C'est un possible séisme qui s'annonce pour le football français. Ce mercredi soir, Jaume Roures, le président de Mediapro, a annoncé à L'Equipe vouloir "renégocier" les droits TV de la Ligue 1 et la Ligue 2. Principal diffuseur depuis cette saison, le groupe sino-espagnol a d'ailleurs demandé du temps supplémentaire pour verser son échéance de 172 millions d'euros, qui était fixée au 6 octobre. La LFP a refusé.

Désormais, Mediapro souhaite donc revoir tous les contours de l'accord, conclu pour 780 millions d'euros annuels (huit matches de L1) et 34 millions (pour une partie de la L2).

Ligue 1
Vers la fin du chapitre OM : Larguet devrait retourner à Caen
IL Y A 2 HEURES

"La saison est très affectée par le Covid-19"

"Nous avons demandé à parler du contrat de cette saison à cause du Covid-19. Il est évident que le Covid touche beaucoup d'aspects de l'exploitation des droits. On veut parler de ça, explique Roures à L'Equipe. Nous voulons rediscuter le contrat de cette saison. Elle est très affectée par le Covid-19, tout le monde le sait car tout le monde souffre. On ne remet pas en cause le projet en tant que tel. Mais les bars et les restaurants sont fermés, la publicité s'est effondrée... Ce sont des choses que tout le monde connaît."

Jaume Roures ne s'en cache pas : il souhaite une "baisse" des montants initialement prévus pour cette saison. Et concernant le paiement de l'échéance du 6 octobre, il assure qu'il va "en parler avec la Ligue". Les deux parties vont avoir des choses à se dire. Beaucoup de choses...

Neymar a brillé lors de la victoire du PSG contre Angers

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Séduisant avant d'être fatigant : Ben Arfa fait-il une version accélérée de sa saison rennaise ?
IL Y A 19 HEURES
Ligue 1
Décision, détermination et dépassement de fonction : Kean a vraiment tout d'une affaire en or
IL Y A 19 HEURES