"Je ne me donne pas de limite, mais lorsque ce sera le moment, il va falloir arrêter". À 36 ans - il les a fêtés le 28 mars dernier - Steve Mandanda sait que sa fin de carrière approche à grands pas, comme il l’a confié à beIN Sports. Mais le capitaine de l’OM, sous contrat juqu’en 2024 sur la Canebière, n’est pas pressé. La retraite, "ce n’est pas une question que je me pose aujourd’hui", a-t-il même assuré. Le club olympien, en revanche, est en droit de se la poser.
Mandanda s’apprête tout simplement à boucler sa 13e saison comme titulaire dans le but du club phocéen. Une aventure qui dure depuis la saison 2007-2008, et qui n’a été interrompue que durant la parenthèse Crystal Palace, en 2016-2017. Le "chat" atteindra bientôt la barre des 600 matches avec les Phocéens, dont il est le joueur le plus capé et le capitaine depuis plusieurs saisons. Voilà pour le CV, particulièrement chargé. Le portier a confié à Téléfoot qu'il devrait, sauf tremblement de terre, terminer sa carrière à l'OM, avant d'y ouvrir un nouveau chapitre dans un rôle qui sera à définir.

Steve Mandanda lors du match de Ligue 1 entre l'OM et Metz, le 26 septembre 2020 au stade Vélodrome.

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59

Nübel et Lafont évoqués

À l’échelle de la saison, le natif de Kinshasa réalise encore un exercice sérieux, dans la lignée du dernier, déjà très réussi. Il y a bien eu quelques erreurs, notamment contre Nantes, mais la doublure d’Hugo Lloris chez les Bleus offre encore les garanties pour pouvoir jouer le haut de tableau en Ligue 1. Reste qu’il est difficile d’imaginer Marseille lui laisser le poste de numéro 1 à ses 37, 38 ou 39 ans. Et que sa doublure, Yohann Pelé, qui avait pris sa place lors de son expérience en Angleterre, devrait quitter l’OM à l’issue de son contrat en juin prochain.
Logique, donc, de voir les rumeurs se multiplier au sujet de l’arrivée d’un nouveau portier sur la Canebière. Le média allemand Sport1 révélait début avril un intérêt pour Alexander Nübel, doublure de Manuel Neuer au Bayern Munich, tandis que des contacts ont été amorcés avec Alban Lafont (Nantes), à en croire La Provence. Mais pour quel rôle, exactement ?

"Numéro 1 bis" ou simple doublure : comment doit recruter l'OM ?

C’est tout le fond de la réflexion que doit mener l’actuel cinquième de Ligue 1. Doit-il recruter un gardien titulaire, une "simple" doublure ou un numéro un en puissance ? Les deux profils évoqués ci-dessus prétendent à la première catégorie. Nübel a suffisamment rongé son frein en Bavière, Lafont enchaîne depuis plusieurs saisons et ne peut se permettre d’accepter un rôle de doublure à 22 ans, en plein cœur de sa progression. Mais aujourd’hui, ces deux hommes n’offrent pas plus de garanties que Mandanda. Et l’OM, qui aura des chantiers plus importants à gérer cet été, ne peut pas se permettre d’aller chercher mieux, dans un marché des gardiens de toute façon très fermé.

Alban Lafont avant Nice - Nantes en Ligue 1 le 3 octobre 2020

Crédit: Getty Images

L’idée de "numéro 1 bis" est, elle, régulièrement évoquée. Mais elle est ambigüe, et surtout très compliquée à mettre en place. Le récent exemple du PSG, avec Kevin Trapp et Alphonse Areola, a montré toutes les limites d’une alternance. Reste la possibilité d’un numéro un "en puissance", qui jouerait les Coupes dans un premier temps, avant de prendre progressivement le relais de Mandanda. Le profil recherché devrait alors être celui d’un jeune portier pas encore installé. Ou d’une doublure classique, pour remplacer numériquement Yohann Pelé.
Questionné à ce sujet par l'émission Téléfoot, Mandanda s'est montré ouvert à l'idée, mais sans pour autant renoncer. "Si un gardien devait arriver, il n’y a pas de souci, on en parle librement avec Pablo Longoria. On doit faire signer un gardien. Mais encore une fois : je serai là. Donc il faudra qu’il soit bon", a-t-il glissé, avec un grand sourire.

Mandanda remplaçant, une rareté

Quoiqu’il en soit, l’OM doit aussi se placer du côté de son joueur, en répondant à une question simple : a-t-il plus à gagner avec un Mandanda titulaire malgré son âge avancé, ou remplaçant avec son statut de grand frère ? Titulaire dès son arrivée à l’OM, suite à la blessure de Cédric Carrasso, l’ancien Havrais ne connaît presque pas le rôle de remplaçant. Il ne l’a pas vraiment expérimenté en Angleterre, puisqu’il a été soit titulaire, soit hors du groupe, soit blessé pendant une saison. Il est en revanche la doublure d’Hugo Lloris en Bleu depuis plus de dix ans. Avec, désormais, un rôle de grand frère qu’il a notamment tenu avec brio lors du Mondial russe.
Marseille n’a, au final, que deux certitudes : Mandanda a encore largement le niveau pour assurer une place de titulaire, mais doit disposer d’un concurrent plus sérieux que Yohann Pelé derrière lui. Le reste ne sera, finalement, qu’une question d’opportunités. Car il y a fort à parier que les vrais choix stratégiques marseillais concernent d’autres secteurs lors du marché estival.
Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22