temps, souligne Vieira. C'était important. Mais on a manqué de réussite sur deux ou trois coups. On n'a pas eu assez de joueurs capables d'attaquer l'espace".

Vidéo - 1ère j. - Vieira : "Il y avait de l'émotion"

00:24

Incapables de faire trembler les filets de Reims, les Aiglons enchaînent un quatrième match sans marquer le moindre but après leurs défaites en amical devant Saint-Etienne (3-0), Brighton (0-1) et le Torino (1-0). Pour expliquer ce manque de puissance offensive, le nouveau technicien du Gym évoque un problème tactique au moment d'entrer dans la surface adverse et promet du travail et des progrès dans ce domaine. Il ne peut toutefois pas nier le manque de solutions en attaque.

A la recherche d'un avant-centre

L'ancien coach du New York City FC a dû aligner le jeune ailier Bassem Srarfi en pointe puis l'a remplacé à l'heure de jeu par Lamine Diaby Fadiga, 17 ans. Cet été, l'OGC Nice a subi les départs des valeurs sures Maxime Le Marchand et Jean Michaël Seri Nice mais aussi perdu Alassane Pléa, auteur de 16 buts en L1 la saison dernière et parti vers Mönchengladbach, et ne compte clairement plus sur Mario Balotelli qui avait scoré à 18 reprises.

Dans ces conditions, le peu expérimenté Patrick Vieira ne pourra pas faire de miracle malgré toute sa bonne volonté. Il devient évident et urgent de recruter au moins un avant-centre de haut niveau. Selon L'Equipe, le président niçois Jean-Pierre Rivère et son staff s'intéressaient à Anthony Modeste qui est libre après la résiliation de son contrat avec le Tianjin Quanjian mais le joueur formé au club se dirige davantage vers l'Allemagne ou la Russie. Rivère a tout de même promis l'arrivée d'un attaquant dans les prochaines heures. Il pourrait ainsi s'agir du Lyonnais Miziane Maolida, 19 ans, qui présente assez peu de références avec un seul but inscrit en Ligue 1 pour le moment.

Vidéo - Nice - Vieira : "L'absence de Balotelli n'était pas prévue"

01:00
0
0