Getty Images

Le dernier mot est pour Ben Yedder et Monaco

Le dernier mot est pour Ben Yedder et Monaco

Le 20/10/2019 à 18:52Mis à jour Le 20/10/2019 à 19:34

LIGUE 1 - Un but de Wissam Ben Yedder dans le temps additionnel a permis à Monaco de s'imposer devant Rennes au terme d'une très belle course-poursuite dimanche, à Louis-II (3-2). Un succès précieux pour le club de la Principauté qui remonte à la 14e place du classement avec 12 points, autant que le SRFC (12e).

Monaco a eu raison d'insister. Ce dimanche, dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1, le club de la Principauté a battu Rennes (3-2), au bout du suspense et du temps additionnel. Au stade Louis-II, Wissam Ben Yedder (3e, 90e+3) et Islam Slimani (56e) ont délivré les leurs, alors que Faitout Maoussa (12e) et Adrien Hunou (48e) avaient renvoyé la politesse aux Azuréens. Finalement, l'ASM peut respirer et sort de la zone rouge. Les hommes de Leonardo Jardim sont désormais 14es, tandis que Rennes est 12e.

Monaco, qui restait sur deux victoires consécutives à domicile (3-1 contre Nice, puis 4-1 face à Brest), avait à cœur de se rattraper après sa rechute sur la pelouse de Montpellier, avant la trêve internationale (3-1). Le redoutable duo offensif monégasque, composé d'Islam Slimani et de Wissam Ben Yedder et auteur de 10 des 15 buts de l'ASM, n'a d'ailleurs pas tardé avant de se montrer. Servi au second poteau par son coéquipier, l'international français a trouvé la faille dans un angle fermé, du droit (3e, 1-0).

Monaco, pire défense de Ligue 1 (19 buts en 9 matches), n'a pas failli à sa réputation. Après un rush et cinq joueurs éliminés, Faitout Maouassa est venu égaliser, d'une frappe croisée du gauche, à ras de terre (12e, 1-1). Auparavant, Benjamin Lecomte avait retardé l'échéance, en sortant une parade décisive devant la frappe du gauche d'Adrien Hunou (5e).

Islam Slimani à la lutte avec Hamari Traoré et Damien Da Silva lors de Monaco - Rennes

Islam Slimani à la lutte avec Hamari Traoré et Damien Da Silva lors de Monaco - RennesGetty Images

Rennes avait pourtant pris l'avantage après la pause

Après la pause, ce sont les Rennais qui ont pris les devants. Sur un coup franc a priori anodin, Gil Dias a eu toutes les peines du monde à sortir le ballon de sa propre surface de réparation. Le Portugais a même involontairement servi Adrien Hunou qui s'est alors juste contenté de pousser le ballon au fond du but vide (48e, 1-2).

Mis à part ces deux coups d'éclat, Rennes, l'équipe qui gagne le moins de duels depuis le début de saison, a souffert avec son bloc bas. Les Bretons, qui restaient sur une série de huit matches consécutifs sans succès, pensaient pourtant bien tenir leur première victoire depuis le 25 août dernier (0-2 à Strasbourg). Cet espoir n'a duré que neuf petites minutes de jeu. Car, servi dans l'axe par Cesc Fabregas, Islam Slimani ne s'est pas fait prier pour ramener les deux équipes à égalité, du gauche (56e, 2-2). En sept matches de Ligue 1, Islam Slimani est désormais impliqué sur onze buts de Monaco (5 réalisations, 6 passes décisives).

Le club de la Principauté a insisté, et a pensé avoir fait basculer le match grâce à Keita Baldé, à cinq minutes du terme de la rencontre. Mais Romain Salin, auteur d'une sortie totalement loupée, a été sauvé par le VAR, après une main de l'attaquant adverse au début de l'action. Son soulagement fut de courte durée car Wissam Ben Yedder, d'une reprise de volée du gauche, a fini par décider du sort final de cette rencontre (90e+3, 3-2). Avec ce huitième but à titre personnel, l'ancien attaquant du FC Séville en a également profité pour prendre seul les rênes du classement des meilleurs buteurs de Ligue 1. Monaco (18 buts) devient la deuxième meilleure attaque du championnat, derrière le PSG (21). De bon augure dans sa quête de renouveau.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0