Getty Images

Quand Zidane était au centre d'un projet de rachat des Girondins de Bordeaux

Quand Zidane était au centre d'un projet de rachat des Girondins de Bordeaux

Le 04/03/2019 à 14:49Mis à jour Le 04/03/2019 à 14:50

LIGUE 1 - Dans le cadre de l'exploitation des documents des Football Leaks, Mediacités, en partenariat avec Mediapart et l'EIC, révèle le projet de rachat des Girondins de Bordeaux par le conglomérat chinois Fosun. L'idée centrale du projet ? Que Zinedine Zidane, alors à la tête de la Castilla, en soit l'entraîneur.

Les Girondins de Bordeaux sont peut-être passés à côté d'une belle histoire. Ce lundi, Mediacités, en partenariat avec Mediapart et l'EIC, révèle en effet le projet de rachat des Girondins de Bordeaux par le conglomérat chinois Fosun dans des informations issues des Football Leaks.

" Zidane est très motivé pour relever ce défi et faire de Bordeaux un grand club "

Nous sommes en juillet 2015 quand le conglomérat chinois Fosun, propriétaire du Club Med, de la maison de haute couture Lanvin, partenaire de l'entreprise de divertissement le Cirque du Soleil ou de la Compagnie des Alpes, décide de racheter les Girondins de Bordeaux, alors propriété du Groupe M6, en 2015. Avec au centre du projet, un homme : Zinedine Zidane, alors entraîneur de la Castilla.

"Nous avons discuté hier avec Zidane du calendrier de l’opération. Il est heureux d’avoir plus de temps pour travailler sur la nouvelle équipe bordelaise, sur les transferts et sur le projet sportif, écrivait Frank Lee, le directeur financier de Fosun à Andrew Xu, le directeur général. Il est très motivé pour relever ce formidable défi et faire de Bordeaux un grand club et un business rentable", poursuivait-il.

Zinedine Zidane

Zinedine ZidaneGetty Images

"Nous avons déjà entamé les négociations avec le PDG de M6, ajoutait Franck Lee au moment des négociations. L'objectif était simple : ne pas payer les 60 millions d'euros réclamés par Nicolas de Tavernost mais près de la moitié. "Nous estimons que nous pouvons avoir un prix compris entre 25 et 30 M€ (20 M€ pour le remboursement du compte courant + 10 M€ d'achat pour 66 % du capital, les 33 % restants étant à verser aux dirigeants de la nouvelle équipe, y compris Zidane). […] Le PDG de M6 a également indiqué que le nouveau propriétaire devra rembourser l'avance de 20 M€ versée par M6 au consortium du nouveau stade à titre d'avance sur les loyers, qui sera remboursée par le club à hauteur de 700 000 € par an sur 30 ans."

Le licenciement de Benitez met fin au projet

Parallèlement, un homme d'affaires proche du Real Madrid, Rachid Bakhtaoui, associé aux discussions concernant les Girondins de Bordeaux transmet à Andrew Xu un business plan. L'objectif est de doter le club d'un budget à hauteur de 45 millions d'euros consacré à l'achat de joueurs avec des ventes qui doivent compenser les dépenses de transferts à l'horizon 2019.

Mais le cours de l'histoire va bouleverser ce plan quand le 4 janvier 2016, Rafael Benitez est limogé par le Real Madrid. Sollicité par Florentino Pérez, Zinédine Zidane acceptera le poste vacant, sonnant le glas d'un possible rachat.

"J'ai discuté avec Zidane hier au téléphone et je comprends sa décision car nous étions encore trop loin d'une offre réelle et des garanties financières attendues pour constituer une équipe compétitive, écrira Rachid Bakhtaoui à Frank Lee et Andrew Xu. Nous avons manqué une occasion unique de construire un club prestigieux avec une icône du football mondial à un prix très bas". Et Andrew Xu de lui répondre : "Nous comprenons que c'est un grand pas pour Zidane, Meilleurs voeux à lui. Oui. Nous avons manqué une occasion très attrayante [...] Comme Zidane a été exclu de la transaction, celle-ci ne figurera sans doute plus dans nos priorités."

Florentino Perez et Zinedine Zidane

Florentino Perez et Zinedine ZidaneGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0