Angers - Nantes : 1-3

On attendait avec impatience la première d’Antoine Kombouaré sur le banc du FC Nantes, et on n’a pas été déçu ! Deux buts dans les sept premières minutes pour les Canaris, d’abord par Moses Simon, servi par une merveille de passe aveugle de Ludovic Blas (4e) puis par Louza sur un pénalty obtenu par le même Blas (7e). Les Angevins ont bien cru revenir dans le match avec le pénalty transformé en deux temps par Thomas Mangani (33e), mais c’était compter sans l’état d’esprit irréprochable des Nantais. Solidaires et concentrés durant toute la deuxième période, les hommes de Kombouaré ont attendu les derniers instants et le but du break de Kader Bamba (86e) pour exulter et décrocher leur premier succès en 2021.
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59
  • Ce qu’on en retient : En 90 minutes avec le FC Nantes, Kombouaré a fait mieux que Raymond Domenech en 46 jours. Le constat est implacable.

Rennes - Saint-Etienne : 0-2

Le Stade Rennais et l’ASSE affichaient des dynamiques bien différentes avant de se retrouver ce dimanche après-midi sur la pelouse du Roazhon Park. Des dynamiques qui se sont confirmées pour les deux formations. Grâce à une entame intéressante et une solidité ensuite retrouvée, les Stéphanois se sont imposés 0-2 sur la pelouse de Rennes. Bouanga (0-1, 27e) avant la pause puis Nordin (0-2, 71e) permettent ainsi aux hommes de Claude Puel d'enchaîner un quatrième match sans défaite en Ligue 1. Depuis le lourd revers concédé face à l’OL dans le derby, les Stéphanois ont enregistré trois victoires et un nul. De leur côté, les Rennais n’y arrivent vraiment plus. Loin du compte dans la finition et inoffensifs malgré la possession, les Bretons n’ont plus gagné depuis un mois.

Denis Bouanga et ses partenaires de Saint-Etienne

Crédit: Getty Images

  • Ce qu’on en retient : Quand du côté des Verts des joueurs comme Khazri et Bouanga répondent présents, tout est plus facile pour l’ASSE.

Dijon - Nîmes : 0-2

Dans ce match entre les deux derniers du championnat, l’enjeu a longtemps pris le pas sur le jeu. Seulement deux tirs lors des 45 premières minutes, avec deux équipes très timides et soucieuses de ne pas perdre. Puis le match s’est emballé par la suite, et les Nîmois ont logiquement pris l’ascendant, d’abord par un but acrobatique de Ripart à la réception d’un bon centre de Deaux (76e), puis par Niklas Eliasson, servi par Meling dans un copié-collé du premier but (87e). Les Dijonnais ont bu le calice jusqu’à la lie avec le carton rouge de Frédéric Sammaritano en fin de rencontre. Dernier à sept points du barragiste, le DFCO s’enfonce dans la crise.
  • Ce qu’on en retient : Pascal Plancque a réussi son coup avec Nîmes dans le match de la peur. David Linarès peut lui logiquement avoir des maux de tête après ce revers.

Metz - Strasbourg - 1-2

Il faisait bon voyager ce dimanche après-midi sur les pelouses de Ligue 1. Mené au score après le premier but de Thomas Delaine (1-0, 18e) à la conclusion d’un superbe contre des locaux, les Strasbourgeois s’en sont finalement remis à Adrien Thomasson pour égaliser avant le retour au vestiaire (1-1, 33e). Et au terme d’une deuxième période, souvent à sens unique, le milieu de terrain strasbourgeois est venu récompenser son équipe d’une tête puissante (1-2, 84e) permettant aux hommes de Thierry Laurey de se donner un peu d’air en bas de tableau. Strasbourg est 16e à six points de la 18e place, Metz reste 7e.
  • Ce qu’on en retient : Une prestation enfin convaincante dans le jeu pour Strasbourg qui restait sur 5 matches sans victoire.
Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22