C'était la tendance ces dernières heures, et elle a pris un peu plus de corps ce mardi. Gérard Lopez devrait bien être le futur propriétaire des Girondins de Bordeaux. Le club l'a annoncé dans un communiqué, précisant qu'un accord financier avait été trouvé entre l'actionnaire américain King Street, son bailleur financier Fortress et le Luxembourgeois. "Les garanties demandées par le Conseil d’administration qui s’est tenu en milieu de journée ont été apportées dans les heures qui ont suivi" a précisé le FCGB. La réussite de ces négociations éloigne la menace du redressement judiciaire qui se faisait de plus en plus pressante sur l'un des clubs historiques du Championnat de France.
"La reprise reste conditionnée à la finalisation de la documentation contractuelle usuelle, après consultation des instances représentatives du personnel, et à la confirmation par la DNCG de la possibilité pour le club de poursuivre sa prestigieuse histoire en Ligue 1" ajoutent les Girondins dans une précaution d'usage. Mais cet accord entre l'ancien patron du LOSC et les actuels propriétaires du club bordelais fait l'effet d'une bouffée d'air. Ce mardi était le dernier délai fixé par les dirigeants actuels, notamment le PDG Frédéric Longuépée, pour recevoir une offre à même de les convaincre, sous peine de proclamer le club en cessation de paiement. La situation était telle que les Girondins risquaient une relégation administrative prononcée par la DCNG et une descente en Nationale 3.
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59

Les détails de l'offre encore inconnus

Le gendarme du football français semble désormais être le dernier obstacle à franchir pour que Lopez ne s'empare d'un deuxième club, après avoir été à la tête du LOSC entre janvier 2017 et décembre 2020. En raison d'une dette chiffrée à 120 millions d'euros, l'ex-propriétaire de l'écurie de F1 Lotus avait été contraint de céder le club lillois. Il lui a fallu cette fois trouver le moyen d'éponger celle de Bordeaux pour pouvoir mettre la main sur le club au Scapulaire. Les détails financiers de l'offre restent pour le moment inconnus.
Cette nouvelle écarte de fait la candidature de Pascal Rigo à la reprise du FCGB. Autre potentiel acquéreur, Stéphane Martin pourrait, lui, trouver une place dans le futur organigramme du club avançant L'Equipe dans son édition de mardi. Reste encore une certaine incertitude autour de l'accueil des supporters girondins, en conflit ouvert avec l'actuelle présidence.
Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22