Getty Images

Monaco retrouve la marche avant, Reims grapille

Monaco retrouve la marche avant, Reims grapille

Le 24/11/2018 à 22:01Mis à jour Le 24/11/2018 à 22:22

LIGUE 1 - Et Radamel Falcao délivra la Principauté. Grâce à un coup franc de son attaquant colombien, l'ASM a retrouvé la victoire qui lui manquait depuis la première journée en disposant de Caen (0-1) samedi, la première également de Thierry Henry depuis son arrivée. Belle opération de Reims, vainqueur de Guingamp, et désormais 7e du classement.

Caen - Monaco : 0-1

C'est la fin d'un long, très long calvaire pour Monaco. Incapable de remporter le moindre match depuis 12 rencontres en Ligue 1, l'ASM a enfin remporté son deuxième succès de la saison. Et ce fut loin d'être une sinécure. A Caen, concurrent direct dans la lutte pour le maintien, la troupe de Thierry Henry s'est longtemps montrée inoffensive. Elle a dû attendre un coup de maître de son capitaine Radamel Falcao, auteur d'un coup franc direct, pour prendre les devants (0-1, 55e). Un tir sur lequel Brice Samba n'est pas forcément placé au mieux. Le Stade Malherbe, volontaire mais brouillon, a égalisé en toute fin de match, mais le but de Malik Tchokounté (90+1e) a été annulé après utilisation de la VAR pour hors-jeu. Monaco pouvait alors souffler.

  • Ce qu'on en retient : Cette première victoire pour Henry (4 défaites, 2 nuls) replace Monaco à deux points de Dijon (18e). Mais elle n'a pas grand-chose de rassurant dans le jeu.

Dijon - Bordeaux : 0-0

Le duel entre Dijon et Bordeaux n'a pas vu de buts samedi soir mais ce n'est pas faute d'avoir essayé. Par deux fois, notamment, les Girondins ont pensé ouvrir le score. Par deux fois, ils ont dû se résoudre à l'annulation de leurs buts. François Kamano en première période (27e) et Yann Karamoh en seconde (65e) ont vu leur réalisation invalidée pour deux hors-jeux. Une aubaine pour les Bourguignons, plutôt bousculés au cours de la partie et qui sont dans une très mauvaise passe.

  • Ce qu'on en retient : Dijon est passé tout près de la défaite, mais avec un onzième match sans victoire et une 18e place au classement, le temps n'est pas à la fête.

Strasbourg - Nîmes : 0-1

La faute de marquage qui fait mal. Strasbourg est tombé de haut en s'inclinant devant Nîmes à La Meinau. Et les Alsaciens peuvent s'en vouloir après avoir laissé Hervé Lybohy tout seul au deuxième poteau pour reprendre victorieusement de la tête un corner de Téji Savanier (72e). Du haut de ses 35 ans, l'ancien capitaine du Paris FC ne s'est pas fait prier pour inscrire son premier but en Ligue 1 et permettre aux Crocodiles de s'installer à la 11e place du classement. Le Racing, réduit à dix après l'expulsion de Stefan Mitrovic (80e), est 9e.

  • Ce qu'on en retient : La belle histoire de Lybohy. Il n'est jamais trop tard !
Herve Lybohy, héros de Nîmes à Strasbourg

Herve Lybohy, héros de Nîmes à StrasbourgGetty Images

Nantes - Angers : 1-1

Nantes ne s'est jamais découragé. Samedi soir, les Canaris ont très vite plié face à Angers. Sur une ouverture de Flavien Tait, Stéphane Bahoken a joliment ouvert la marque à la Beaujoire (0-1, 5e). Mais les joueurs de Vahid Halilhodzic, invaincus depuis quatre matches, y ont toujours cru. Même après les tirs sur les montants de Samuel Moutoussamy (10e) et Gabriel Boschilia (31e). Même après les multiples parades de Ludovic Butelle. En toute fin de match, c'est donc Majeed Waris qui a délivré les Nantais d'une frappe croisée superbe (1-1, 90e). Toujours dixièmes, les Canaris ont tout donné.

  • Ce qu'on en retient : Malgré un énorme manque d'efficacité, le FCN a montré un sacré caractère. Une valeur qui amène son lot de points au cours d'une saison.

Reims - Guingamp : 2-1

Il faudra patienter pour assister à un éventuel "effet Gourvennec". Pour sa première sur le banc guingampais, le technicien breton n'a pas pu stopper l'hémorragie et l'En Avant a subi une nouvelle défaite, la troisième consécutive en Ligue 1, sur le terrain de Reims (2-1). Xavier Chavalerin, d'une belle frappe rasante d'entrée de jeu (3e), et Boulaye Dia, au terme d'un très bel enchaînement à l'entrée de la surface (68e), ont permis aux Rémois de faire la différence avant la réduction de l'écart de Marcus Thuram sur penalty (81e). Reims grimpe à la 7e place. Guingamp est seul dernier.

  • Ce qu'on en retient : La très belle première moitié de saison rémoise. En toute discrétion.
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0