Cette fois, même Mourad Boudjellal en a marre. Après le dernier communiqué publié par l’entourage de Mohamed Ajroudi, l’ancien président du RC Toulon a décidé de se désolidariser du projet de rachat de l’Olympique de Marseille. Dans un entretien accordé à nos confrères de RMC Sport, il dénonce la méthode utilisée par ses anciens partenaires et il critique l’influence de certains conseillers sur l’homme d’affaires franco-tunisien.

"Cela devient un peu indécent donc je me désolidarise complètement de cette façon et cette manière de communiquer. Quoi que cela puisse me coûter, même si demain cela se passe, cela se fera sans moi et ce n’est vraiment pas grave. Je n’ai pas pour habitude d’avoir ce genre d’attitude. Le communiqué de ce jeudi est grotesque. Je tiens à dire que je n’ai absolument pas participé à tout ce qui s’est dit depuis un mois", s’est notamment insurgé Boudjellal.

Ligue 1
Luis Henrique, le "Mbappé brésilien" à l'OM ? "Il ne faut pas s'attendre à des miracles"
IL Y A UNE HEURE

Boudjellal condamne la stratégie d'Ajroudi

L'ancien président du RCT s'est montré particulièrement remonté contre le dernier communiqué de l'homme d'affaires, qui avait posé un ultimatum à Frank McCourt. "Les communiqués ont tout cassé et je le comprends. Je serais à la place de Monsieur McCourt, ces communiqués me refroidiraient de façon plus que glaciale. On atteint les limites de la grossièreté."

Celui qui aurait été choisi pour devenir le président de l’OM, en cas de succès du rachat du club phocéen, s’interroge désormais sur la logique de la stratégie de Mohamed Ajroudi qui s'est heurté à plusieurs fins de non-recevoir du clan McCourt. "J’ai découvert le communiqué et cet ultimatum dans la presse. J’ai trouvé cela d’une connerie absolue. Si quelqu’un vous dit qu’il refuse de vendre sa maison, on ne va pas lui faire une offre et lui envoyer un ultimatum. C’est totalement stupide. Un ultimatum cela fonctionne uniquement quand quelqu’un est vendeur."

Et Boudjellal de renchérir en dénonçant les nouveaux partenaires de l’homme d’affaires franco-tunisien. "Ce sont des gens qui ne connaissent rien du tout au monde du sport et qui passent complètement à côté. Ils ont sûrement fait de belles choses à côté. La banque Wingate je ne la connaissais pas mais là c’est plutôt la banque Watergate. C’est en train de tout foutre en l’air. C’est vraiment dommage. Si Monsieur Ajroudi a décidé de travailler avec ces gens-là et continue, cela sera sans moi." Sans la personnalité clivante mais charismatique de Boudjellal, le projet a décidément du plomb dans l’aile. Peut-être a-t-il définitivement sifflé la fin de la récré.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1297x745:1299x743)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/06/26/2839425.jpg
Ligue 1
Convoqué pour son crachat, Di Maria risque très gros
IL Y A 2 HEURES
Ligue 1
Pour vous, Mandanda et Mbappé sont les meilleurs joueurs de la 4e journée
IL Y A 2 HEURES