Tops

  • Aguerd - Da Silva, l'autre duo de Rennes
Ligue 1
Pour vous, Mandanda est le meilleur joueur de la 5e journée
29/09/2020 À 09:49

Julien Stéphan a des raisons de positiver après la victoire rennaise à Saint-Etienne (0-3). La force collective de son équipe a impressionné. Avec notamment une paire Nzonzi - Camavinga toujours aussi séduisante et rassurante au milieu. Mais un cran derrière, le duo Nayef Aguerd - Damien Da Silva peut aussi être salué. Le premier, débarqué de Dijon cet été, a livré une performance remarquée.

Nayef Aguerd au Stade Rennais, 2020

Crédit: Getty Images

Solide dans ses interventions, le Marocain a en plus su dépasser sa fonction en allant débloquer la situation sur corner. Mais son capitaine n'a pas été en reste. S'il n'a pas marqué, Da Silva a joué les garde-fous en veillant au grain avec quelques interventions bien senties pour stopper les Verts. Si Rennes a gardé sa cage à zéro pour la première fois de la saison, ses deux centraux n'y sont pas étrangers.

  • Ganago, meilleur buteur et objet d’inquiétude

Ignatius Ganago ne s’arrête décidément plus. Contre Nîmes, dimanche, le buteur du FC Lens a encore marqué, pour la quatrième fois lors des quatre dernières rencontres de L1. Ce qui fait de lui le co-meilleur buteur du Championnat de France (à égalité avec Memphis Depay) ! A l’échelle des Sang et Or, la performance est historique : il devient le premier joueur à atteindre 4 buts lors des 5 premiers matches de L1 depuis Aruna Dindane, en 2006-2007.

La seule chose ayant arrêté l’ancien joueur de l’OGC Nice pour le moment ? Sa cuisse, qui l’a trahi à la 54e minute et l’a contraint à sortir. Autant dire que Lens s’inquiète, et que Gaël Kakuta pourrait se retrouver orphelin en cas d’absence prolongée de l’attaquant camerounais.

  • Dubois, l'improbable exploit

Il fallait un miracle pour sauver l’attaque lyonnaise de son indigence, dimanche, face à Lorient. Et il n’est pas venu de ceux que l’on attendait. Parti de sa ligne de touche à droite, Léo Dubois s’est débarrassé de Le Goff et Lemoine en repiquant dans l’axe, avant de conclure parfaitement du gauche. Un but "à la Leo"... Messi, ou presque.

Léo Dubois égalise lors de Lorient-Lyon, en Ligue 1

Crédit: Getty Images

L’international français a inscrit son premier but depuis le 5 mai 2019, face au LOSC (2-2). Il n’avait même plus été décisif en L1 depuis sa passe décisive pour Tanguy Ndombele face à Nîmes, quelques jours plus tard, lors de la dernière journée de l’exercice 2018-2019. Cela rend l’exploit d’autant plus improbable. Mais l’OL, lâché par ses attaquants, en avait bien besoin.

Flops

  • David, c’est pas encore ça

C'est un record. 27 millions d'euros, le LOSC n'avait jamais dépensé une telle somme pour recruter un joueur. La pression était double pour Jonathan David : justifier un tel investissement et faire oublier Victor Osimhen, parti à Naples, tout en ne jouant pas au même poste. Et force est de constater en ce début de saison qu'elle est un peu trop grande pour ses jeunes épaules.

Jonathan David lors du match opposant Lille à Nantes, le 27 septembre 2020, en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Après cinq matches, l'attaquant canadien de 20 ans n'a toujours pas marqué. Plus embêtant encore, il manque d'impact dans le jeu. Vendredi, face à Nantes, il a été invisible et sorti dès l'heure de jeu. Il serait bien trop précoce de condamner la recrue lilloise. Mais l'impatience est réelle pour un joueur qui a semé tant de promesses dans le championnat belge (30 buts, 13 passes décisives en deux saisons).

  • Thauvin - Payet, l'OM les attend encore

Ils doivent illuminer le jeu marseillais. Mais samedi soir contre Metz (1-1), ils ont été transparents. Sur leurs ailes, Dimitri Payet et Florian Thauvin n'ont pas rempli leur mission, en étant incapables de mettre le feu dans la défense messine et d'accélérer le jeu olympien. Avec ses deux créateurs aux abonnés absents, l'OM s'est ainsi construit très peu d'occasions.

L’OM doit-il prolonger Thauvin et lui donner les clés de son avenir ?

Les deux milieux offensifs n'ont pas tout raté non plus. Thauvin, coupable de trop de déchets, a placé un bon centre au second poteau pour Dario Benedetto, qui a raté sa reprise. Payet a lui signé un beau une-deux avec l'Argentin mais il a manqué le principal en envoyant le ballon largement au-dessus (15e). Dans tous les cas, c'est clairement insuffisant pour cette doublette dont on attend tellement pour cette saison sur la Canebière.

  • Bordeaux, roi des nuls

Le match d’ouverture de cette saison de Ligue 1, entre Bordeaux et Nantes, avait accouché d’un triste 0-0. Le logique manque de rythme des deux équipes et l’exclusion précoce de Mehdi Zerkane avaient alors été mis en avant. Mais les Girondins et les scores vierges, ça n’a plus rien d’un hasard.

Encore tenue en échec par Nice dimanche, la formation de Jean-Louis Gasset ne se sort pas d’une mauvaise spirale qui l’a vu enchaîner… trois nuls vierges de buts à domicile, sur ses trois premières réceptions de la saison. Aucune équipe n’avait réussi une telle "performance" avant cela dans l’histoire de la Ligue 1. C’est bien simple : trois quarts des 0-0 de ce début de saison ont eu lieu du côté du Matmut Atlantique. Et le club au scapulaire est logiquement 12e.

  • Strasbourg, ça fait tâche

Perdre à Monaco quand on s’appelle Strasbourg n’a en soit rien de complètement anormal. Surtout face à un Wissam Ben Yedder de gala. Mais dans le scénario, le Racing va nourrir de sérieux regrets. Mené 3-1, le club alsacien a vu Tchouaméni être exclu, avant que Disasi ne le rejoigne douze minutes plus tard. A onze contre neuf, les hommes de Thierry Laurey ont réduit la marque sur le penalty ayant suivi la faute de l’ancien Rémois. Puis plus rien.

Les visiteurs, incapables de se créer une occasion nette dans les vingt dernières minutes, n’ont plus inquiété Lecomte, à l’exception d’une frappe de Chahiri et d’une dernière tête d’Ajorque. Après avoir pris ses trois premiers points la semaine dernière, Strasbourg replonge. Quatre défaites après cinq matches de Ligue 1, ça ne lui était plus arrivé depuis 2000/2001, saison au bout de laquelle le Racing avait été relégué.

Ligue 1
Neymar, nouveau poste et nouvelles sensations
27/09/2020 À 22:25
Ligue 1
Icardi se retrouve, Paris enchaîne
27/09/2020 À 20:43